Sur les chardons ardents…

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastant

Un beau bouquet de chardons et de genêts blancs pour donner un air de gaieté à ce temps tristounet. Bouquet ramené d’une virée entre copines sur Strasbourg, avec une jolie sélection de tissus que je ne vais pas pouvoir coudre. Pourquoi?

Ma machine à coudre est en réparation… Ce qui explique en partie le manque d’articles sur ce blog depuis Noël. Machine cassée, fille désœuvrée…

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastant

Ma machine est une Bernina 830, la version des années 70, pas la super brodeuse-couseuseeeee-coupeuse-machine-à-café qui coûte l’équivalent de 6 mois de salaire qui porte le même nom et se vend aujourd’hui. Certaines pièces sont cassées, dont le sélecteur des fonctions de la boutonnières, ainsi que le sélecteur du zig-zag.

Ma machine est en réparation au fin fond du Sundgau, et elle sera de retour quand les pièces seront trouvées, ce qui peut prendre beaucoup de temps, mais le réparateur a bon espoir.

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantParlons tricot! J’ai appris une technique de ma belle-mère pour compter les mailles rapidement, et je la trouve tellement géniale que je voulais la partager. Peut-être que certaines d’entre vous la connaisse déjà. Il s’agit de glisser un fil de couleur contrastante  entre les mailles,  à chaque aller-retour. Ensuite, on peut compter les mailles de 2 en 2, et quand on a terminé, on tire simplement le fil et il s’échappe d’entre les mailles très facilement. Plus la peine de se casser les yeux à compter les petits « V » dans du jersey!

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantJolie laine? Jolie couleur? Il s’agit de mon cadeau de Noël, de la part de ma soeur, 6 pelotes de New Kid Seta de Cascade Yarns. Je suis en train de tricoter le gilet « officiel » de cette laine, on le trouve sur la page pour acheter ladite laine.

C’est très beau, ça s’annonce bien, mais ça prend des heures et des heures à tricoter. Une éternité pour tricoter le dos, je commence tout juste un pan de l’avant. Le fil est d’une finesse incroyable et les aiguilles 4 tricotent un voile très fin.

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantOn peut aussi compter les mailles en rond! Je suis en train de le faire avec ce bonnet et ça fonctionne parfaitement, ça sert aussi de repère de début de tour.

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantLe bonnet que je suis en train de tricoter vient du livre « Tricot pour hommes« , j’ai juste remplacer 6 rangs de cotes 2X2 dans le bas au lieu de débuter en jersey directement.

La laine est la Rico Poems Aran, je n’ai eu besoin que d’une pelote pour faire le bonnet complet (bientôt en photo, quand mon homme acceptera de poser).

Le tissu que j’ai acheté à Strasbourg m’a été d’une grand utilité, il m’a servi de fond pour faire les photos de naissance d’une jolie petite fille de 3 jours. J’ai été touchée qu’une amie me demande d’immortaliser ces précieux moments. Le nid d’ange de la petite est aussi une réalisation, mon cadeau de naissance pour cette petite fille hivernale.

Le modèle a été trouvé chez Bergère de France, dans le Mag’Layette 160.

Je n’ai pas utilisé la laine recommandée, la Caline Nono, car je n’aime pas les laines avec du synthétique, surtout pas pour un nouveau né, j’ai préféré la Bergereine, mi laine-peignée, mi-coton, le coloris Pyramide se rapproche le plus de la couleur de base. C’est la première fois que je tricotais de la laine de chez Bergère, et cette qualité est très souple, un beau drapé, j’ai beaucoup appréciée. Par contre, son prix… gloups! La laine « moumoute » du rabat en nuage ne peut pas se substituer et comme elle n’est pas en contact direct avec la peau du bébé, j’ai utilisé la laine Teddy recommandée.

Désolée pour le texte blanc sur la photo de la petite, mais je ne tiens pas à ce qu’elle soit reproduite.

Le premier bébé Mitsi, tendance petit bébé d’hiver féérique!

