Garde robe de grossesse… Du jersey!

Ben oui, je m’habille un peu différemment en ce moment, j’ai pris de l’envergure, voyez-vous. Des patrons de vêtements de grossesse, y’en a pas des cagettes et bien souvent, ils ne sont pas très jolis.

vêtement de grossesse, Megan Nielsen, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

J’ai voulu opter pour du pratique et du confortable (= du jersey), en partant du principe que ces vêtements de grossesse ne me serviront pas tant que cela, et qu’ensuite ils seront remisés dans un bac en plastique à la cave, en attendant la prochaine fournée. Je ne voulais pas non plus passer des heures à me coudre une garde robe complexe, j’ai opté pour du basique dont le patron de Megan Nielsen, « Ruched Maternity Top« . A un moment, j’ai voulu me lancer dans la réalisation de mon propre top de grossesse basé sur mon patron de base, mais… la flemme. La flemme totale!

Ruched Maternity Top, Megan Nielsen version top

vêtement de grossesse, Megan Nielsen, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

Je suis assez satisfaite du patron de base que propose Megan Nielsen, même s’il n’est pas particulièrement bon marché, je ne regrette pas mon achat. Pour l’instant, il a été cousu deux fois, une fois en version pull avec un jersey épais rouge, et une seconde fois en version robe dans un interlock noir de superbe qualité.

Ce jersey rouge, je le gardais précieusement depuis des plombes, je n’en avais qu’un petit coupon.

Et quand on a payé assez cher pour 1,50m de tissu… on utilise tout! Le moindre centimètre carré! L’esprit de Super Mamie est en moi, vous pouvez le constater :)
Pour obtenir des manches longues, j’ai été obligée de coudre deux morceaux de tissu au niveau du coude. Grâce aux plis qui se forment naturellement à cet endroit, cette rustine passe presque inaperçue.

J’ai réduis la longueur des épaules, qui me semblaient un peu tombantes pour ma taille (L) et j’ai repris l’embu des manches.

Il me restait encore un peu de tissu, la lisière essentiellement, j’en ai profité pour rajouter un col un peu bénitier qui a aussi comme fonction de consolider l’encolure, qui dans le modèle de base, est très échancrée.

Ce modèle prévoit de la place au niveau du ventre! Je l’ai cousu quand je n’étais enceinte que de 4 ou 5 mois, et … je ne remplissais pas « la poche » sur l’avant! J’ai cousu une coulisse et rajouté un élastique dans l’ourlet qui a pour fonction de bien caler le pull sous le ventre et faire qu’il ne remonte pas. C’est une astuce toute simple, mais que j’utiliserai pour mes prochaines versions, à manches courtes.

Comme ma machine à coudre était déjà bien grippée et malade quand j’ai cousu ce top (en décembre je pense), il a été entièrement fait à la surjeteuse, j’ai seulement piqué les ourlets de manches et la coulisse avec le seul point que me proposait ma vielle machine, un zig-zag large (bouton sélecteur bloqué…).

Et bien après 2 ou 3 portages, le tissu a bouloché, mais alors, comme je n’ai jamais vu ça! J’étais à la fois furieuse et étonnée, d’après la composition, il n’y avait pas de synthétique et pourtant les bouloches sont exactement les mêmes que celles qu’on peut collectionner sur nos vieux sous-pulls du collège (nostalgie!!), ceux qui nous faisaient dresser les cheveux sur la tête avec l’électricité statique quand on les enlevait. Comme quoi, les tissus chers…

Ruched Maternity Top, Megan Nielsen version robe

vêtement de grossesse, Megan Nielsen, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

Comme j’étais assez contente de la version pull de ce patron, que je portais beaucoup, je me suis lancée dans une version robe en rallongeant simplement au delà de l’ourlet.

Pas de rustine aux manches pour cette version, le col est plus étroit que pour le pull. Pas non plus besoin de rajouter un élastique au niveau de l’ourlet pour caler le ventre…

Mes remarques par rapport à la version pull sont les mêmes, j’ai d’avantage réduis l’embu des manches (mon tissu est assez épais) et il n’y a pas eu d’intervention de la machine à coudre sur cette robe, tout a été fait à la surjeteuse. Les ourlets sont des surjets à 3 fils, pour une robe qui ne me servira que quelques mois dans ma vie, j’ai estimé que c’était suffisant. De plus, je n’avais ni le temps, ni la forme physique, ni une machine à coudre opérationnelle à consacrer à un tel projet.

Je la porte très souvent, elle est confortable et va avec tout.  Pour celles qui cherchent une jolie robe de grossesse, je ne peux que vous conseiller cette version rallongée du top de grossesse de Megan Nielsen.

Robe de grossesse Burda, modèle 127 – février 2012

vêtement de grossesse, burda, mode maternité, février 2012, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

Ayant ce magazine de février 2012 dans mon stock, je me suis dis : pourquoi ne pas tenter un modèle de vêtement de grossesse de chez Burda? Dans l’ensemble, je suis souvent satisfaite du tombé des robes et des tops de la marque allemande! En plus, j’avais en stock un jersey un peu épais presque identique à celui du magazine et la forme des manches raglans me tentait.

Rien qu’en recopiant les quelques pièces j’ai eu peur… Un sac! Un véritable sac à patates!! On aurait pu croire des morceaux d’un patron japonais, ces modèles informes et sans pinces (si, une toute petite pince poitrine).

Premier réflexe : rajouter des pinces dans le dos. Parce que je ne sais pas comment cela se passe pour vous, mais moi, je ne suis pas enceinte du dos, c’est plutôt assez concentrée vers l’avant, je n’ai pas besoin d’une aisance de fou au niveau de la chute de reins. J’ai repris les valeurs de pinces de mon patron personnel et je les ai ajoutées à la pièce du dos.

vêtement de grossesse, burda, mode maternité, février 2012, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

Pour l’avant du patron, je n’ai pas rajouté de pinces de taille, vu que j’en n’en ai plus (RIP, peut-être te reverrais-je un jour…), j’ai plutôt enlevé des centimètres sur les cotés des pièces dos et devant pour un peu plaquer le tissu au niveau de la poitrine, tout en laissant de l’espace au niveau du ventre qui est amené à pousser pendant encore 2 mois, voir 3.

