Vacances!

Je pars pour 2 semaines en Russie!
Pendant ces vacances, j’apporte quand même un peu de tricot et de la lecture… Des « entamés » que je compte terminer le soir ou pendant les trajets en avion et en train…

Photo Sakiko Jones

Je suis à plus de la moitié de mon étole du berger, j’espère qu’elle sera terminée à mon retour…

Je suis également au milieu du premier tome de la saga « A Song of Ice and Fire », « A Game of Thrones », dont est tirée la série « Game of Thrones ». Pour ceux qui cherchent une édition anglaise pas trop encombrante ni trop chère, je dois dire que celle ci me donne entière satisfaction!

we_do_not_sew_by_rony_robber-d4ztndh

Oui, je trouve ça drôle… L’image vient du Deviantart de Rony Robber, ci dessous, la référence originale à la série.

C’était la minute Game of Thrones!

 

à bientôt!

Milk of the poppy

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Ben ouais, 30 ans après tout le monde, je me lance à coudre un patron Deer and Doe.

Cela vous prouve aussi que je suis active! On dirait pas, vu l’activité foisonnante de ce blog (euuhh…), mais je tricote, je couds… Je lis aussi, je regarde une série… J’ai des excuses (des paniers entiers!), je vais en parler plus tard.

Cette petite veste légère est la preuve que la flamme couturistique n’est pas éteinte, malgré une baisse significative de régime. Le moins qu’on puisse dire, c’est que je suis assez loin de l’ambiance mignonne-rétro des « jolis patrons ».

Mouais, j’suis pas mimi moi, j’lai jamais été, et les fripes couleurs tendres, je ne supporte pas. Cela ne flatte pas mon teint « de porcelaine », pour ne pas dire autre chose.

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Donc la veste « Pavot ». Pourquoi ce patron en particulier?

Les autres ne m’avaient pas vraiment tapés dans l’oeil, ils étaient trop… charmants, trop coquets, et comme évoqué plus haut, je n’aime pas les habits qui me donneraient un air de gentille princesse bobo.

Et puis, j’avais tellement lu de commentaires élogieux sur ce patron, que je voulais le tester, ne serait-ce que pour me faire mon opinion sur la marque. En rangeant mon armoire de tissus, je suis retombée sur cette étoffe en polyester, un tissage de « fils de pêche » et de fils noirs, le tout formant des motifs géométriques.

Tout de suite j’ai pensé à ma future veste, avec du fil métallisé doré, du passepoil imitation cuir et pour couronner le tout, une belle fermeture éclair!

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

D’après le tableau des tailles, j’étais entre le 42 (en haut) et le 46 (en bas), j’ai testé la méthode recommandée qui est de relier les tailles entre elles, en optant tout de même pour du 44 en bas, la liaison entre 2 tailles me semblant moins hasardeuse et bancale qu’entre 3 tailles.

Les explications m’ont parues assez claires, mais j’avoue que je ne me suis pas vraiment penchée  dessus, le modèle me paraissait assez logique pour que je puisse m’en passer.

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Premier essayage : mmhhhh, l’effet « gros-cul-ifiant » est assez prononcé. Le bas est très… ample!

Le reste s’ajuste bien, tant mieux!

J’épingle mes modifications, je défais, je recouds… J’en profite pour enlever les poches, qui n’arrangeaient certainement rien à mon problème de largeur arrière.

Second essai : non transformé. Les étapes précédentes se succèdent.

Elles se succéderont 5 fois en tout, et je ne suis pas encore 100% satisfaite du bas de cette veste mais j’ai décidé d’arrêter les frais et de vivre avec un vague effet trapèze.

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Sinon, le fil métallisé, c’est pénible à coudre. Le fil métallisé, combiné à du passepoil, c’est encore pire!

Certains croisements de tissus furent périlleux!

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Je montre à mon homme le résultat de mes heures de travail, lui demandant son avis. Il prend peur. Ses grands yeux bleus deviennent fuyants, il cherche une issue.

« Pourquoi mon avis?? Laisse moi en dehors de tout ça. J’ai pas d’avis…

- T’as forcément un avis, non! T’en penses quoi? Regarde le dessin d’origine, regarde ma version. Alors?

- Ben, ça fait… ça fait… comme les guerriers japonais. Tu vois ce que je veux dire? »

Il est vraiment loin le coté adorable de cette veste… On peut dire que finalement je n’ai pas loupé mon coup, j’ai vraiment effectué un virage à 180°, même mon homme l’a vu.

 

Quelques détails :

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

J’ai hésité à retirer le col claudine… Mais finalement il ne me dérange pas trop. Cette veste sera mon seul vêtement avec un col claudine.

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

 

Une vue de l’intérieur : comme le tissu est un peu transparent, je voulais des finitions jolies et propres car elles sont susceptibles de se voir.

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Vue de l’intérieur de la veste.

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Du biais blanc pour finir l’ourlet, qui apporte une touche de lumière quand je marche…

veste, pavot, patron deer and doe, tissu transparent, biais, surpiqures, fil dorée, fil métalisé, passepoil imitation cuir

Le titre de cet article est une référence à la fois au nom du patron, poppy signifiant pavot en anglais mais aussi à la série Game of Thrones (milk of the poppy). (oui la référence est vraiment très bien cachée)

La saison 3 vient de commencer sur HBO.*

Magnifique enchaînement de ma part pour évoquer ce qui nuit actuellement à ma productivité créative.

Attention, période 3615 J’raconte-ma-vie…

Attention, certaines personnes pourront prendre peur…

Parce qu’on dirait pas comme ça (enfin… si, un peu…) mais j’ai un bon gros background geek & fantasy, que j’assume plus ou moins. Là, avec mon mari tout nouveau tout beau, je suis obligée de me tenir, de garder une vie rangée et tout, popotte, couture, tricot… Mais au fond de mon âme ténébreuse, y’a une nolife éperdue d’héroïc-fantasy. Une nolife bien habillée. Et bien peignée.

La magie du Comic’Con…

*Flashback*
Il y a quelques années, mon mariage se serait certainement déroulé lors d’une convention comics aux USA plutôt que tout bêtement à la mairie. Ou dans le château qui a servit de décor à « Holy Graal » des Monty Python… J’y étais et j’ai reconnu tous les recoins du film et toutes les scènes : j’avais l’audioguide spécial « cas’soc’ » avec les dialogues du film que je connaissais par cœur. Mais, ça, c’était avant…

Mais ça, c’était avant… comme dans la pub!