Sur mes aiguilles…

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetoshIl se trouve qu’on m’a prêté un charmant bouquin, qui est une édition des modèles de la Droguerie. Pour moi, la Droguerie c’est surtout un très beau magasin où je me rends une fois tous les tremblements de terre pour me laisser tenter par des breloques hors de prix et du biais original (hors de prix aussi d’ailleurs). La Droguerie c’est à Strasbourg, à la Ville, et la Ville, c’est loin de chez moi et ma charrette à bœufs doit péniblement peiner pendant presque 2 heures pour m’y conduire. N’empêche que là, c’est le livre qui est venu à moi, et ça c’est top.

Gilet, la droguerie, laine, tricot, rouge, madelinetosh dk, tartCe petit gilet me fait de l’œil, surtout après l’avoir vu « en vrai » sur une amie couturière-tricoteuse…

J’ai décidé de me lancer et d’utiliser la superbe Madeline Tosh DK couleur rouge cerise (coloris Tart dans le texte) que j’ai eu la chance d’acheter à Elise, du Blog Made with Love. J’ai d’ailleurs découvert un truc fun qui me plait beaucoup : bobiner mes écheveaux pour en faire des pelotes. Je déploie mon superbe matériel high tech, et je fais tourner le moulin, et… Oh, c’est magique, je récolte une belle pelote. Oui, un rien m’amuse.

Gilet, la droguerie, laine, tricot, rouge, madelinetosh dk, tartMa mamie, en apprenant que j’avais une seconde activité digne d’une femme du monde, m’a fourgué un lot d’aiguilles à tricoter diverses et variées, dont la plupart n’ont pas d’indications. Le cœur plein d’espoir d’avoir dans les mains des aiguilles de 5, j’empoche une petite sélection de tailles différentes et je les présente à Nicole, l’animatrice du club de tricot. Pas de bol, une fois la gauge en main, le verdict tombe : ça c’est du 4.5 et celles-là, que je prenais pour du 5, et bien c’est aussi du 4.5. Super !!
Mes aiguilles 5 sont sur un autre projet en ce moment (une écharpe, rien de palpitant mais je la fais toute seule celle-ci), que faire ! Nicole me fait tricoter un échantillon et la conclusion de ses calculs savants (qu’on peut voir sur la photo plus haut) est : je peux tricoter en 4.5, mais je tricote la taille L et non la M, et ça ira très bien. En plus ma laine, elle ne l’aurait pas tricotée en 5 alors… Au final le monde tourne rond et je suis toute heureuse de commencer à monter les mailles.

Gilet, la droguerie, laine, tricot, rouge, madelinetosh dk, tart

Bien entendu je n’ai pas assez de fil de réserve, je dois tout défaire et tout recommencer, en prévoyant plus de marges. Nicole, toujours elle, me montre comment elle fait pour prévoir suffisamment de fil pour monter toutes ses mailles : elle ouvre la paume, et passe le fil autour de son pouce, de là elle rejoint son petit doigt et passe le fil autour.
«  Voilà 10 mailles. »

Le fil revient vers le pouce, l’entoure.

« 20 mailles. »
Retourne vers le petit doigt : 30 mailles… et ainsi de suite jusqu’au nombre de mailles désiré. Nous avons rajouté 20 mailles pour plus de sûreté et j’ai monté tranquillement mes mailles, sans manquer de fils.

Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas encore très avancée dans ce projet… J’ai tricoté mes 2 rangs de point mousse, et ensuite on doit attaquer des rangs raccourcis. Mais comme je ne sais pas ce que c’est, j’attends mon prochain cours !

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetoshVoici le projet qui campe devant la télé, un projet spécial « j’apprends à tenir mes aiguilles et à tricoter régulièrement », une écharpe ou étole mêlant du point mousse et du point jersey. La laine aussi est sublime (Madeline Tosh merino light, couleur Tern) et elle vient aussi du déstockage d’Elise. Avec un peu de chance j’aurai terminé tous ses projets cet été. ;)

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetoshEt bien oui, elles sont là les aiguilles 5!! Comme je compte tricoter les deux projets en parallèle, l’un (le gilet) lors du cours parce que j’ai besoin de l’aide de Nicole, et l’autre à la maison, je ne peux pas « switcher » les aiguilles. Je n’ai pas non plus envie de commencer à collectionner des doublons d’aiguilles pour l’instant.