Pour avoir une petite fantaisie sur ce modèle assez sobre (hormis la couleur), j’ai utilisé une jolie dentelle élastique pour couper les manches. En fait, il s’agit de deux morceaux de dentelle, cousu l’un au dessus de l’autre pour avoir assez de hauteur et créer un petit volant.

Une fois modifié, ce modèle est à peine acceptable, mais pas satisfaisant, je pense que j’en coudrais peut-être une version tshirt pour l’été, mais ça n’est pas encore fait! Et cela sera dans un tissu fin, car le tissu conseillé par le magazine, un jersey épais, comme ce que j’ai utilisé, ne fait que d’accentuer le coté lourd de la coupe.

Si vous avez le magazine dans votre stock, je ne suis pas certaine que cela vaille le coup de se lancer dans ce modèle, à moins de garder en tête qu’il faudra des essayages et des ajustements. Pas la peine de se lancer à la poursuite de ce numéro pour ce patron en particulier, il n’en vaut pas la peine.

Maintenant que je l’ai cousue, je vais porter cette tunique, mais elle ne m’emballe pas plus que cela.

vêtement de grossesse, burda, mode maternité, février 2012, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

On ne le voit pas très bien sur ces photos, mais j’ai changé de machine à coudre! Avant, j’avais une brave Bernina 830 qui avait presque 35 ans et qui m’a bien servie. Paix à son âme, elle a quitté cette terre tout doucement, ces boutons se bloquant les uns après les autres… Pour mes 30 ans, je me suis payée (avec l’aide d’une jolie cagnotte familiale) une Bernina 1008 qui trône maintenant sur ma table.

Cette robe en jersey a été ma première (et ma seule) création sur cette machine. Au contraire de l’autre robe, celle ci est entièrement réalisée avec Bernina 1008, je voulais tester les points élastiques et surjets, ça fonctionne très bien même si c’est très gourmand en fil.

Dans l’immédiat, la couture va rester une activité plus que ponctuelle, la position assise et penchée sur une table ne me convient pas. Enfin… Cette position ne convient pas à mon locataire.

anne-7-eme-mois-chuck

non, les échographies ne sont pas encore aussi détaillées que cela…

Vous ne le savez pas, mais j’héberge un mini Chuck Norris dans mon ventre. Il passe le plus clair de son temps à se préparer à taper tout le monde le jour de son arrivée sur terre, donc c’est cours de kung-fu a gogo, ce qui m’oblige à rester allongée ou vautrée la plupart du temps depuis déjà 2 semaines.

J’ai donc une superbe machine à coudre toute neuve, et pas la possibilité de l’utiliser! Par contre, je tricote… Vous avez peut-être vu plus haut, sur mes épaules, le modèle de châle Mellow Yellow que Saki a créé. J’ai eu la chance de faire partie des testeuses de ce patron, et c’est avec beaucoup de plaisir que je l’ai tricoté, en pensant envelopper (ligoter?) mini Chuck Norris dedans à sa naissance.

vêtement de grossesse, burda, mode maternité, février 2012, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

vêtement de grossesse, burda, mode maternité, février 2012, jersey, interlock, jersey milano, pull, fronces, surjeteuse, patron modifié,

Normalement, le modèle devrait être disponible à la vente courant du mois d’avril, je vous invite à suivre le blog de Saki pour plus de détails et surtout pour admirer ses versions à elle, qui sont superbes!

A bientôt, pour plus de vêtements de grossesse!

signer

 

 

La robe Hypnose

Robe hypnose, rayures, chevrons, jersey, burda aout 2012, peplum

C’est vrai qu’elle pique les yeux cette robe! Lisez rapidement cet article sinon vous aurez mal à la tête!!

Une robe hypnotique dans ce style, j’avais ça en tête depuis quelques temps déjà, j’avais commencé à concrétiser une vague idée avec le top chevrons et petits pois cousu pour ma petit soeur.

Ce jersey là n’est pas exactement le même que celui utilisé pour son haut; j’avais mis la main sur deux coupons de 150cm de jersey de coton pour une misère lors d’un marché aux tissus hollandais, il y a de cela bien deux ans. Ils avaient été lavés et repassés et attendaient gentiment que trouve une idée lumineuse pour finaliser leur existence.

Le t-shirt à basque du Burda d’août 2012 ayant déjà fait ses preuves pour la petite soeur, pourquoi ne conviendrait-il pas à la grande? Mais dans sa version robe mi-longue (modèle 115)…

tshirt en interlock de coton rayé beige et noir, rayures, chevrons, peplum, couture dans le biais, jersey à pois, pois, surjeteuse, burda, août 2012

modeletech

Il m’a fallu un peu moins de 3m pour venir à bout de cette robe, je pense qu’il me reste assez de jersey pour faire un t-shirt tout simple, peut-être combiné avec d’autres chutes.

Pour couper mes pièces, ça n’a pas été simple, il fallait vraiment que je fasse attention aux raccords (dans la mesure du possible), et surtout que je ne confonde pas l’endroit, l’envers, les rayures dans un sens, celles dans l’autre… Bref, un bon exercice de visualisation mentale d’éléments, moi qui suis une véritable quiche pour ce genre de jeu.

Au final, j’ai surtout manipulé un nombre de fois incalculable mes pièces, les tournant et les retournant pour être certaine de couper les rayures qui vont bien au bon endroit, sur la bonne pièce.

Robe hypnose, rayures, chevrons, jersey, burda aout 2012, peplum

Les raccords collent au niveau des cotés du corsage, des cotés de la partie jupe, à la taille, aux manches ainsi qu’aux milieux devant et dos. Le milieu devant est un tout petit peu décalé mais je n’ai pas réussi à corriger cette partie sans impacter les autres et répercuter le décalage plus loin, même après avoir défait 3 fois sur plusieurs dizaines de centimètres. Ne voulant pas inutilement abimer mon tissu en l’attaquant au découd-vite, j’ai décidé que je m’en accommoderai.