*Fin du Flashback* (l’instant émotion est passé…)

J’étais fréquentable pendant quelques temps, toute cette envie de fantastique tendance moyen-âgeuse restait latente au fond de moi. J’y pensais de temps en temps, au détour d’un bouquin, d’un film, d’une idée. Mais rien ne m’emballait pleinement, je ressentais à peine un petit frémissement dans mon petit cœur de pierre (une légende dit que je n’ai pas de coeur, mais ça n’a jamais été vérifié) et une minuscule larmichette perlait à la fin de séries Z, je ne plongeais jamais suffisamment profondément dans l’histoire et sans immersion, mon intérêt se détourne rapidement.
Puis, la vague des histoires de vampires déferla sur le monde et glissa sur ma peau, des jeunes premiers lumineux et des loups-garous ronronnants, ça n’est pas ma came. Ce fut le coup de grâce qui me détourna de la littérature fantastique pendant quelques années.
Le style vaguement niaiseux des productions «  de gare » ne me convenait pas, je n’approfondissais pas pour autant mes recherches des publications officielles, tournant plutôt mes lectures vers des communautés en ligne d’auteurs amateurs. Y’avait à boire et à manger, mais souvent des pépites sans prétentions qui auraient été trop décalées pour intégrer un circuit de publication classique.

tumblr_inline_mju2nvenvV1rhub8u

Et voilà que l’an dernier, une amie me fait découvrir « une nouvelle série », Game of Thrones. « Tu verras, c’est assez violent. Y’a aussi des cotés comme dans… « Les Tudors » ! Tu sais, tout le monde couche avec tout le monde, y’a des décapitations et parfois les deux en même temps. P’têtre que ça va te plaire, je sais que t’aimes bien les trucs fantastiques. Ah oui, y’a quelques mecs qui sont vraiment mignons ! »

Programme vendeur, je vous l’accorde, petit bémol concernant les décapitations, je suis assez impressionnable et la violence sur téléviseur à tendance à me glacer.

Je teste le premier épisode. OK, premier mec mignon repéré. (dommage que son personnage soit si peu intéressant pour l’instant…)

Comme prévu : décapitations, coucheries plus ou moins consenties, violence « justifiée », traîtrise au plus haut point, dialogues acérés…
Oh tiens, lui je le connais (Sean Bean), il est abonné au rôle du seigneur médiéval, ça lui va bien faut dire.
Bien, bien bien… Oh, il n’est pas tard, je peux enchaîner le second épisode.
Le cercle vicieux est lancé. Une fois que tu as posé un pied sur le sol gelé de Winterfell, tu n’attends plus qu’une chose, la suite !

J'adore presque toutes les robes de la reine Cersei...

J’adore presque toutes les robes de la reine Cersei…

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas accueilli une série avec autant d’enthousiasme : elle combine des éléments standards du fantasy mais avec une approche moins « adolescente » que du Tolkien. Quand j’écris « littérature d’ado », je n’entends pas « soupe littéraire bas de gamme », je veux plutôt évoquer ce coté aseptisé, idéalisé et en grande partie asexué de son récit des Terres du milieu. Les chevaliers sont bons, leur cœur est pur, leurs intentions louables, leur quête romanesque etc. Je schématise mais c’est comme cela que je l’ai ressenti. Son univers est vaste et d’une cohérence quasi-irréprochable, mais trop poli à mon goût.

Dans Game of Thrones, j’ai adoré rencontrer des personnages nuancés, aux motivations troubles ou louables. Leurs actions, bonnes ou mauvaises, ont des raisons. Il y a une sorte de confrontation avec une réalité dérangeante et violente, un étalage de vilénies, de bassesses, de faiblesses. Certains personnages sont amochés, mutilés, blessés, tués sans vergogne, mais jamais sans logique scénaristique. Il n’y a pas ou peu de place pour la naïveté et l’innocence, il y en a cependant pour l’espoir.

En parlant de délit de sale tronche… Sandor Clegane…
(bon, c’est pas la pire référence.)

La bonne nouvelle, que je viens de découvrir après tout le monde, c’est que cette série télévisée est issue de livres, chose essentielle m’ayant totalement échappée. En cherchant des informations sur différents sites, à force de lire des pages et des pages de détails sur les personnages, l’univers dans lequel se déroule l’intrigue, j’ai eu envie de me lancer dans la saga, prenant le risque d’une éventuelle déception. Livre et série ont souvent des intérêts qui diffèrent.

J’ai entamé le premier tombe, et je ne suis pas déçue. Par contre, ça me distrait de mes activités coutures!

Vous avez une mémoire d’éléphant pour vous souvenir des relations complexes et entrelacées de tous les personnages ? (regardez juste le « très simple et simplifié »)
Vous n’avez pas peur d’un peu de violence (surtout la saison 1), des relations ambiguës (voir carrément contre-nature), des pires sentiments humains étalés au grand jour ?
Vous aimez les univers médiévaux glauques et sombres, tourmentés et instables ?

Alors, tentez votre chance, cette série peut vous plaire !

Pour les connaisseurs, ce gif animé pourra vous plaire. Il plait à tout le monde. Car tout le monde déteste Joff‘.

Une autre raison qui me fait aimer cette série…

ku-xlarge

Les femmes de la série, elles ont des robes souvent splendides! Et y’en a pour tous les goûts.

De l'aérien-plissé-froissé pour Daenerys...

De l’aérien-plissé-froissé pour Daenerys

Je préfère le style « robes croisées » de Sansa, ces tenues m’inspirent vraiment!

fhCTgl

Beaucoup de rouge pour la reine… ces tenues sont magnifiques!

Margaery Tyrell est presque tout le temps habillée comme une trainée… En voilà une qui cherche à attirer l’attention!

Même les filles…. moins nobles ont parfois des robes qui me plaisent!

Et pour finir…

Brienne ne porte jamais de robes, mais c’est un personnage que j’aime beaucoup.

Le site Madmoizelle a rédigé un article assez drôle sur les tenues de certaines héroïnes!

* HBO est une chaîné câblée américaine pleine de bonnes séries comme True Blood par exemple. Point de débat sur le pourquoi du comment qu’on fait pour voir les épisodes. Faites comme tout le monde… un pass HBO pour regarder online… Of course… Tous les fans français font ça, c’est bien connu… Sinon, les chaînes Orange diffusent les épisodes avec un jour de décalage. On a bien trop peur de la grande HADOPI.

Brocante de tissus et livres! Oschterputz

Oschterputz est un mot alsacien qui veut dire littéralement « nettoyage de Pâques ». C’est ce que j’ai fait, à petite échelle, dans mon armoire de tissus. J’ai eu beaucoup de mal à me décider sur les tissus dont je devais me séparer mais un manque de place flagrant m’y pousse. Il faut un peu d’espace…

Voici une sélection de tissus, les dimensions sont données « au carré » c’est à dire que souvent, le morceau est plus grand que la dimension indiquée car des pièces ont déjà été découpées, mais on retrouve toujours un carré ou un rectangle des dimensions indiquées. Ce qui est en plus, c’est du bonus… Les chutes utilisables, je les rajoute aussi au paquet.

