Les oreilles au chaud!

bonnet, laine, ricoh, poems, tricot pour hommes, nature, photoL’homme de la maison n’a besoin de rien. Surtout pas de vêtements ou de « décorations ».

Il ne craint pas la morsure du froid, c’est un homme fort. Les températures du moment dans notre coin sont bien en dessous de zéro, ça ne m’empêche pas de circuler avec mon joli vélo pour aller bosser, j’aime entendre la neige craquer sous les roues.

Comme vous avez pu le voir dans un précédent article, j’avais ce bonnet en route il y a 2 semaines. Il ne nécessite qu’une pelote de laine Rico Poems, quelques heures de tricot en rond et beaucoup de persuasion pour que l’homme le porte pour une séance photo!

bonnet, laine, ricoh, poems, tricot pour hommes, nature, photoComme j’avais acheté 2 pelotes, de peur de me retrouver dans le besoin, j’ai eu de quoi faire un second bonnet pour un ami de mon mari (qu’on peut voir avec sa jolie cravate assortie à la robe de madame). Je trouvais ça marrant qu’ils aient le même bonnet pour aller skier, même eux ne l’entendaient pas ainsi.

« T’imagines comme on aura l’air ridicule avec le même bonnet sur le télésiège?? Et si on descend la piste l’un a coté de l’autre?? Ah bah non, ça va pas être possible. »

bonnet, laine, ricoh, poems, tricot pour hommes, nature, photoIls porteront donc leurs bonnets quand ils ne seront pas ensemble… En tout cas, le modèle tombe bien sur les oreilles, il est vraiment parfait pour protéger du vent pendant la descente des pistes!!

Cette laine passe bien en machine, en programme froid et délicat, une bonne nouvelle.

bonnet, laine, ricoh, poems, tricot pour hommes, nature, photoComme évoqué dans un article précédent, le modèle du bonnet, tout simple mais bien sympa vient du livre « Tricots pour hommes ». Peu de changement par rapport au modèle original, juste des côtes 2X2 sur les premiers rangs.

Sur cette photo on voit un peu les diminutions bien alignées pour former le haut du bonnet.

bonnet, laine, ricoh, poems, tricot pour hommes, nature, photoEn attendant des températures plus clémentes… Je vous dis à bientôt pour de nouvelles créations!

bonnet, laine, ricoh, poems, tricot pour hommes, nature, photo

En voilà un qui était intrigué par mon appareil photo!

Bonnet et mitaines et… gros chat roux!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarCe gros Garfield est vraiment un chat facile. Plus facile que lui, tu ne trouves pas! Dès que ma soeur était installée pour prendre la pose pour cette petite séance photo, le gros Garfield s’est immédiatement jeté sur elle pour se coucher sur ses genoux et demander des câlins. Peut-être voulait-il faire sa star?

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarMême si son potentiel mignon est grand, je voulais plutôt vous parler des mitaines et du bonnet que j’ai tricotés pour ma petite soeur. Cet ensemble a été tricoté avec la laine tasmanienne merino ultrafine ramenée de mon voyage de noces.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLe modèle du bonnet ainsi que celui des mitaines sont issus du livre « Je débute le tricot » de Phildar. Je n’ai pas utilisé la laine conseillée mais mon échantillon collait pile-poil alors j’étais rassurée sur le résultat qui ne devait pas trop être éloigné des recommandations.

Il me restait une pelote de laine Mohair Luxe (Lang Yarns), laine que j’avais utilisée pour mon pull rouge tout chaud, et j’ai décidé de la tricoter en double avec la mérino tasmanienne. Je n’en avais pas assez pour tricoter en double les mitaines et le bonnet, j’ai donc privilégié le bonnet, qui est tout doux et auréolé d’un duvet rouge. Visiblement ça tient chaud!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarPour les mitaines, l’effet est donc différent, beaucoup plus structuré et plus en relief. Je crois que je préfère l’effet du bonnet, mais j’avais un peu peur qu’avec le frottement qu’il peut y avoir au niveau des poignets et des bras (ben oui, on des boulots de bureau…), ça donne des bouloches peu esthétiques.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLes deux modèles présentent les même points : du jersey, des côtes, et un point fantaisie qui fait des jours. Pour le bonnet, j’ai tricoté des côtes 2X2,  alors que le modèle recommandait des côtes 1X1, qu’on peut d’ailleurs voir sur les mitaines. Je ne regrette pas de m’être trompée en premier lieu (faut avouer, c’était une boulette) mais finalement ça rend beaucoup mieux (je trouve). Par contre, pour les mitaines, les côtes 1X1 sont bien adaptées car plus élastiques. Les côtes 2X2 du bords du bonnet sont plus lâches.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