Au niveau de la poitrine, les pinces perturbent un peu la géométrie du motif, mais bon, y’a pas vraiment de solution miracle, du moins, je n’en ai pas trouvée. Vu la forme de la robe, il y aura forcément une pince à un endroit pour former le corsage.

Robe hypnose, rayures, chevrons, jersey, burda aout 2012, peplum

Je suis très agréablement surprise de ce patron, je n’ai eu aucune retouche à y faire. J’ai coupé un 42 et il me va parfaitement. Le pied! On n’est presque pas habitué à tant de facilité, avec Mme Burda. Deux minuscules modifications par rapport au modèle d’origine : je n’ai pas ajouté de fermeture éclair, le jersey est assez élastique pour que je m’y glisse sans problème et je n’ai pas entaillé l’avant pour créer l’ouverture pour la tête. A la place, j’ai très légèrement élargi l’encolure qui est très proche du cou. D’ailleurs, j’aurai pu encore creuser un peu.

Robe hypnose, rayures, chevrons, jersey, burda aout 2012, peplum

Concernant l’ourlet, je l’ai laissé à cru. Ce n’est pas du tout dans mes habitudes, je suis d’ailleurs assez récalcitrante quant à ce style de finition, mais dans ce cas c’est top car le coté dansant de la robe est conservé. Mon jersey ne s’étire pas du tout et ne se détricote pas après 3 lavages, je suppose (j’espère) donc que l’ourlet tiendra le coup en l’état.

Cette robe a été presque entièrement cousue à la surjeteuse, j’ai juste renforcé les coutures d’épaules et l’encolure du dos avec une piqure au point droit.

Robe hypnose, rayures, chevrons, jersey, burda aout 2012, peplum

Robe qui tourne!! Super important ;)

Elle est un peu chaude pour cette période estivale, mais je la porterai avec plaisir en automne, j’ai déjà eu l’occasion de la mettre en mai (oui, ce n’est pas une « couture fraîche ») pour hypnotiser Mimolette lors de mon débarquement en Belgique. Son confort ainsi que sa tenue ont été confirmés suite les 6h de voiture, presque pas de faux-plis.

Robe hypnose, rayures, chevrons, jersey, burda aout 2012, peplum

Elle fait un peu Beetlejuice, non?

beetlejuice_6587_1

Sinon, info qui ne sert pas à grand-chose, ce blog a eu 2 ans il y a quelques jours. Quand exactement, je ne sais pas. Comme vous avez pu le constater, je n’ai organisé aucun jeu ou aucun concours, pour la simple et bonne raison que je n’y ai pas pensé! L’an dernier Spimo m’avait contacté pour me proposer des lots et cette année j’ai eu la flemme de faire la démarche.

2ans

Merci google images pour celle-ci….

Mais comme vous venez sur ce blog pour l’intérêt que vous portez aux articles, pour les aventures de Mamie et pour voir des tissus et de la laine, je suppose que ce n’est pas grave, hein? Bon, j’ai un peu honte quand même de n’avoir rien organisé, mais… Je n’avais pas envie… et je ne vois pas pourquoi je devrais me forcer à faire quoi que ce soit alors que ce blog est sensé être « un plaisir » et un hobby. Je vous « offre » donc cette superbe image trouvée au hasard des mes périples sur le net et qui combine des éléments qui me ravissent, des éléments aussi formidables que : un chat, Game of Thrones, l’humour pipi-caca et un jeu de mot stupide.

20130502-191644

A bientôt, pour des nouvelles de ma robe de princesse!!! Ma semaine à la maison se termine, la parution des articles va en prendre un coup…

signer

Back to basique : T-shirt blanc!

tshirt blanc en jersey de coton, modèle de patron burda du mois aout 2011, col bénitier

Parfois, il faut faire dans la simplicité! (Z’avez vu, j’ai les cheveux roses sur les pointes, c’est ma couleur débile de l’été… j’adore!!)

Je suis en cruel manque de t-shirts. Traduisez = j’en ai beaucoup, mais je n’ai plus envie de les mettre et j’en souhaite des nouveaux. Société de consommation, tu me pervertis! Du moins, tu tentes de me pervertir. Mais je ne me suis pas totalement laissée entraîner dans la spirale infernale de l’achat soldé, j’ai déterré une couture qui attendait patiemment d’être terminée depuis… près d’un an.

tshirt blanc en jersey de coton, modèle de patron burda du mois aout 2011, col bénitier

Vous vous dîtes : quoi, plus d’un an pour finir un pauv’ Tee blanc?? Elle craque??

Mais oui mais non. Il était terminé ce t-shirt, assez rapidement en plus mais la finition de l’ourlet laissait vraiment à désirer. Vraiment… L’ourlet était indomptable, il rebiquait systématiquement, même après repassage. Tout y est passé, l’aiguille double, le point zigzag, plus de tension, moins de tension, papier de soie en dessous, au dessus, thermocollant soluble… Entre chaque tentative, son lot de coutures à défaire, c’est évident.

Y’avait un truc pas net avec cet ourlet, ce pauvre t-shirt a donc terminé sa course dans le panier « oui, oui, un jour je me pencherais sur ton cas, sois-en certain ». Il y est resté pendant une année complète, jusqu’à ce jour où l’envie de nouveauté et le réflexe salutaire de ne pas céder aux sirènes des panneaux « dernière démarque » m’ont décidé à combattre ce vilain ourlet récalcitrant.

tshirt blanc en jersey de coton, modèle de patron burda du mois aout 2011, col bénitier

Si je porte ce t-shirt, c’est que l’ourlet a reconnu son maître et qu’il s’est aplati devant ma bravoure. Je vous livre ma recette, qui n’a rien d’un secret : pas de surjet (ça m’a fait mal, mais bon…), un point zig-zag moyen, une tension normale, et du fil mousse (pas dans la canette, là c’était du fil normal).