J’essaye d’être précise dans les indications de composition et de matière, mes photos sont les plus précises possibles pour les couleurs, mais d’un écran à l’autre ce n’est pas toujours le même rendu…

Tous mes tissus sont lavés, je donne un coup de fer rapide, il faudra certainement les repasser à nouveau à réception du colis. Pour le paiement, je préfère Paypal parce que c’est rapide, mais un chèque sera aussi accepté.

Trocs? pourquoi pas! Ce qui m’intéresse : de la laine (matières naturelles de préférences), des patrons de pulls en tricots (en anglais ça va aussi), ou de châle. Les patrons électroniques sont acceptés aussi (comme ceux de Jared, Stephen West ou Ysolda par exemple).

Je me chargerai de poster les colis le plus rapidement possible, en fonction des horaires HYPER PRATIQUE (comme toujours) de la poste de mon village! Pour les filles dans les environs de Mulhouse/Saint-Louis (s’il y en a!!), une remise en main propre est possible.

Les prix sont sans frais de port, qui dépendront du poids du colis!

JE NE SUIS PAS RESPONSABLE DES TARIFS DE LA POSTE! Je pèse les tissus et vous demande les tarifs officiels, je ne « fais pas d’argent » sur les envois.

Si vous êtes intéressés, merci de répondre dans les commentaires pour plus de clarté.

ventes-tissus-livres-1

Tissu sweat-shirt gratté, 100% coton, 136cm par 75cm (laize), comme on le voit sur la photo, l’envers est en « bouclette ».

Je l’ai utilisé pour me faire une robe bien douillette, que je vais bientôt montrer sur ce blog. Le tissu est gris foncé et les impressions de bouteilles d’huile de moteur rigolotes sont d’un gris un peu plus clair. Les impressions restent discrètes.

Si vous avez des enfants, je suis certaine qu’il est possible de faire un petit pantalon rigolo voir un gilet!

5 euros le coupon de sweat shirt gratté // VENDU à La Philo

ventes-tissus-livres-2

Jersey magnifique, doux, légèrement brillant et souple, 100% viscose. La couleur est un bleu marine assez foncé. Il a un drapé superbe, j’en ai fait un tshirt peplum pour ma maman. Le coupon fait plus de la dimension indiquée, on refait facilement un tshirt dans cette chute. Quelques petites chutes disponibles.

8 euros le coupon de jersey bleu marine // VENDU à Gaelle

ventes-tissus-livres-3

Voile de jersey de coton, légèrement transparent, motif papillons psychédéliques sur fond blanc marbré violet.
Ce coupon est assez grand, en forme de L (voir le schéma), la base du L faisant 100×140 et la barre verticale 80×80. De quoi faire un beau tshirt. Prévoir de le doubler ou de porter un débardeur en dessous, car le tissu est un peu transparent. J’en avais fait une robe pour ma soeur, le tissu avait été doublé avec de la résille violette.

8 euros le coupon de voile de jersey « papillons » // Réservé Anabel?

ventes-tissus-livres-4

Tissu noir style dentelle en synthétique, légèrement transparent, brocardé. Ce tissu est fin mais cependant assez rigide et pourrait bien convenir pour une chemise ou une robe 3 trous (dans ce cas, prévoir une doublure). Très chic, très original.

Grand coupon de 190 par 140, auquel il manque un petite carré de 10x10cm (échantillon).

17 euros le coupon de tissu style dentelle noire

ventes-tissus-livres-5

Tissu épais « style Chanel » noir, gris et blanc, utilisé pour réaliser une cape bien chaude. C’est un mélange laine, coton et polyester, je n’ai pas archivé les pourcentages de chaque fibre.

Ce coupon est volumineux et lourd, merci d’en tenir compte dans les frais de port. 100×154, pour un sac par exemple! Ou a combiner avec un autre tissus. Il manque un petit carré de 10×10 dans un coin, un échantillon.

15 euros le coupon de tissu « Chanel » // Réservé VANEL

ventes-tissus-livres-6

Tissus super fluide, doux et léger, idéal pour l’été, un beau vert anis. On voit un léger tissage en chevron.

Un mélange frais coton et viscose, qui drape bien, parfaitement utilisable pour un top ou une jupe.

10 euros le coupon coton/viscose vert anis // VENDU Gaelle

ventes-tissus-livres-7

ventes-tissus-livres-8

Lin fleuri très gai, pour une robe par exemple. Il y a un coupon intact de 1m sur 140cm, plus quelques chutes ainsi qu’une robe en travaux dans laquelle il sera autorisé de découper joyeusement… Les fleurs sont assez grandes, par exemple l’orchidée qu’on voit sur la seconde photo fait env. 6cm sur 6cm.

8 euros le coupon de lin fleuri // VENDU à  Gaelle

ventes-tissus-livres-9

Livre en parfait état, utilisé une ou deux fois, quelques jolis modèles. Mais je commence à avoir pas mal de bouquins alors je me sépare de celui-ci, il est idéal pour une débutante. Prix neuf env. 15 euros, j’en voudrais 6 euros. // Réservé Stéphanie

ventes-tissus-livres-11

Je ne suis malheureusement pas taillée comme une japonaise (loiiiiiiin de là), ce bouquin ne m’est d’aucune utilité, dommage, car il y a de très beaux modèles. Tout est en japonais mais il y a beaucoup de schémas alors on s’en sort facilement. Vous pouvez voir les modèles de ce livre chez Pomadour. Bon état général, la planche de patrons est détachée mais tout est complet. Une petite tâche sur la couverture.

Prix neuf env. 24 euros, j’en voudrais 12 euros. // Réservé à Kawael

ventes-tissus-livres-10

Un classique… Mais pareil, j’en ai d’autres dans la même veine, je me sépare de celui-ci qui fut mon premier livre de couture! Très bon état général. Prix neuf env. 20 euros, j’en voudrais 8 euros. // Réservé Sosoabricot

dessin-mode

Le dessin de mode, livre très complet, mais je me rend compte que j’ai perdu mes maigres connaissances en dessin. J’essaye aussi d’éviter de m’éparpiller! Ce livre traite de beaucoup d’aspects, des notions anatomiques au dessin sur ordinateur… Un must!

Bon état général. Livre grand format (A4), pas léger…

Prix neuf env. 40 euros, j’en voudrais 30 euros. // Réservé Anabel

comment-dessiner-mode

Même raison que pour le livre précédent… Celui-ci est plus petit (env. 1/2 A4), plus concis mais plus « stylé ». Comme toujours, très bon état général.