Oh oui, fais moi des bisous…

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLes mitaines, il doit être possible de les tricoter en rond, mais comme je ne sais pas faire cela (pas encore!!), j’ai tricoté un grand rectangle que j’ai cousu aussi proprement que possible. Idem pour le bonnet, il y a une couture mais on voit à peine la couture grâce aux « poils » de la laine en mohair qui masquent bien tout ça.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildarmitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarPetit à petit, j’avance avec mes projets de tricot, même si ma belle étole IZIA Elle tricote est en stand-by. Il faut être réaliste : le modèle, la laine, les points… J’ai voulu m’attaquer à un projet trop difficile pour mon niveau et c’est dommage de gâcher de la jolie laine. J’ai détricoté ce qui avait été fait et je recommencerai plus tard. En attendant, je me lance dans des projets débutants. Comme ce bonnet et ces mitaines, qui sont du meilleurs effet!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarCela vient certainement du temps et du froid ambiant, mais en ce moment, je ne suis presque pas devant ma machine à coudre, mais plutôt dans mon canapé avec un plaid, à tricoter. J’espère pouvoir bientôt vous montrer un joli gilet bien douillet (issu du catalogue Fatto et Mano 177) que je suis en train de réaliser.

Sinon, petit conseil qui pourra être utile en cas de photos avec un chat « über social »… Attention à l’attaque de câlins! Vous ne pouvez pas résister…

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

 

Fleurs d’hiver

J’ai terminé mon écharpe en Holst Garn Samarkand! C’est un assemblement de fleurs sur deux rangées, je ne suis pas certaine que ça tienne très chaud par grand froid, mais c’est original.

Par contre, je ne suis pas totalement persuadée que mon choix de laine était judicieux pour ce projet, car le résultat n’est pas vraiment détaillé et fin, mais plutôt mastoc et grossier. Cela a certes son charme, mais ça fait un peu travail de bourrine. Je pense passer cette écharpe en machine car j’avais lu sur internet (je ne sais plus trop où) que cette laine réagissait bien au lavage en devenant « moelleuse ».

Le modèle est, encore une fois, issu de mon live « le crochet en 25 lecons », ce livre est vraiment génial. Comme ça, j’ai un ensemble avec mon bonnet/béret!

Il me reste encore du fil, je pense éventuellement à une petite paire de mitaine, je me tâte encore, à voir. Maintenant je peux parader avec mon ensemble « que je l’ai fait toute seule ».

Le crochet c’est marrant, mais plus je vois des modèles tricotés comme des châles et des écharpes, plus je me dis qu’il va falloir « changer de plateforme » un jour et tester les deux aiguilles. Une résolution pour l’an prochain?

 

Sinon, concernant les photos, elles ont été prises dans ma cuisine, avec un grand coupon de jersey beige tendu sur les placard, et des lumières posées à ras du sol. Et pour ceuc et celles qui se posent la question : non, je n’étais pas vraiment déshabillée, il fait trop froid pour ça en ce moment!! ;)

Le résultat était pas trop mal, mais j’ai eu envie de jouer un peu avec les filtres qu’on peut trouver ça et là sur internet.

Etant un peu limitée dans l’édition de mes images à cause de la piètre qualité fournie par mon compact, je ne peux malheureusement pas me lancer dans des modifications trop importantes. Rollip m’a donné l’occasion de m’amuser un peu même si le résultat manque de naturel (et le redimensionnement des images pour cet article n’a rien arrangé). Cela peut donner un style à des photos de qualités merdiques comme les miennes, même si je continue à soutenir qu’une photo merdique, reste merdique, ce n’est pas un filtre ou un effet qui peut la sauver.

Je ne suis pas une grande fan des filtres, mais il ne faut pas jeter la pierre sans avoir essayer. :)

Et plus je me penche dans le domaine de la photo à la recherche de renseignements pour un nouvel appareil qui pourrait convenir à mes besoins, plus je me rends compte que c’est un domaine immense et presque infini, pour peu qu’on y trempe le doigt, on veut un plus grand capteur, un objectif plus lumineux, un ceci, un celà…

Difficile de faire son choix!!

De béret à bonnet, il n’y a qu’une maille (ou plusieurs) …

Ben alors, qu’est-ce que j’ai pu fabriquer pendant une semaine pendant laquelle ma vie couturesque et crochetesque n’était pas sur le grand Interweb???

La bonne réponse est : me couper les mains avec de la fibre de verre merdique à coller au plafond, râler parce que c’est le bazar partout dans l’appart, accueillir les gentils artisans qui viennent poser la cuisine, ranger, être gentil avec l’Homme qui fait pleins d’effort pour que ça avance. Et la cuisine alors, ben elle est toujours pas terminée, mais j’ai bon espoir que ce soir ça soit réglé. Bref!

Vous vous souvenez de mes débuts prometteurs au crochet? (genre, la frimeuse!) De ce beau béret que j’avais commencé? Et bien, mesdames et messieurs, ce beau béret est terminé.

Mais, devant vos yeux ébahis, il s’est transformé comme par magie en un bonnet sans aucun rapport avec l’image de référence! OUhahhhaa, c’est magiiiiqueee!!

Bon, j’admets que là, sur cette photo il ressemble plutôt à une bouse de vache, je m’en excuse, je suis une très mauvaise photographe, honte à moi.

Essayons d’autres clichés.

(la penseuse en action dans son atelier, jamais sans sa contrex!)