Une fois piqué, j’ai retaillé le surplus très près de mon zig-zag et ça n’a plus bougé. Pas une seule fois. Pas de roulottage intempestif, pas de rebiquage en traître. Je n’assure pas que cette formule fonctionne à tous les coups, mais là c’était ce qu’il fallait. Le fil mousse a une élasticité salutaire pour le jersey. Pour les manches (le même problème se présentait que pour l’ourlet), j’ai simplement surfiler d’un zig-zag, ça donne un effet de légèreté qui est top pour cette partie, par contre je ne recommande pas cette méthode pour l’ourlet, ça peut être plus (trop?) fragile.

Sinon, pour parler du patron : il s’agit d’une version raccourcie du modèle de robe 116 du burda d’août 2011. Des très jolies versions apparaissaient à une période sur la blogosphère, et le col bénitier me tentait bien.

tshirt à col bénitier burda d'aout 2011, 08/2011, jersey blanc, dessin technique

J’ai taillé un 42, comme toujours quand j’utilise un patron Burda pour un « haut » et j’ai été obligée de le cintrer pas mal pour ne pas avoir l’air d’une femme enceinte (ou avec un ventre à bière, encore pire!). Le modèle n’est pas forcément en cause, je pense que cela vient du fait que je voulais l’utiliser comme top et non comme robe et que je l’ai coupé un peu à l’arrache.

En robe, cette ampleur peut se justifier, pour un top beaucoup moins. Donc un détail à prendre en compte si vous comptez vous aussi tronquer ce patron. Le système de couture dans le dos pour donner l’effet « vague » du col est bien trouvé, ça ne rend pas mal et la finition à l’intérieur est propre. Les manches sont confortables sans être exceptionnelles.

Au final, j’aime bien mon t-shirt parce qu’il est confortable, mais il n’a pas de quoi casser 3 pattes à un canard (pauvre canard…).

Sinon, je profite de ma semaine de vacances pour me pencher sur le patronage de ma robe de princesse de Game of Thrones. Si vous ne savez pas de quoi je parle, c’est que  :

  • soit vous venez d’arriver sur ce blog, donc jetez un oeil sur les précédents articles et vous comprendrez…
  • soit vous ne lisez rien de ce que j’écris et vous ne faites que regarder les images;
  • soit vous vous foutez de moi et c’est pas sympa… ;)

Je récapitule : je désire ardemment avoir une robe de princesse de série (on ne juge pas mes rêves, merci!!)… Et dès que mes yeux se sont posés sur la robe de Sansa* de l’épisode 8 de la saison 3 (précisément!) de Game of Thrones, je me suis dis « Put*** de me***, c’est ça que je veux! ». Oui, pour l’instant je ne suis la princesse que des poissonnières, je le vis bien, merci.

sansa-wedding-reference

Depuis ce jour, je me lance dans l’aventure folle de réaliser entièrement de mes blanches mains, un patron à mes mesures qui me permettra d’avoir une robe semblable et de me prendre l’espace de quelques minutes (heures? jours??) pour une noble dame sous le regard dépité de mon mari. Enfin, pas une réplique exacte de la robe, juste une version inspirée portable en dehors de mon salon.

Une tunique avait déjà été réalisée dans l’esprit des tenues de ladite jeune fille, mais elle ne comblait pas de manière satisfaisante mes désirs royaux. Il faut donc mettre les mains dans le cambouis.

tshirt blanc en jersey de coton, modèle de patron burda du mois aout 2011, col bénitier

Le livre de Line Jaque  » La Technique de la Coupe » est une véritable bible, j’ai déjà lu certains chapitres des dizaines de fois lorsque je bidouillais des patrons. Ces dernières semaines je n’ai pas chômé niveau « technique de la coupe », j’ai réalisé mon gabarit de corsage (et les essayages qui vont bien, ça prend des plombes), mon gabarit de manches, j’ai commencé à décliner mon corsage en corsage à découpes « princesse » avec petit coté, j’ai tracé mes pans de jupe, mon manchon d’après mon patron de manche courte…

tshirt blanc en jersey de coton, modèle de patron burda du mois aout 2011, col bénitier

Heureusement que j’ai trouvé du papier kraft pas cher chez Aldi!! Je sens que je vais en utiliser beaucoup!

Les premiers essayages, les premières corrections, tout cela prend du temps mais petit à petit cela commence à prendre forme et je me réjouis de partager sur ce blog cette grande épopée plus en détails! A suivre dans les prochains articles! J’ai justement pris des photos régulièrement pour illustrer mon cheminement.

signer

* Alors oui, techniquement Sansa n’est pas une princesse, horde de geeks amateurs de fantasy, quittez ce blog séance tenante! On s’en fiche un peu dans le cadre d’un article sur la couture, n’est-ce pas? L’essentiel c’est que sa robe soit super belle, non?

L’étole pas transformable…

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

Ah non, pas transformable du tout…

Le modèle original, qui vient d’un livre de la Droguerie « Drôles et Colorés, mes accessoires signés la Droguerie », porte le nom d‘étole transformable, qu’on peut porter de différentes façons.

droles-et-colores1

La mienne ne peut se porter que d’une façon, avec une épingle, pour la simple raison que j’ai oublié de tricoter des boutonnières. Ben oui, c’est ballot, très ballot… Mon excuse, c’est qu’il s’agit là d’un de mes premier projet en tricot et que j’étais tellement concentrée pour tricoter du jersey, que j’ai zappé les boutonnières. Purement et simplement. Je suis donc condamnée à posséder une étole transformable-non-transformable, j’avoue que je m’en accommode très bien.

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

La question pertinente de M. mon mari, pendant que j’alignais vaillamment les rangs de jersey, fut la suivante :

« Tu tricotes quoi? Un tapis de bain? »

Mmmmhh, ça fait hyper plaisir… Mais, comme il n’y connaît rien en mode, et encore moins en tricot, on va le pardonner car la forme de ce modèle prête à confusion, en effet c’est un rectangle, tout ce qu’il y a de plus rectangle, avec une bordure de point mousse. Donc oui, poser négligemment sur le sol, ça peut faire office de tapis de bain.