Prix neuf env. 23 euros, j’en voudrais 15 euros. // Réservé Anabel

 

Voilà, je crois que c’est tout! Je devrais déstocker plus je n’y arrive pas, du moins pas encore, c’est déjà un crève-coeur de lister tout ça!!

Dessert et copinage…

photo3

En voilà un beau titre pour un dessert, non? Je l’ai testé pour vous, il est également très bon. Et la portion est généreuse.

Je confesse, ce dessert n’est pas de moi, mais de ma petite soeur qui prend beaucoup de plaisir à faire de la pâtisserie. Il s’agit de la recette qu’elle a créée car elle participe au concours Jardin Bio et elle vient de découvrir une bien triste vérité de l’internet : le copinage.

Je m’explique : ce concours, ouvert à tous, sélectionne dans un premier 100 recettes selon le critère le plus … discutable… du monde, à savoir le vote des internautes. Elle regarde régulièrement ce qui se passe sur le site et elle s’étonne de voir des recettes basiques atteindre des quantités de votes hallucinants. Et oui, la pauvre petite chose, c’était bien la première fois qu’elle participait à un concours de la sorte sur le net!

Nous n’incriminons pas les brownies au chocolat ni les pancakes, c’est évident (on adoooore les pancakes)… Notre point de vue (je dis nous car on le partage, ma soeur et moi), c’est que pour un concours de cuisine, on est en droit d’attendre autre chose qu’un gâteau au yaourt dans les finalistes.

Revenons à nos moutons… Donc, la petite est triste car elle ne comprend pas comment des cakes mettent minable dans les sondages sa recette high-tech cuisinée avec KitchenAid et amour et prise en photo un peu pixelisée avec son téléphone (alors que sa soeur a un bel appareil). C’est là que je lui révèle l’un des grand secret de l’internet : le copinage. Le fait que si tu as le site qui va bien, le style qui va bien, les contacts qui vont bien et que tu fais ta pub, ça marchera mille fois mieux que si tu postes ta gentille recette comme une bonne élève.

« Mais moi j’ai pas de blog de cuisine… »

Voilà qui est dommage car visiblement les autres participants, eux, ils en ont! et ils ont fait leur pub là bas et rabattu des clients au vote. Car il faut bien se l’avouer, dans les 3/4 des cas, on vote plus à la tête qu’au programme, on est d’accord… Que celle qui n’a jamais agit de la sorte me jette la première pierre. ;) (je risque pas d’être caillassée, c’est certain!)

Même si ce n’est pas l’endroit le plus adapté au monde pour faire la pub de la recette de ma soeur, je profite tout de même de cette modeste tribune pour vous encourager à lire (et à tester aussi!) sa recette.

Si elle vous plait, pourquoi ne pas voter pour elle? Ce n’est pas une obligation, je promet de ne traquer personne. Moi aussi j’essaye de jouer le jeu du copinage à petite échelle ;) D’ailleurs pour vous encourager à voter pour elle, voici la photo d’un gentil chat qui mange. Chat = mignon, chat qui mange = bon repas, repas = dessert, dessert = recette de ma soeur, vous voyez un peu la logique? non? C’est pas grave…

Tout le monde se laisse attendrir par les chats sur internet, c’est bien connu.

chat-gentil-1

Ce que je trouve un peu détestable dans ce style de jeu c’est qu’il faille donner son adresse email pour voter, au risque de récupérer de la pub. Ce que j’ai fait, car moi aussi je vote à la tête de la cliente et évidement j’ai voté pour ma soeur (mais j’l'assume à 100%), c’est que j’ai utilisé une adresse email jetable, grâce au service Jetable.org.

Bientôt, je vous parlerai d’un autre concours… Le concours Tricot « Cocooning » de Tread and Needles!

Pour ce concours là, c’est un jury composé de partenaires et d’admin du site (je crois) qui fait sa sélection, ce qui me semble un peu plus officiel et un peu plus impartial… Et pas besoin de donner son mail pour voter!

 

chat-attaque-1

Si vous ne votez pas pour la recette de ma soeur, le chat le saura. Il sait où vous habitez…

 

signer

2012, encore un peu…

Quelques images de la fin de l’année 2012…

  • Rencontre éclair entre noël et nouvel an avec Mimolette, sur Metz. Thé et gâteaux, une valeur sûre…

  • Des gens étranges à Bâle… (en même temps c’est Bâle, y’a toujours des trucs étranges là bas…)

Comme j’ai pris une photo de HugMan, je n’ai pu échapper à un hug suisse…

  • Des cadeaux de Noël!

Ma maman est la reine de l’emballage.

Des cadeaux rigolos, et utiles, faut pas se leurrer….

  • La belle bûche faite maison, mascarpone et fruits rouges.

La belle bûche faite maison…

  • Les chats chez mes parents

Sitting de chats devant la maison, revendiquant de la nourriture.
Sur cette photo 4 chats sur 7!!!!

  • Et enfin, le réveillon…

La bûche avec une faute de grammaire!

Et pour commencer officiellement 2013, bientôt sur ce blog, un bricolage du Papa Alsacien pour sa fille qui se met au tricot…

Admirez la belle casquette australienne…..

 

Ma participation pour le concours Thread&Needles « Tenues de fêtes »

robe, patron vogue, concours thread and needles, fêtes de fin d'année, tissu couleur chairPour commencer, de bonnes fêtes de fin d’année à toutes les lectrices (et les quelques lecteurs?) de ce blog! Merci de suivre régulièrement mes progrès en couture!

Je ne vais pas parler de cadeaux de Noël, tout simplement parce que je n’ai pas de photos pour illustrer ce propos. Par contre, on va rester dans un esprit festif avec une robe idéale pour le réveillon de nouvel an! Une robe qui tourne… Important!! Les robes qui tournent se sont les mieux! ;)

Il s’agit de ma participation pour le concours du forum Thread and Needles « Tenues de fêtes ». Je pense coller à la thématique avec cette robe!!

robe, patron vogue, concours thread and needles, fêtes de fin d'année, tissu couleur chairAlors, si vous avez 6 ou 7m de tissu dont vous ne savez pas quoi faire (hum, hum, ça doit pas arriver souvent…), cette robe est pour vous! Ah oui, n’oubliez pas non plus la quantité égale de doublure. Pour la patron, il s’agit d’un patron Vogue, le V8814.

Oui, quand on la regarde elle a un coté « Santa Barbara » assez prononcé… Ce coté « on ne peut jamais la mettre à part au bal des débutantes », mais j’ai vraiment craqué sur ce modèle qui avait l’air fluide et flatteur (surtout sur la nana de la photo, mais bon…).