D’ailleurs, ne sont-elles pas charmantes? Ce sont des Knit pro en bois, dénichées pour une misère lors des Puces des Couturières d’Eschentzwiller! J’en voyais souvent, des Knit pro, sur les blogs des super-pros du tricot, alors… J’en avais absolument besoin ;) Entre temps j’ai aussi reçu des Knit Pro Symphony, des circulaires en bois pour mon anniversaire (en décalé).

Ces deux projets avancent à des vitesses d’escargots au galop, c’est évident… Mais ils seront prêts pour l’hiver prochain!

Etole, la droguerie, gris, laine, tricot, point mousse, point jersey, madelinetosh

De béret à bonnet, il n’y a qu’une maille (ou plusieurs) …

Ben alors, qu’est-ce que j’ai pu fabriquer pendant une semaine pendant laquelle ma vie couturesque et crochetesque n’était pas sur le grand Interweb???

La bonne réponse est : me couper les mains avec de la fibre de verre merdique à coller au plafond, râler parce que c’est le bazar partout dans l’appart, accueillir les gentils artisans qui viennent poser la cuisine, ranger, être gentil avec l’Homme qui fait pleins d’effort pour que ça avance. Et la cuisine alors, ben elle est toujours pas terminée, mais j’ai bon espoir que ce soir ça soit réglé. Bref!

Vous vous souvenez de mes débuts prometteurs au crochet? (genre, la frimeuse!) De ce beau béret que j’avais commencé? Et bien, mesdames et messieurs, ce beau béret est terminé.

Mais, devant vos yeux ébahis, il s’est transformé comme par magie en un bonnet sans aucun rapport avec l’image de référence! OUhahhhaa, c’est magiiiiqueee!!

Bon, j’admets que là, sur cette photo il ressemble plutôt à une bouse de vache, je m’en excuse, je suis une très mauvaise photographe, honte à moi.

Essayons d’autres clichés.

(la penseuse en action dans son atelier, jamais sans sa contrex!)

Sur celle-ci, la couleur est vraiment celle du bonnet, c’est la plus représentative. Il ressemble un peu à une citrouille, surtout avec son petit… petit… truc? au dessus.

La base était pourtant bien partie, le nombre de maille collait, ça faisait bien le tour de ma tête. Qu’est-ce qui a bien pu se passer? Si je le savais, j’aurai pas un bonnet en main, mais bel et bien un béret… J’ai certainement voulu trop réfléchir à certaines combinaisons et au fur et à mesure que j’avançais, même en défaisant ce qui n’était pas bon, je refaisais une autre erreur d’interprétation dans les combinaisons de points et j’avançais dans le brouillard total.

Au bout d’un moment, je me retrouve avec une ligne d’une vingtaine de mailles et je vois dans les explications qu’il reste au moins encore 20 rangs à faire. Comment dire, y’a un lézard dans le point noisette là, non? Mode Improvisation!

Je saute une grosse partie des lignes qui me semblent superflues (enfin superflues à mon stade de la réalisation foireuse) et je vais direct aux deux dernières, je fais des brides reliées en vrac pour pouvoir refermer mon bonnet, c’est ça qui a créé la fameuse excroissance, la petite tige du potiron.

(bon, je reconnais que c’est pas super intelligent d’avoir pris une photo de la couture du bonnet, j’suis vraiment mauvaise sur ce coup là, je vais retourner me coucher si ça continue!!)

J’ai encore de la chance qu’il soit utilisable et portable!! Quand j’ai demandé conseil à une amie crocheteuse, devant mes explications elle était perplexe également. Je pense que je vais aller faire un tour chez Bergère de France pour éclaircir tout ça.

La partie basse du bonnet est bonne, elle suit à 100% la ligne de conduite du livre, mais le reste… On peut dire que j’ai inventé un nouveau modèle!

C’est ça de vouloir passer de la leçon 2 à la 4 à la 8 et ensuite direct à la 17! Quelle mauvaise exemple je suis…

Voilà ce qu’il reste des deux pelotes que Holst Garn que j’ai utilisées, j’ai crocheté ce modèle avec deux brins de laine en même temps. Il me reste encore 3 pelotes, je pense me faire une petite écharpe fine ou style dentelle pour assortir, mais pour moi, le point de noisette c’est TER-MI-NE!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...