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

Soit dit en passant, un tapis en Madeline Tosh Merino Light (coloris tern), on a déjà croisé plus pouilleux!

Si ce projet m’a bien apprit une chose, c’est la régularité du point. Après tous ces rangs de jersey, je dois dire que j’avais le mouvement dans les doigts et ça m’a donné l’occasion de bien maîtriser mes aiguilles circulaires.

Normalement, La Droguerie conseille un mélange Alpaga et Plumette (comme pour beaucoup de leurs modèles). N’ayant pas de magasin La Droguerie sous la main, le plus proche étant à près de 200km, j’ai opté pour la Madeline Tosh Merino Light qui elle, avait la mérite d’être dans mon armoire… Tricotée en double aux aiguilles 5, c’est passé comme une lettre à la Poste. Il m’a fallut 3 écheveaux, me semble-t-il… Alors oui, c’est pas impossible que le prix final soit supérieur à celui du mélange Alpaga et Plumettes, mais si on rajoute les frais de transport jusqu’à Strasbourg… Bref, c’est très joli comme ça !

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

Le rendu est épais et presque… spongieux! Et oui, on retrouve l’analogie avec le tapis de bain!

Cette étole est très chaude, mais assez lourde aussi, je fais attention avec l’épingle pour la fermer de ne pas la déformer.

Vous avez vu brièvement, sur la première photo, ma jupe-qui-brille? Bientôt, elle sera sur le blog elle aussi. Elle est longue jusqu’au sol, et ce tissu est vraiment original : un tissu dans lequel le métal se mêle au polyester pour lui donner un lustre particulier.

Pour l’instant je suis en train de tricoter une belle étole qui me faisait envie depuis le premier coup d’oeil sur les épaules de Saki, à savoir sa création : l’étole du berger. Mon premier modèle en dentelle! Je pense qu’on va en voir fleurir un peu partout, des petits triangles qui la composent, je vais essayer de terminer la mienne avant l’invasion! J’ai la laine parfaite pour la mettre en valeur, 2 écheveaux d’Alpaga teint à la main ramenés de Tasmanie!

signer

 

Bonnet et mitaines et… gros chat roux!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarCe gros Garfield est vraiment un chat facile. Plus facile que lui, tu ne trouves pas! Dès que ma soeur était installée pour prendre la pose pour cette petite séance photo, le gros Garfield s’est immédiatement jeté sur elle pour se coucher sur ses genoux et demander des câlins. Peut-être voulait-il faire sa star?

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarMême si son potentiel mignon est grand, je voulais plutôt vous parler des mitaines et du bonnet que j’ai tricotés pour ma petite soeur. Cet ensemble a été tricoté avec la laine tasmanienne merino ultrafine ramenée de mon voyage de noces.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLe modèle du bonnet ainsi que celui des mitaines sont issus du livre « Je débute le tricot » de Phildar. Je n’ai pas utilisé la laine conseillée mais mon échantillon collait pile-poil alors j’étais rassurée sur le résultat qui ne devait pas trop être éloigné des recommandations.

Il me restait une pelote de laine Mohair Luxe (Lang Yarns), laine que j’avais utilisée pour mon pull rouge tout chaud, et j’ai décidé de la tricoter en double avec la mérino tasmanienne. Je n’en avais pas assez pour tricoter en double les mitaines et le bonnet, j’ai donc privilégié le bonnet, qui est tout doux et auréolé d’un duvet rouge. Visiblement ça tient chaud!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarPour les mitaines, l’effet est donc différent, beaucoup plus structuré et plus en relief. Je crois que je préfère l’effet du bonnet, mais j’avais un peu peur qu’avec le frottement qu’il peut y avoir au niveau des poignets et des bras (ben oui, on des boulots de bureau…), ça donne des bouloches peu esthétiques.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLes deux modèles présentent les même points : du jersey, des côtes, et un point fantaisie qui fait des jours. Pour le bonnet, j’ai tricoté des côtes 2X2,  alors que le modèle recommandait des côtes 1X1, qu’on peut d’ailleurs voir sur les mitaines. Je ne regrette pas de m’être trompée en premier lieu (faut avouer, c’était une boulette) mais finalement ça rend beaucoup mieux (je trouve). Par contre, pour les mitaines, les côtes 1X1 sont bien adaptées car plus élastiques. Les côtes 2X2 du bords du bonnet sont plus lâches.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

Oh oui, fais moi des bisous…

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLes mitaines, il doit être possible de les tricoter en rond, mais comme je ne sais pas faire cela (pas encore!!), j’ai tricoté un grand rectangle que j’ai cousu aussi proprement que possible. Idem pour le bonnet, il y a une couture mais on voit à peine la couture grâce aux « poils » de la laine en mohair qui masquent bien tout ça.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildarmitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarPetit à petit, j’avance avec mes projets de tricot, même si ma belle étole IZIA Elle tricote est en stand-by. Il faut être réaliste : le modèle, la laine, les points… J’ai voulu m’attaquer à un projet trop difficile pour mon niveau et c’est dommage de gâcher de la jolie laine. J’ai détricoté ce qui avait été fait et je recommencerai plus tard. En attendant, je me lance dans des projets débutants. Comme ce bonnet et ces mitaines, qui sont du meilleurs effet!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarCela vient certainement du temps et du froid ambiant, mais en ce moment, je ne suis presque pas devant ma machine à coudre, mais plutôt dans mon canapé avec un plaid, à tricoter. J’espère pouvoir bientôt vous montrer un joli gilet bien douillet (issu du catalogue Fatto et Mano 177) que je suis en train de réaliser.