Le tissu est une très très lourd crêpe de polyester, couleur chair, que j’ai acheté lors de ma virée avec Kocotte et Tok’ad. J’avais déjà en tête ce modèle, et au prix ridicule qu’était vendu le tissu, j’en avais immédiatement acheté 7m. A laver, c’était un bonheur, à étendre (un peu partout dans la maison), c’était encore plus pratique. J’en ai réparti un peu partout, entre des portants, des porte-manteaux et coincés sur des battants d’armoires, c’était vraiment le top, comme une tente dans mon salon. Mon homme a adoré.

robe, patron vogue, concours thread and needles, fêtes de fin d'année, tissu couleur chairLes pièces sont toutes coupées dans le biais, c’est pour cela qu’il faut un métrage hallucinant, et la partie jupe utilise la plupart du tissu. Il faut tout couper en double (doublure et tissu principal) les morceaux de jupe sont coupés un par un car gigantesques. Bref, le travail de préparation est très long. L’assemblage aussi car tout est doublé, il faut que les pièces s’alignent bien pour qu’on dessine bien le « V » sur le buste et sur les hanches.

robe, patron vogue, concours thread and needles, fêtes de fin d'année, tissu couleur chair

Nan, c’est pas une marque de culotte!!! C’est la découpe!!!! ;)

Au départ, une fermeture éclair est prévue dans le dos, mais dans mon cas elle ne faisait que gondoler et déformer la robe, je l’ai retirée. De plus, je peux me glisser dans la robe sans avoir à l’ouvrir dans le dos, ce qui est idéal. Ensuite, il faut juste bien mettre en place la doublure pour qu’on ne la voit pas. Ce n’est pas toujours le cas sur les photos, car j’ai beaucoup bougé en peu de temps, passant de position allongée, à assise, à couchée, à debout… La robe à tenu le coup, c’est l’essentiel.

robe, patron vogue, concours thread and needles, fêtes de fin d'année, tissu couleur chairCette fois-ci, je pouvais difficilement me promener dans ma campagne boueuse (ben oui, après la neige….) pour prendre la robe en photo alors j’ai demandé l’aide d’un ami qui a gentiment accepté de faire quelques clichés en studio. Bien entendu, ça donne une autre dimension à la robe, j’aurai difficilement réussi à faire mieux!

robe, patron vogue, concours thread and needles, fêtes de fin d'année, tissu couleur chairPour finir, voici quelques remarques relatives à ce modèle Vogue V8814 :

  • C’est un modèle qui n’est pas évident à coudre, j’en ai bavé. C’est long à recopier, à couper, à faufiler, toutes les pièces sont grandes et lourdes (selon votre tissu). Les explications sont bien faites, rien à redire de ce coté, mais si vous voulez faire ce modèle, il faudra vous armer de patience et être prête à retoucher à droite à gauche la partie du buste pour qu’elle colle au mieux à vos mesures. J’ai du reprendre quelques centimètres pour creuser le dos. Ce n’est clairement pas un modèle pour débutant!
  • Point intéressant pour ce modèle, plusieurs tailles de « bonnets » sont proposées. J’ai utilisé le modèle « B » qui correspond à ma taille habituelle de soutien-gorge.
  • Plus votre tissu sera lourd, plus le poids de la partie jupe de la robe tirera la partie buste vers le sol. Dans mon cas, cela a généré avec le temps et une brève période suspendue sur un cintre un décalage entre les coutures sur les hanches de la doublure et du tissu principal, la doublure étant bien plus légère. Pourtant, j’avais laissé mes pièces pendre pendant 3 jours pour que le biais s’étire naturellement. Dommage. Je vais peut-être remonter la partie jupe de quelques centimètres pour compenser ce décalage qu’on peut observer « par transparence ».
  • J’ai remonté la profondeur du décolleté. OK, on a toutes remarqué qu’il est difficile de porter un soutien-gorge avec une telle robe, mais je n’ai plus 16 ans et je m’imagine mal avec la moitié des seins à l’air. J’ai remonté le décolleté de 7cm.
  • Je tenterai bien la version courte pour l’été, mais sans doublure, ou alors juste la partie buste doublée. Les bretelles sont nécessairement doublées.
  • Au final, toutes fournitures confondues, cette robe m’a coûtée moins de 20 euros, ce qui me semble acceptable pour une robe que je ne vais porter qu’une ou deux fois. Soit moins cher qu’une robe du fameux suédois et encore moins cher qu’une de son concurrent espagnol. Le tissu était à 1 euro le mètre (pleurez pas…), la doublure (peu qualitative, je le confesse) a été achetée en soldes cet été chez Mondial Tissu à 0,60 euros le mètre.

Voilà, vous savez tout sur ce modèle de robe!

Petit aparté, et message pour Syle:

J’ai finalement fait des gâteaux de Noël, le….. 23 décembre. Il était temps. Et ce fut sous la pression amicale de ma belle-famille de passage qui était étonnée de ne pas en voir des barquettes pleines dans la cuisine. Donc le 23 décembre, « by night », j’ai confectionné des Schowebredle avec ce que j’avais sous la main et un kouglof. Pour la recette du Kouglof, c’est par ici que vous pouvez la lire, et voici une recette 100% impro de gâteaux de Noël qui se sont avérés très bons!

Bredele « de fond de tiroirs », basé sur « LA RECETTE » de Schowebredle de Simone Morgenthaler

  • 150g de sucre de canne blond
  • 150g de beurre
  • 50g de purée d’amandes complètes (ce n’est pas de la pâte d’amande)
  • 2 oeufs
  • 275g de farine (dans mon cas un mix de farines d’épeautre, de seigle et de farine blanche)
  • 130g de pavot mixé ou pilé pour qu’il soit le plus fin possible
  • 140 de poudre d’amandes
  • 80g d’écorces de citrons confits en petits dés
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • une rasade de kirsch
  • une pincée de sel
  • chocolat « Schokoladenglasur », c’est un chocolat de couverture que je trouve en allemagne et qui fige rapidement

Dans un premier temps travailler le beurre, la purée d’amandes et le sucre pour que la préparation soit crémeuse et lisse avant d’ajouter les oeufs, le kirsch et les écorces de fruits confits. Dans un autre saladier, mélanger la farine avec les amandes, le pavot, la cannelle, et le sel. Tout doucement, rajouter les ingrédients secs au mélange de beurre et d’oeufs et former une boule qui reposera quelques heures au frigo, le temps de durcir.

