San Francisco Part 2 : Sewing in the City

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Nous voici enfin dans le vif du sujet, la couture! J’en parlais très brièvement dans le précédent article, voilà quelques précisions.

J’ai eu la chance de passer un peu plus de 2 après midi avec Alicia Pucci, qui donne des cours dans son atelier, Sew-it-all, situé dans le beau quartier Marina de San Francisco.

Quelques mots à propos de l’atelier : ambiance rétro et mignonne, pleins de petits détails girly qui rendent l’atmosphère très douce, et cela est tout à fait en accord avec la personnalité de la propriétaire. Tout est à la disposition des élèves, les machines et tout le matériel de couture mais aussi des petites douceurs, des boissons, un coin café et détente pour décompresser. Tout est organisé pour travailler dans de bonnes conditions! J’ai beaucoup apprécié cette atmosphère détendue et cool, et pourtant nous avons bossé sans relâche!

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Avant ma venue, nous avions échangé quelques mails à propos du projet à mener, c’était décidé, j’allais me lancer dans une robe longue du Burda de décembre (modèle 120), et nous allions utilisé un voile de soie avec des impressions assez 70′s et du voile de coton jaune d’oeuf comme doublure. Je voulais éviter d’avoir une doublure en soie, pour que les deux tissus ne se collent pas l’un à l’autre.

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011, livresan francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011, livreLe modèle en lui même semble simple, il n’est composé que des pièces indispensables ; 2 devants qui se croisent, 2 dos (fermeture au milieu du dos), deux manches ainsi que des extensions pour les liens à nouer.

Mon idée lumineuse était de doubler la robe, car mon voile de soie est super transparent et il me semblait tout à fait indécent de l’utiliser « tel quel ».

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Le problème est que ce modèle n’est pas du tout fait pour être doublé, ce n’est pas prévu par le patron. Pour la partie visible de la robe, en soie, nous l’avons coupée comme indiquée. En fait, il s’agit de la partie centrale là où les liens se croisent qui est difficile à appréhender, car certaines parties du tissu se superposent, se croisent, et rajouter à cela une épaisseur de doublure inopinée, c’était un peu étrange. Surtout que la doublure ne prend pas en compte les liens. Bref, un peu casse tête! Beaucoup de travail à la main à faire!

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soieAutant vous le dire tout de suite, la robe n’est pas terminée… Alicia a trouvé des astuces pour couper la doublure et éliminer les épaisseurs superflues, nous n’avons pas trainassé mais comme toute la robe est cousue avec des coutures anglaises, ce qui revient presque à coudre tout deux fois, il va me rester quelques petites choses à finir à la maison.

La finesse du tissu et sa transparence demandaient des belles finitions, et je ne regrette pas les coutures anglais (french seams dans le texte, ça a bien fait rire Alicia quand je lui ai rapporté la traduction française de ce terme!).

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Voici le résultat d’un essayage : les écharpes sont autour de mon cou afin que nous puissions voir les épaules, les extensions ne sont pas encore cousues pour ne pas nous encombrer. Les manches ne sont pas encore montées, entre temps cela a été fait mais je me tâte à les retirer. Plus de photos quand la robe sera terminée, en ce moment elle est roulée et emballée, au fond de la valise. Je n’ai pas vraiment eu le temps d’en prendre beaucoup pendant le cours, je voulais avancer à tout prix et profiter au maximum des connaissances d’Alicia!

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011A la fin de ma seconde après-midi, Alicia m’a proposée de rester pour la soirée, afin de rencontrer des élèves qui prennent des leçons avec elle. Ce serait l’occasion d’avancer encore, même si nous savions que nous n’arriverons pas à terminer la robe, mais aussi de montrer aux autres les techniques utilisées pour cette réalisation, dont les coutures anglaises.

J’étais « la couturière française », ça fait un peu ambassadrice, non? ;) J’ai pu voir les projets des autres dames du cours, un beau sac réversible, des vêtements pour petite fille avec des volants, deux jupes, une cape… Un peu comme chez nous en fait !

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Ce qu’Alicia m’a rapporté, c’est qu’ici, tout ce fait à la machine, les couturières américaines ne sont visiblement pas tellement habituées à la couture à la main, même si Alicia leur fait faire régulièrement des finitions de cette manière. Tous les cols, les ceintures, ces finitions que je trouve bien plus aisées à terminer manuellement sont systématiquement piquées à la machine! Why not! Cela doit être une question d’habitude.

La couture est un hobby relativement bien vu là bas, mais il m’a semblé qu’il touchait des personnes d’un milieu moyen à élevé. Faire de ces mains est valorisant et valorisé, ce genre de chose est vraiment reconnu là bas, moins chez nous, même si j’ai l’impression que petit à petit, ça vient. A propos des projets couture: de ceux que j’ai eu l’occasion d’observer et via les propos que j’ai échangés avec les autres personnes du cours, pas de récup ou de customisation, que des tissus neufs et de qualité, des patrons en pochette (pas de magazine burda aux USA!! il faut le commander et limite le faire importer du canada, ce qu’aucune ne fait vu le prix), la couturière américaine met le prix pour ses projets. Je ne veux pas faire de généralités, c’est ce que je retiens de l’expérience que j’ai faite.

Beaucoup de références à Projet Haute Couture (Project Runway) et surtout au fameux « Make it works!! » de Tim Gunn, je ne suis pas perdue car c’est également une émission que je suis,même si nous héritons des anciennes saisons.

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011, livreJe ne reviens pas en france les mains vides! Alicia m’a fait cadeau de cet ouvrage « Complete Guide to sewing » de 1976, une référence aux Etats-Unis qui explique une foule de techniques, il est blindé d’images et à la fin, il y a même des projets à réaliser. Attention, je précise que ce sont des projets qui sont en accord avec l’année de réalisation du livre, c’est à dire les années 70, par exemple de superbes jeté de lit avec des initiales ;)

Je repas aussi avec un bouquet multicolore de fermetures éclairs, Alicia en a un panier plein, et il semblait que je ne me servais pas assez copieusement!! « More, more!!! Take more!! »

J’ai beaucoup apprécié cette expérience de couture aux USA, les différences entre notre façon de faire et celle de l’autre coté de l’atlantique ne sont, de ce que j’ai vu, pas aussi importantes que ce que je pensais. Elle était trop courte, deux jours, c’est si peu!

Il me faudrait tester d’autres cours pour me faire une idée précise, voilà un projet de vacances intéressant : le Sewing Class Tour! Je ne pense pas que l’Homme sera très enthousiaste!!

Je remercie une dernière fois Alicia qui a été à la fois adorable et très pro, j’ai hâte de terminer ma robe et de lui envoyer les photos de « notre oeuvre » car sans son aide, je pense que je me serai vraiment plantée avec la doublure… Ou alors j’aurai séparé les deux : une robe transparente et un fond de robe!

J’espère n’avoir rien oublié dans mon récit, du moins le plus important s’y trouve…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...