Sinon, petit conseil qui pourra être utile en cas de photos avec un chat « über social »… Attention à l’attaque de câlins! Vous ne pouvez pas résister…

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

 

Noir comme la cendre…

robe, jersey, noir, livre drape drape, usine, décor trash, cendre, robe pull, rock, maille, extensible, photographie, couture japonaise, patron japonaisQui a dit que… Dans le boulot de mannequin, on ne se salit pas les mains ? La preuve est faite que c’est faux, et c’est notre mannequin du jour et de toujours, ma sœur, qui nous le prouve.robe, jersey, noir, livre drape drape, usine, décor trash, cendre, robe pull, rock, maille, extensible, photographie, couture japonaise, patron japonaisCette robe est issue du somptueux livre Drape Drape 2, le modèle 7, elle a déjà été réalisée en jersey de coton gris pour moi. Cette fois ci il s’agit d’une maille en coton et polyester, plus épaisse et plus douillette, parfaite pour ce temps mi-figue, mi-raisin.
Cela faisait un bout de temps que je tournais dans les environs pour trouver un coin chouettos pour la mettre en valeur, sa forme et son coté moderne s’accordait mal avec des pâturages habituels. Pour autant, je n’avais pas envie d’aller trop loin à la recherche de buildings. Y’a bien une vieille usine désaffectée pas loin, mais c’est le repère de tous les photographes du coin le week end, et bof, pas envie de me comparer à eux et leur matos high tech et leurs mannequins déshabillées. Le concept des photos de lingerie dans les endroits glauques ça doit encore plaire, faut croire ! C’est pas comme si le filon n’avait pas été épuisé depuis des lustres et vu et revu 15000 fois… Passons.
robe, jersey, noir, livre drape drape, usine, décor trash, cendre, robe pull, rock, maille, extensible, photographie, couture japonaise, patron japonaisUne fois de plus, c’est en allant faire les courses que l’inspiration m’est tombée dessus : le vieux dépôt de peintures qui a flambé il y a quelques mois, la déconstruction à commencée. J’ai juste eu le temps de voir un mur encore debout et ses couleurs de cendres. Ça me plait, et ça sera parfait comme décor. Pas trop loin, quel chance !

C’était désert, un samedi après-midi pourtant, il ne restait que 3 murs en état mais c’était largement suffisant. Nous avons déblayé les quelques cailloux et morceaux de grillages qui traînaient et en avant !robe, jersey, noir, livre drape drape, usine, décor trash, cendre, robe pull, rock, maille, extensible, photographie, couture japonaise, patron japonais

Que dire sur ce modèle ? Il n’est composé que d’une seule pièce gigantesque qui enveloppe littéralement le corps et d’une petite pour former l’arrière de la jupe. J’avais une grande flemme de redessiner le patron en taille S pour ma petite sœur, j’ai pris mon patron en L et j’ai retiré 6 cm au niveau du milieu dos pour la pièce principal et le dos de jupe. Le modèle semblait bien s’y prêter et je trouvais déjà l’encolure large sur la mienne.
Bingo, coup du destin, de chance, appelez ça comme vous voulez, mais ça lui va impeccable. Il faut ajouter le facteur jersey, qui peut pardonner quelques imprécisions.

robe, jersey, noir, livre drape drape, usine, décor trash, cendre, robe pull, rock, maille, extensible, photographie, couture japonaise, patron japonais

Ce modèle vous plaît ? ça tombe bien, vous allez le revoir sous peu, dans une couleur totalement opposée… Et sur une autre jeune femme ! A nous trois, nous pourrions faire un nuancier, ça pourrait être marrant comme photo !

 

C’est parfois si simple…

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaEt un t-shirt basique? Qui est-ce que ça tente? C’est toujours bien utile. Tiens, ma soeur lève la main ;)

Celui-ci est basé sur le modèle du burda de juin 2011, le numéro 120. Je cherchais une base, ce qu’il y a de plus basique et là j’étais servie.

tshirt-violet-resille-dessin-techniqueJ’ai cependant apporté quelques modifications, comme par exemple le retrait de la fermeture éclair qui est inutile vu mon jersey très élastique.

L’idée était de miser à fond sur les couleurs du coupon et sur des détails rigolos, inspirés du style « La mode est à vous », qu’affectionne ma soeurette.

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaIl s’agit d’un coupon qu’on m’avait offert, de 80 sur 80. Un format curieux et très peu pratique à mon sens, que j’ai associé à de la résille assortie pour en faire un top pour ma petite soeur. Ce sont des couleurs qui lui conviennent très bien et qu’elle porte à merveille.

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaLa partie inférieure du coupon est une bande colorée qui représente des sortes de graffitis ou des dessins d’enfants.

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaUne fois l’avant du top découpé, j’avais tout juste de quoi couper les manches courtes dans la partie unie du tissu et après cela, il me restait un peu de tissu bariolée qui a fini sa course dans le dos, pour une petite touche de fantaisie.

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaJe n’ai rien touché de la forme des pièces, et le t-shirt tombait parfaitement en l’état, une base à conserver pour la suite!

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaNous avons profité du beau temps de la semaine dernière pour aller au Vitra Design Museum à Weil am Rhein. Les jardins se prêtent très bien aux photos, c’est visité par des gens plutôt ouverts et nous ne passions pas pour des extra terrestres à prendre nos photos assises dans l’herbe ou dans les différentes pièces !

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaPar contre, pas facile d’éviter les groupes de visiteurs et les voitures qui roulaient en arrière-plan! J’ai bien trié les photos…

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaJ’aime particulièrement le magasin du musée, qui est une vraie caverne pour qui apprécie le design, les couleurs vives, les articles improbables

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaCes peluches chouettes sont adoooorables, je les adore!!! Elles étaient en velours, et avec la chaise, c’est top.

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burda

Le Vitra Design Museum construit en 1989 à Weil-am-Rhein par Frank Gehry expose nombre des éditions et collections privées de l’entreprise Vitra (fabricant suisse de mobilier design qui produit les réalisations de designers pour le bureau, les lieux publics et l’habitat). Chaque exposition de design ou d’architecture est accompagné d’un catalogue d’exposition édité par le musée lui-même. Des ateliers internationaux de design et d’architecture sont régulièrement organisés. (source wikipedia)

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaSi vous passez dans le secteur, c’est un arrêt sympa, n’hésitez pas. Les expositions changent régulièrement mais le magasin, ouvert au public, vaut déjà le détour, car les plusieurs étages vous donnent envie de tout revoir dans votre intérieur…

tshirt en jersey violet et en résille, photos au Vitra Museum de Weil am Rhein, jardin, extérieur, parc, déco, design, modèle burdaJ’allais oublier… Joyeuses Pâques! ;)

Le début du printemps dans la campagne

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printempsLa douce campagne alsacienne, ses champs, ses arbres, cette petite brise dans mes cheveux.