En parallèle, faire fondre le chocolat de couverture au bain marie. Dans mon cas j’achète en Allemagne des barquettes de ce chocolat spécial glaçage, je ne sais pas si ça existe en France, certainement… On peut utiliser du chocolat pâtissier, mais ça prendra plus de temps à durcir.

Je vous conseille de laisser la pâte à gâteaux au frigo et d’en prélever une petite partie à chaque fois, de l’étaler, de faire vos formes et de les déposer sur une plaque avant d’en reprendre. Si la pâte est trop molle, elle se travaille mal. Autant la laisser au frais!

Cuire pendant 12 minutes à 180°C, décoller les gâteaux à la spatule dès qu’ils sont sortis du four et les laisser refroidir sur une grille.

Une fois qu’ils sont un peu moins chaud (qu’on peut les manipuler sans que ça brûle), tremper la moitié du gâteau dans le chocolat liquide et le déposer sur du papier sulfurisé ou un plaque de silicone. Attendre que le chocolat fige avant les ranger dans une boîte!

Encore une fois de très bonnes fêtes et à l’année prochaine!

Porte-bobines récup’

porte-bobines, récupération, bois, sommier, bobines, chevilles, création, alsapapaSuper classe ce splendide porte-bobines? J’ai de quoi ranger du fil pour les 30 prochaines années, c’est certain. Tout a commencé quand j’ai vu l’article de Marina (blog Frabjous Couture) « Sew organized », j’ai trouvé ça génial et je me suis empressée d’envoyer le lien à mon papa.

Alsapapa est l’incarnation même de l’alsacien. Il parle fort, « afffec un ffffort acccent alzasssien », il est souvent tout rouge et s’énerve vite. Vous avez pu le voir sur une des photo de mariage, tout fier avec ces filles.

porte-bobines, récupération, bois, sommier, bobines, chevilles, création, alsapapaMais, en plus de toutes les qualités citées plus haut, Alsapapa est très bricoleur et j’étais certaine qu’on arriverait fabriquer quelque chose tous les deux. Mon rôle, c’est de donner les idées, de faire un plan sur un papier et de dire « hééé, que ça coûte pas cher surtout!!! ». Le sien, c’est de trouver dans le grenier ou la grange les morceaux de bois adéquates pour que ça ne coûte rien ou le moins possible, et de réaliser « ma vision ».

Après avoir fouillé le grenier, et râler plusieurs fois comme quoi il n’avait pas que ça à faire (normal, il est retraité), je suis rapidement harcelée de mails pour me demander de confirmer des dimensions, des diamètres, des hauteurs et le choix du bois.

Dire qu’à l’origine, les planches de bois qui composent le beau porte-bobines ornaient un superbe sommier en latte qui attendait une nouvelle vie!

porte-bobines, récupération, bois, sommier, bobines, chevilles, création, alsapapa

Image trouvée sur le site « le Bon coin » pour illustrer le coté « avant, « après » du porte-bobines.
Donc ça c’est « avant » ;) vous l’aurez deviné.

porte-bobines, récupération, bois, sommier, bobines, chevilles, création, alsapapa

Voici le « après », posé sur le bureau de la pièce dans laquelle je squatte avec mes affaires de couture.

Et oui… l’ampoule de ma machine à coudre est claquée depuis des mois et j’oublie d’en acheter une nouvelle, la lampe métallique me dépanne en attendant que j’en achète une neuve.

Comme vous pouvez le voir, les branches ont des diamètres et des longueurs différentes, selon les bobines. Il y a en tout 3 grosseurs différentes : cône de surjeteuse, bobines « pas chère » et enfin, la plus fine, bobines Mettler. Il s’agit de chevilles en bois pour la largeur moyenne, pour le diamètre le plus fin et celui le plus épais, il s’agit de baguettes de bois qui ont été découpées. Les chevilles sont décalées d’une rangée à l’autre pour que les bobines ne se chevauchent pas ou ne se touchent pas.

Chaque rangée est inclinée à 45° grâce à des tasseaux, c’est bien pratique.

porte-bobines, récupération, bois, sommier, bobines, chevilles, création, alsapapaUne petit couche de lasure pour que tout soit bien brillant et propre et on me priait de venir « rapidement » (traduire : demain) le chercher. « Parce que ça prend de la place! En plus j’ai autre chose que je dois commencer et ton truc, il me gêne… ».

Taille finale de l’oeuvre : 130 cm de haut et 90 cm de large.
On peut y placer plus de 200 bobines de tailles différentes.

Comme il est léger, je pense qu’on va l’accrocher au mur mais pour l’instant il est juste posé et ne bouge pas d’un poil. En plus d’être joli, ce porte-bobines est très pratique, toutes mes bobines sont bien visibles et rien ne traine sur le bureau!

Avouez… vous êtes jalouses???

Si vous avez des compagnons ou des parents bricoleurs, c’est le moment de demander ça avant Noël!

Vacances – Partie 1/2 : Tasmanie…

Coucher de soleil sur les vignes de la péninsule de Tasman, sud-est de la Tasmanie

Pas facile de faire une sélection pour les photos de ce magnifique voyage. De plus, ici c’est un blog de couture, pas de photos de voyages!

Afin que cela soit plus « digeste », je ne vais pas tout coller en 1 seul article, mais en 2, et ils seront en alternance avec des vrais articles de couture (ou tricot). Parce qu’on est un peu là pour ça, non??

Pourquoi seulement 2 articles? Pour les mêmes raisons citées plus haut. Même si j’aurai de quoi tartiner pendant des heures, il faut rester concis et je préfère me concentrer sur ce qui m’a marqué.

Pour commencer, la région australienne qui m’a le plus fascinée et pour laquelle je me retaperai bien les 30h de voyage : la Tasmanie.

Pour commencer, Hobart et sa région. Tout au long de cet article, certains mots importants renvoient vers des pages de wikipedia, qui expliquent bien mieux que moi les détails, n’hésitez surtout pas à parcourir ces pages. Attention, ça va vous donner envie d’y aller!

M. mon Mari, et Hobart, ville principale de la Tasmanie
(descente du Mont Wellington, Hobart)

Ce que j’ai adoré dans cette région, c’est ce coté nature sauvage, campagne cool et les températures finalement assez proches de celles de mon Alsace.

Après notre atterrissage à Hobart, ce qui nous a surprit au bout de 10 minutes de voiture, en dehors du kangourou que la bagnole de devant nous a percuté (véridique), c’est que cette grande ville n’a pas d’immeubles! Enfin, si, mais pour moi, un petit immeuble de 4 ou 6 étages, ça ne compte pas. Il n’y a que des pavillons, petits et coquets.