Sur celle-ci, la couleur est vraiment celle du bonnet, c’est la plus représentative. Il ressemble un peu à une citrouille, surtout avec son petit… petit… truc? au dessus.

La base était pourtant bien partie, le nombre de maille collait, ça faisait bien le tour de ma tête. Qu’est-ce qui a bien pu se passer? Si je le savais, j’aurai pas un bonnet en main, mais bel et bien un béret… J’ai certainement voulu trop réfléchir à certaines combinaisons et au fur et à mesure que j’avançais, même en défaisant ce qui n’était pas bon, je refaisais une autre erreur d’interprétation dans les combinaisons de points et j’avançais dans le brouillard total.

Au bout d’un moment, je me retrouve avec une ligne d’une vingtaine de mailles et je vois dans les explications qu’il reste au moins encore 20 rangs à faire. Comment dire, y’a un lézard dans le point noisette là, non? Mode Improvisation!

Je saute une grosse partie des lignes qui me semblent superflues (enfin superflues à mon stade de la réalisation foireuse) et je vais direct aux deux dernières, je fais des brides reliées en vrac pour pouvoir refermer mon bonnet, c’est ça qui a créé la fameuse excroissance, la petite tige du potiron.

(bon, je reconnais que c’est pas super intelligent d’avoir pris une photo de la couture du bonnet, j’suis vraiment mauvaise sur ce coup là, je vais retourner me coucher si ça continue!!)

J’ai encore de la chance qu’il soit utilisable et portable!! Quand j’ai demandé conseil à une amie crocheteuse, devant mes explications elle était perplexe également. Je pense que je vais aller faire un tour chez Bergère de France pour éclaircir tout ça.

La partie basse du bonnet est bonne, elle suit à 100% la ligne de conduite du livre, mais le reste… On peut dire que j’ai inventé un nouveau modèle!

C’est ça de vouloir passer de la leçon 2 à la 4 à la 8 et ensuite direct à la 17! Quelle mauvaise exemple je suis…

Voilà ce qu’il reste des deux pelotes que Holst Garn que j’ai utilisées, j’ai crocheté ce modèle avec deux brins de laine en même temps. Il me reste encore 3 pelotes, je pense me faire une petite écharpe fine ou style dentelle pour assortir, mais pour moi, le point de noisette c’est TER-MI-NE!!

Bonnet rose fushia au crochet, yeah baby!

Il est terminé, le joli bonnet à vagues!! La laine est toute douce, facile à crocheter, le résultat est bien flashy. J’en suis super fière. Même l’Homme de la maison a dit qu’il était joli et a même évoqué un futur bonnet (pour lui) pour le ski. Blague ou pas, je ne sais pas, toujours est-il que je suis dans un état second tellement je ne m’attendais pas à ce que le résultat soit aussi confortable, régulier. Super top! Merci le cours de crochet en 25 leçons!! Pour info, il s’agit de la leçon 9. Ce livre est vraiment top, les modèles sont tous plus beaux les uns que les autres.

Et, une première pour moi, j’ai réalisé une cordelette pour attacher le haut et former cette espèce de fleur, je n’en avais jamais faite avant. C’était vraiment simple, une fois qu’on a le coup de main. J’en profite pour partager mon expérience dans ce mini-tuto (dispo aussi en pdf, sinon, cliquer sur les images pour les agrandir), j’espère qu’il vous sera utile.

Un projet super simple, un rectangle dont la longueur est le tour de tête, une seule couture pour en faire un tube, un point pas trop difficile (surtout qu’on a le temps de le pratiquer!!), la cordelette ferme le « haut » du rectangle et forme le bonnet. Une fois les heures de crochetage terminées, il est temps de frimer et de prendre des photos artistiques…

Ouaiiiiss… Trop artistique. On va trouver une pose un peu plus simple… Toute seule, pas si facile.

Et une photo où on voit mieux le bonnet peut-être?

Et soudain… C’est le DRAME…

 

Se souvenir que le bonnet… et bien il n’est pas pour sa propre tête… Mais pour celle de la petite soeur qui a sélectionné cette couleur. Bouh, c’est triste.

Mais en attendant qu’elle vienne le chercher, il est A MOI!! Nyark nyark nyark!

—————————————————————————

Pas trop de couture en ce moment, mais j’assure que c’est à l’insu de mon plein gré!

Pourquoi?

Indices :

Mhhh, cette fine couche de plâtre qui recouvre TOUT dans l’appartement, avoir son four et son frigo dans le salon, devoir faire la (mini) vaisselle dans le lavabo de la salle de bain. J’adore!

J’espère que ça sera bientôt terminé! Je n’ose pas trop sortir des beaux tissus dans ces conditions, alors que la laine supporte mieux toutes ces péripéties car une fois qu’on a un peu crocheté devant la télé, hopla, on range tout dans un sac plastique qu’on ferme bien hermétiquement et le tour est joué! Impossible de couper du tissu alors que le sol est constamment blanchâtre (oui, je coupe par terre, pas de table assez grande).

En plus, j’attends de la laine qui arrivera certainement demain, j’ai hâte de vous montrer mes nouveaux trésors!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...