Mega coup de bol cette photo où j’ai les cheveux dans le vent, j’étais en train de me tortiller sur mon derrière pour prendre une pose de princesse après toutes mes tentatives pour monter sur ce pont ! Et clac, l’intervalomètre a déclenché la photo à ce moment.
Juste pour rire, voici deux photos (ratés, c’est évident) sur lesquelles je peine à me hisser sur les pierres. La loooooose totale, heureusement que Chérard et son pote n’étaient pas là pour se demander ce que j’étais encore en train de fabriquer.

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printemps

Souple dans les jambes...

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printemps

J'y suis presque...

Toute cette introduction pour vous montrer un top réalisé il y a bien longtemps, mais que j’ai redécouvert en rangeant mon armoire (comme quoi !).
Il s’agit d’une réalisation de mes débuts dans la couture, très simple : un dos et un devant. La patron vient d’un ancien burda, mais je ne sais plus lequel malheureusement. Certainement avant 2010, si je me réfère à mes premiers projets de couture.
top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printempsJ’avais utilisé deux coupons de tissus qu’on m’avait donnés, qui, par chance, allaient très bien ensemble. L’avant est en jersey de viscose anis et le dos dans de la résille imprimée.

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printempsDans le dos, il y a deux couches de tissus, pour donner un peu d’opacité et de tenue. Les bords de la résille sont roulottés, pour la partie jersey ils sont surpiqués à l’aiguille double. Les cotés sont assemblés à la surjeteuse et celle qu’on avait à l’époque en cours, c’était une vielle Elna capricieuse dont le couteau ne trancherait même plus du beurre ! Quand j’ai exhumé ce trésor, j’ai utilisé ma surjeteuse pour refaire les coutures latérales, ce n’est pas une grande amélioration mais bon, c’est plus propre.

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printempsCe qui me plait dans ce top c’est son confort et son coté cool, pas prise de tête.
Si je devais le refaire, je suis certaine que je m’y prendrai différemment. Par exemple, le tissu vert anis serait à l’endroit et non à l’envers comme c’est le cas ! On ne le voit presque pas, mais je me suis trompée lors de l’assemblage et je ne m’en suis rendue compte que des mois après, quand une amie m’a fait la remarque. Même la prof de l’époque n’avait pas vu l’erreur.

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printemps
Question photo : où prenez-vous les vôtres ? Chez vous ? Dans la rue ? Dans la campagne ?
Je n’ai pas de jardin et mon appartement n’a pas la déco la plus hype de l’univers, alors je sillonne les environs à la recherche de coins sympas pour me servir de décor. Est-ce que vous faîtes aussi ça de temps en temps ? C’est relou de trimballer le matériel photo et de se lever tôt le week end pour ne pas avoir la lumière trop forte qui me tape sur la tronche mais je me dis que ça vaut le coup de consacrer un peu de soin pour les photos, que c’est important. Alors, les photos ? C’est 5 minutes chrono ou une longue préparation ?

top en jersey vert anis, fronces et liens au niveau des épaules, deux faces différentes, résille dans le dos, imprimés dans le dos, surjeteuse, photo prise sur un pont en pierre, campagne, printempsEn ce moment, j’aime bien me promener dans la campagne pour faire mes photos, il fait si beau. Même si je me fais poursuivre par des chiens… Heureusement que le maître n’était pas loin.

Tunique couleur Nutella, Mmhhh… Nutella…

tunique froncée avec manches papillon Drape Drape 3 marron, en jersey de coton épais, plus de chocoCe n’est pas vraiment une tunique de saison que je présente, mais elle a été cousue en hiver! Il s’agit d’un modèle issu du formidable Drape Drape 3, cette série de bouquin est vraiment une mine d’idées et de modèles tous plus géniaux les uns que les autres.

Celui-ci m’a fait flasher grâce à cette partie froncée qui coule le long de la hanche. Assez pratique pour être portable tous les jours, assez sobre pour le boulot…

Pour une mini touche de couleur, une pastille en métal turquoise, et le tour est joué!

Ce modèle n’est vraiment pas compliqué à faire, j’ai cependant quelques remarques

tunique marron drape drape 3, photo de référenceCe sont mes impressions mais elles peuvent éventuellement vous êtres utiles si vous souhaitez réaliser cette tunique.

  • Le tissu que j’ai choisi est trop épais… Il s’agit d’un jersey de coton qu’on pourrait le situer entre le tissu à sweatshirt et le jersey à Tshirt. Hyper confortable, douillet et chaud, il n’en reste pas moins que l’on ne retrouve pas du premier coup d’œil le coté fluide de la photo de référence, ma version est plus rigide.
  • Ce patron ne comporte pas beaucoup de pièces : une pièce géante qui constituera l’avant et l’arrière de la tunique, une pièce pour l’effet croisé de l’avant (celle qui passe en dessous pour faire cache cœur), deux manches et c’est tout. Il n’y a qu’une couture latérale, celle qui forme les fronces. Vous vous demandez certainement pourquoi je vous énonce tout ça, que le froid me fait disjoncter, mais il y a un but, vous verrez… Donc il n’y a qu’une couture latérale, nous en étions là. D’après le patron, la partie devant « du dessous », qui forme l’effet cache cœur se fixe d’un coté au niveau de l’emmanchure et de la couture latérale froncée (logique) et de l’autre… Ben je viens de dire qu’il n’y a pas de seconde couture latérale ! De l’autre coté, il faut coudre l’extrémité sur une ligne imaginaire, là ou se trouverait un équateur de couture latérale. Je vous laisse imaginer l’effet qui tiraille et qui déforme, c‘est pas beau à voir. J’ai testé, j’ai constaté, j’ai décousu et trouvé une autre solution. Je voulais rattacher cette partie « qui passe en dessous » à la seule couture latérale dispo, celle des fronces et pour faire cela, j’ai rallongé la pièce de manière à ce qu’elle m’entoure le corps, comme une sorte de brassière. Et ça fonctionne très bien, et plus de couture qui tire !
  • tunique marron drape drape 3, image de référenceLa partie froncée pèse, surtout dans un tissu épais comme le mien. Lors de l’essayage j’ai vu que l’encolure devait soutenir beaucoup de poids et se détendait, j’ai donc rajouté un biais en coton pour la renforcer.