Sommet du Mont Wellington, Hobart

Beaucoup de boutiques sont axées sur les produits locaux, l’artisanat et on sent bien que c’est vraiment des choses que les Tasmaniens ont envie de valoriser. Très peu de chaînes de magasins (en comparaison à des villes comme Canberra ou Sydney).

Hobart est surplombée par le Mont Wellington, que l’on peut grimper (22km)  en voiture très aisément ou que certains courageux escaladent à pieds. Ce jour là, nous étions littéralement au dessus des nuages, avec une vue splendide sur le ville d’Hobart et l’estuaire de la Derwent River.

Mont Wellington, Hobart

Au sud-est d’Hobart, il y a la péninsule de Tasman. Dernier refuge de la population saine des Diables des Tasmanie (75% des diables sont atteints d’un cancer qui les défigure et ils finissent par mourir de faim. Pauvre Taz!), c’est un lieu idéal pour des marches et… des photos de nature! Il y a aussi un musée (parmi tant d’autres en Australie) à Port Arthur dédié à l’histoire de l’île, peuplée au 19eme siècle par des colonies de bagnards anglais.

Cap Raoul, extrémité de la péninsule de Tasman

Croisé lors d’une marche… un Pademelon!

Ce petit bonhomme sauteur, on en a vu beaucoup lors de nos marches. Il s’agit d’un pademelon à ventre rouge, qu’on ne trouve qu’en Tasmanie. Ils sont assez petits, env. 50 cm et me font penser à un croisement improbable entre un lapin et un kangourou. Ils sont craintifs, mais curieux à la fois : ils viennent nous voir et nous suivent, mais ne se laissent pas approcher.

A coté de Port Arthur, la « Remarkable Cave » dans laquelle s’engouffre l’océan…
(Péninsule de Tasman)

Remontons un peu, et dirigeons nous vers l’est de la Tasmanie… Du coté du Parc National de Freycinet.

SI vous aimez le vin et les huitres, nous prendrez beaucoup de temps pour atteindre le parc en partant d’Hobart, car la route est parsemée de producteurs! Nous, ce ne sont ni l’un, ni l’autre qui nous ont retardé, mais plutôt une plage paradisiaque. Et surtout… vide de monde!

Plage à coté de Coles Bay

On a garé la voiture, dégainé nos maillots de bain et 3 minutes plus tard, nous étions dans l’eau. Gelés, mais très fiers. L’océan ne devait pas dépasser 16°C!

Admirez mon superbe bronzage d’alsacienne…

Nous avons ensuite atteint notre destination, le parc de Freycinet dont le nom vient d’un navigateur français.

Honeymoon Bay…

Outre la très fameuse Wineglass Bay (visiblement une des 10 plus belles pages du monde), nous avons découvert un paysage très abrupt mais spectaculaire.

Coupons une petite partie de notre périple pour traverser le Parc National de Cradle Moutain.

Routes de montagne étroites et sinueuses, il faut avoir le coeur bien accroché pour traverser toute la zone centrale de la Tasmanie. D’ailleurs, il n’y a presque que de la forêt, dense et très … peuplée. Notre voiture de location a eu l’occasion de rencontrer d’assez près un spécimen d’un taille tout à fait acceptable.

Wallaby, Parc National de Cradle Mountain

Des wallabies! Avec les pademelons, ce sont les animaux que nous avons le plus rencontrés. Moins craintifs, plus grands (env. 1m) et plus joueurs, il s’approchent parfois des marcheurs et se laissent même caresser!

Un garçon facile celui-ci!

Je crois qu’il voulait que je le ramène chez nous dans mon sac à dos, comme un maman kangourou!

Dans ce grand parc, nous avons pas vu que des wallabies, mais aussi des wombats.

Wombat, Parc national de Cradle Mountain

J’ignorai tout de ces animaux avant de tomber dessus, on dirait des oursons, ou des petits cochons poilus! Je n’ai pas trop oser m’approcher, car ils sont visiblement assez imprévisibles.

Franklin Gordon Wild River National Park

Juste en dessous du Parc National de Cradle Moutain, celui de Franklin-Gordon Wild River.

Il s’agit là d’une véritable jungle! Humide, dense, pleine de sangsues et de serpents… Miam…

Fougère géante, elles finissent par être grandes comme des arbustes!

La cascade de la Gordon River, très haute et impressionnante.

Enfin, le dernier Parc National visité lors de notre (trop bref) séjour en Tasmanie, Mount Field.

Encore un parc très humide, visité sous la pluie en espérant apercevoir des Platypus! Il s’agit du nom anglais donné aux ornythorynques. Mais nous n’en avons vus aucun. Nous avons pourtant cherché sous toutes les cascades!

Horseshoes Falls, Mount Field National Park

Nous avons croisé beaucoup de nos nouveaux amis les pademelons, mais pas d’espèces aquatiques… Dommage!

Lady Baron Falls, Mount Field National Park

Pour clôturer ce récapitulatif tasmanien, qui n’est vraiment qu’une minime aperçu de tout ce qu’offre cette région, voici quelques photos rigolotes faites par mon mari.

La photographe cherche des wombats…
(Cradle Mountain National Park)

Sur le parking du parc avant de débuter la marche.
(Cradle Mountain National Park)

Le top de la mode en vacances, jogging et polaire Quechua!
(Péninsule de Tasman)

Photographe animalière pour animaux faciles et patients, le temps de trouver les bons réglages de l’appareil photo!!
(Freycinet National Park)

Le look, ça s’arrange pas! Et heureusement vous n’avez pas l’odeur de la marcheuse en bonus!
(Honeymoon Bay, Freycinet National Park)

Quelques autres liens intéressants sur la Tasmanie :

Hé…. attendez!! Parlons loisirs créatifs!

Vous vous demandez peut-être comment j’ai pu contribuer modestement à encourager l’économie et l’artisanat tasmanien?? Non, vous ne vous le demandez pas, mais je vais tout de même vous le montrer, en image!

En Tasmanie, là où il n’y a pas de forêts, il y a des pâturages! Des moutons, des chèvres, des vaches et même des alpagas!

Alpaga teint à la main

100% Merino, de jolies couleurs destinées à tricoter un bonnet pour ma petite soeur dont le 25eme anniversaire approche à grand pas!

The Spindle Tree est une minuscule boutique dans le centre d’Hobart qui ne propose que des laines artisanales et limitées produites par une coopérative d’artisans. J’ai été très bien accueillie et conseillée. L’alpaga est destiné à une écharpe/étole, le plus difficile était de choisir parmi tous les couleurs disponibles, une torture. Mon nouveau problème : quel modèle????

L’écheveau dégradé dans les rouges, roses et oranges vient d’une autre boutique, Tasmanian Wollen Co., qui est à deux pas de Spindle Tree. Beaucoup plus de choix dans cette boutique spécialisée dans tout ce qui est lainage : vêtements et fils. Ils proposent de la vente en ligne à l’international.