En dehors de cela rien à redire, je trouve que ce modèle tombe parfaitement et son coté plein d’emphase avec cette traîne sur la hanche à un style très péplum que j’apprécie.

Tiens, y’a des chocolats qui trainent…

tunique froncée avec manches papillon Drape Drape 3 marron, en jersey de coton épais, plus de chocotunique froncée avec manches papillon Drape Drape 3 marron, en jersey de coton épais, plus de chocotunique froncée avec manches papillon Drape Drape 3 marron, en jersey de coton épais, plus de choco

 

Sur mes aiguilles…

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetoshIl se trouve qu’on m’a prêté un charmant bouquin, qui est une édition des modèles de la Droguerie. Pour moi, la Droguerie c’est surtout un très beau magasin où je me rends une fois tous les tremblements de terre pour me laisser tenter par des breloques hors de prix et du biais original (hors de prix aussi d’ailleurs). La Droguerie c’est à Strasbourg, à la Ville, et la Ville, c’est loin de chez moi et ma charrette à bœufs doit péniblement peiner pendant presque 2 heures pour m’y conduire. N’empêche que là, c’est le livre qui est venu à moi, et ça c’est top.

Gilet, la droguerie, laine, tricot, rouge, madelinetosh dk, tartCe petit gilet me fait de l’œil, surtout après l’avoir vu « en vrai » sur une amie couturière-tricoteuse…

J’ai décidé de me lancer et d’utiliser la superbe Madeline Tosh DK couleur rouge cerise (coloris Tart dans le texte) que j’ai eu la chance d’acheter à Elise, du Blog Made with Love. J’ai d’ailleurs découvert un truc fun qui me plait beaucoup : bobiner mes écheveaux pour en faire des pelotes. Je déploie mon superbe matériel high tech, et je fais tourner le moulin, et… Oh, c’est magique, je récolte une belle pelote. Oui, un rien m’amuse.

Gilet, la droguerie, laine, tricot, rouge, madelinetosh dk, tartMa mamie, en apprenant que j’avais une seconde activité digne d’une femme du monde, m’a fourgué un lot d’aiguilles à tricoter diverses et variées, dont la plupart n’ont pas d’indications. Le cœur plein d’espoir d’avoir dans les mains des aiguilles de 5, j’empoche une petite sélection de tailles différentes et je les présente à Nicole, l’animatrice du club de tricot. Pas de bol, une fois la gauge en main, le verdict tombe : ça c’est du 4.5 et celles-là, que je prenais pour du 5, et bien c’est aussi du 4.5. Super !!
Mes aiguilles 5 sont sur un autre projet en ce moment (une écharpe, rien de palpitant mais je la fais toute seule celle-ci), que faire ! Nicole me fait tricoter un échantillon et la conclusion de ses calculs savants (qu’on peut voir sur la photo plus haut) est : je peux tricoter en 4.5, mais je tricote la taille L et non la M, et ça ira très bien. En plus ma laine, elle ne l’aurait pas tricotée en 5 alors… Au final le monde tourne rond et je suis toute heureuse de commencer à monter les mailles.

Gilet, la droguerie, laine, tricot, rouge, madelinetosh dk, tart

Bien entendu je n’ai pas assez de fil de réserve, je dois tout défaire et tout recommencer, en prévoyant plus de marges. Nicole, toujours elle, me montre comment elle fait pour prévoir suffisamment de fil pour monter toutes ses mailles : elle ouvre la paume, et passe le fil autour de son pouce, de là elle rejoint son petit doigt et passe le fil autour.
«  Voilà 10 mailles. »

Le fil revient vers le pouce, l’entoure.

« 20 mailles. »
Retourne vers le petit doigt : 30 mailles… et ainsi de suite jusqu’au nombre de mailles désiré. Nous avons rajouté 20 mailles pour plus de sûreté et j’ai monté tranquillement mes mailles, sans manquer de fils.

Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas encore très avancée dans ce projet… J’ai tricoté mes 2 rangs de point mousse, et ensuite on doit attaquer des rangs raccourcis. Mais comme je ne sais pas ce que c’est, j’attends mon prochain cours !

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetoshVoici le projet qui campe devant la télé, un projet spécial « j’apprends à tenir mes aiguilles et à tricoter régulièrement », une écharpe ou étole mêlant du point mousse et du point jersey. La laine aussi est sublime (Madeline Tosh merino light, couleur Tern) et elle vient aussi du déstockage d’Elise. Avec un peu de chance j’aurai terminé tous ses projets cet été. ;)

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetoshEt bien oui, elles sont là les aiguilles 5!! Comme je compte tricoter les deux projets en parallèle, l’un (le gilet) lors du cours parce que j’ai besoin de l’aide de Nicole, et l’autre à la maison, je ne peux pas « switcher » les aiguilles. Je n’ai pas non plus envie de commencer à collectionner des doublons d’aiguilles pour l’instant.

D’ailleurs, ne sont-elles pas charmantes? Ce sont des Knit pro en bois, dénichées pour une misère lors des Puces des Couturières d’Eschentzwiller! J’en voyais souvent, des Knit pro, sur les blogs des super-pros du tricot, alors… J’en avais absolument besoin ;) Entre temps j’ai aussi reçu des Knit Pro Symphony, des circulaires en bois pour mon anniversaire (en décalé).

Ces deux projets avancent à des vitesses d’escargots au galop, c’est évident… Mais ils seront prêts pour l’hiver prochain!

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetosh

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...