Spacebar Gallery, boutique qui regroupe une sélection d’articles de designer australien est également un lieu de perdition… Je ne peux, pour l’instant, vous montrer ce que j’ai acheté là bas car mon petit doigt me dit que c’est destiné à une personne qui m’est très chère, qui s’autoproclame témoin de mariage et réserve mes futurs enfants en qualité de marraine (autoproclamée aussi) et qui a son 25eme anniversaire à la fin du mois!

A bientôt pour un peu de couture et de tricot, et le second volet de l’épopée Australienne : l’Ayers Rock, le nord désertique et M. mon Mari, l’aventurier en voiture sans permis.

 

Mariage – Partie 3, moments choisis

Voici une petite sélection de photos du mariage, souvent très drôles. Les photos sont celles des invités.

L’alliance qui a du mal à passer…
« Je vais le faire… »

Dans l’autre sens c’est pas mieux!

Les mariés et les témoins, dans le bon ordre…
Comme les Daltons.

Le papa est ses filles.
D’ailleurs, bientôt sue le blog, une construction de Alsapapa pour sa couturière de fille… Ou comment un vieux sommier peut servir une noble cause.

La mariée photographe, avec son nouvel objectif « cadeau de mariage ».

La mariée après un verre de champagne.

Les mamies qui trinquent.

Les mémés qui prennent un plateau sur leurs genoux pour manger à l’aise!

Ma maman qui met une option pour ramener la poupée à la maison quand la fête est finie.

Mariage – Partie 2, les tenues

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseAttention, bombardement de photos!! Nous sommes rentrés hier de notre séjour en Australie, malheureusement je n’ai pas eu l’occasion d’avoir accès à internet régulièrement ce qui fait que je n’ai pas pu poster les détails de notre périple, ni les photos du mariage. Mais maintenant que je suis au chaud à la maison, je peux rectifier cela.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemisePour ma robe, il s’agit d’un patron Vogue, le V1102 que j’aime beaucoup pour sa simplicité. Les patrons de cette marque, même s’ils sont chers, sont très bien expliqués et tous d’une originalité et d’un chic qui a mon avis, n’a rien à voir avec Burda et consort.

Pour éviter de payer les patrons Vogue un prix d’or, je les achète sur Ebay ou sur Etsy…

Ce patron est top, facile à faire, facile à retoucher si le besoin s’en fait sentir. La robe est intégralement doublée de voile de coton bleu ciel, et entre les deux couches de tissus, il y a de l’organza de soie pour donner de la tenue. Vous pouvez voir un aperçu des détails dans une précédent article.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseLe tissu est une popeline de coton dont le motif est une création personnelle réalisée à partir de photos que j’ai prises dans une usine désaffectée de la région. Il s’agit de morceaux de verre qui proviennent d’une vitre cassée. J’ai travaillé la photo pour en créer un motif répétitif qui a ensuite été imprimé sur 4m continu de tissus.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseselection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseselection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseComme en octobre il ne fait pas trop chaud (même si nous avons eu de la chance le jour de notre mariage), j’ai cousu un petit boléro. Le boléro est issu d’un Burda récent, celui du mois de septembre. Il s’agit d’une adaptation du modèle 120.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseUne modification que j’ai apportée au modèle original est l’encolure dans le dos qui a été très creusée, afin que le noeud de la robe puisse passer par dessus sans plisser. Je ne voulais pas qu’il soit écrasé sous le gilet, et voici donc la solution que j’ai trouvée.

Autre modification minime : j’ai rajouté deux liens pour pouvoir le fermer sur l’avant. Il est également doublé de voile de coton bleu, le même que pour la robe.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseLa coiffeuse s’est surpassée, j’adore le chignon qu’elle m’a construit! Le ruban qui est dans cet échafaudage est brodé de perles, je l’ai trouvé aux puces pour quelques centimes et finalement, il est parfait pour agrémenter la coiffure.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseLe boléro est cousu dans les chutes d’un pantalon fait l’année dernière. Il s’agit d’une matière brillante que je ne peux pas vraiment décrire…

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseOn peut aussi voir que le dos du boléro a été rallongé pour couvrir l’ouverture dans le dos de la robe. Attention aux courants d’air!!!

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseAu départ, je suis partie un peu à l’aventure avec ce boléro, mais il était vraiment pratique et allait bien avec la robe. Je pense qu’en plus je pourrai le remettre!

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseLes photos ont été prises au Vitra Design Museum, à Weil am Rhein en Allemagne. J’y suis déjà allée plusieurs fois car leurs expositions temporaires sont très intéressantes et l’extérieur du bâtiment vaut le détour également.

Nous avons fait quelques photos à l’intérieur mais… on s’est fait jeter car ce n’est pas autorisé. J’avais pourtant fait des démarches auprès de leurs services pour demander l’autorisation… Tant pis, on aura essayé!

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseselection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseLa chemise de mon homme est basée sur mon patron de chemise découpée ;) J’avais testé ce patron sur sa chemise en liberty et j’en suis satisfaite. Il s’agit maintenant de mon nouveau basique pour les chemises de mon homme.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseLe tissu est une popeline un peu strech d’une superbe couleur… Dans le col et dans les poignets, tout est entoilé avec de l’organza de soie et ça donne à la chemise une souplesse particulière. Mon homme la trouve très confortable et aura aussi l’occasion de la remettre par la suite. Quelques photos des détails sont visibles dans un précédent article.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseselection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseMême s’il n’aime pas trop les photos, il a accepté de jouer le jeu pendant quelques heures. C’était très sympa et ça nous fait des superbes souvenirs. Maintenant le plus difficile est de choisir celles que je vais imprimer ;)

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseEt sinon… quelques autres photos que j’aime particulièrement…

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemise

Les deux soeurs…

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemiseselection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemise

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemise

Quelle star!!

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemise

Mamie au top de la forme (qui fait coucou) et la veuve de mon parrain.
180 ans à elles deux!!!

Voilà pour les photos des habits de mariés, j’espère que ça vous plait et que vous n’êtes pas trop déçus de ne pas voir une « vraie » robe de mariée…

Nous avons passé une belle journée sous le soleil, bien mangé, bien bu… ça me fait bizarre de me dire que je suis « une madame ». C’était un petit mariage comme je le voulais et ça a été une journée en famille, en tout simplicité.

selection photos de mariage mairie, robe, alliance, mariage civil, tissu impression personnalisée, chemise

Photo de nos alliances prise sur le toit de la voiture de mon papa!!!

Bientôt, des photos d’Australie!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...