Cocooning en Mohair et soie

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

Transparence et finesse pour ce gilet aérien! On va ajouter patience aussi…

Cette laine m’a été offerte par ma soeur pour Noël, il s’agit de la Kid Seta de Cascade Yarns. J’avais flashé sur le gilet proposé par la marque pour cette laine.

Ce n’était pas forcément compliqué à tricoter, mais c’était assez long car aux aiguilles 4 avec un fil aussi fin, on a l’impression de tricoter de la toile d’araignée! N’empêche que le résultat, une fois mis en forme, est une pure merveille de par son tombé et sa douceur, un véritable doudou! Il est à la fois chaud et léger.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

Photo Ouipatrons! + AmeteorShower

Dès que j’ai eu vent du concours de tricot « Cocooning » organisé par Thread and needles, j’ai pensé à ce modèle, j’ai un peu accéléré la cadence pour le terminer dans les temps, et c’est le cas, je suis même en avance!

Pour les informations techniques : j’avais en ma possession 7 pelotes pour tricoter la taille L (oui, j’en avais une de trop, mais je préfère être prudente!), à la fin il me restait une pelote entière et une à moitié entamée. J’ai rangé celle intacte et avec l’autre j’ai crocheté une bordure décorative pour rallonger de quelques centimètres le gilet.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

J’avais monté mes mailles « Knitted-On Cast-On«  car ma manière habituelle serrait trop les premiers rangs et le début du tricot « bullait ». Avec le montage à deux aiguilles, c’était très souple même si ça roulottait avec le jersey (malgré deux rangs de point mousse), ça m’a été très utile pour enchaîner le crochet sur le rang de montage qui était très distinct du reste. On peut d’ailleurs clairement le voir sur le photo, il s’agit de l’alignement de cercles avant la bordure en crochet.

La bordure est très simple, composée de 3 brides, 3 mailles en l’air qui s’enchainent, et se décalent le rang d’après. J’ai trouvé ce motif dans le livre 180 points de crochet.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

Photo Ouipatrons! + AmeteorShower

En restant dans la thématique du crochet : les parties du gilet sont assemblées en mailles serrées très souples pour des coutures presque invisibles. J’avais essayé une autre technique, une vague idée foireuse de relever des mailles à l’arrache des deux cotés et de rabattre à 3 aiguilles mais… C’était hyper pourri comme idée, le résultat était trop serré, donc les cotés remontaient et froissaient, une horreur.

L’autre horreur a été de démonter mes coutures ainsi réalisées, avec ce style de fil c’était presque dangereux pour l’intégrité du tricot. Le fil ne glisse pas bien entre les mailles, s’accroche, fait des noeuds!! Cela a duré des heures…

Sinon rien à redire sur le patron, il est très clair à part quelques lignes au niveau de la tête d’emmanchures que j’ai mal interprétées, je plaide cependant coupable, c’est moi qui n’ai pas bien pigé.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

L’avis de mon homme sur ce gilet… Mhhh…

« Ben c’est comme le truc rouge que t’as déjà fait, tu sais que je trouve ce style de fil très moche. C’est poilu et tout fin, ça sert à rien. »

Le lendemain, je portais portant fièrement mon gilet. Au Grand Journal ce soir là, Michel Denisot recevait Nicola Sirkis et le groupe Indochine et le leader portait un pull qui, selon mon homme, était « presque le même » que le mien.

Traduction : un pull foncé en maille légère un peu transparente. Passons sur le détail que le pull de Nicola était à rayures et que ma « création » est un gilet… Je n’ai pas non plus vu de bordure au crochet au pull de Nicola…

Il me fait la remarque d’un air dédaigneux genre « Regarde le, l’autre là avec sa serpillère… »; je lui réponds qu’il y a pire que de ressembler à Nicola Sirkis et que d’ailleurs j’ai toujours bien aimé le style un peu rock-gothique-à-moitié-gentil.

« Ouais, genre… C’est moche quand même. »

L’art de la conversation…

Mon pull rouge en mohair

Qu’il est beau, qu’il est doux, qu’il est chaud et surtout… portable!

pull en laine rouge, modèle catalogue lang, kid mohair et soie, pull col roulé, modèle basique, tricot, aiguille 5, ambiance laine ColmarDepuis mon beau pull Goldorak, qui était acceptable mais trop grand pour moi, j’ai un peu amélioré mon potentiel de tricot, grâce à mon coaching de choc : le Club de Tricot du village d’à coté.

C’est presque toute seule que j’ai tricoté ce pull! Le modèle vient d’une fiche qu’on m’a donnée au magasin Ambiance Laine de Colmar, je n’ai malheureusement pas de référence précise à fournir. D’après la présentation, il s’agit d’une copie d’un ancien catalogue des laines Lang.

pull en laine rouge, modèle catalogue lang, kid mohair et soie, pull col roulé, modèle basique, tricot, aiguille 5, ambiance laine ColmarPour ne pas tenter le diable et me fourvoyer en comptant des mètres (ou des yards) de laine, j’ai opté pour la superbe laine conseillée par le modèle, à savoir la Mohair Luxe, une mélange tout doux de Kid Mohair et de soie. Quand je l’avais en main, j’avais l’impression de câliner un petit chat.

pull en laine rouge, modèle catalogue lang, kid mohair et soie, pull col roulé, modèle basique, tricot, aiguille 5, ambiance laine ColmarLe modèle est tricoté avec des aiguilles 5, du point jersey tout bête, ce qui donne le petit roulotté des ourlets. Cela va d’ailleurs beaucoup plus vite que je ne l’aurai imaginé, il était très vite terminé. L’étiquette de la laine conseille des aiguilles 3, l’utilisation des aiguilles plus grosses lui confère son aspect léger et transparent (je le porte avec un sous-pull assorti).

pull en laine rouge, modèle catalogue lang, kid mohair et soie, pull col roulé, modèle basique, tricot, aiguille 5, ambiance laine ColmarLe modèle original ne comprend pas de col, mais comme il me restait un peu de laine, et surtout que j’avais une flemme incroyable de faire des tonnes de kilomètres depuis ma cambrousse pour aller rapporter UNE pelote en boutique, j’ai décidé de relever les mailles du col avec des aiguilles circulaires et de tricoter un cylindre pour faire un col bénitier.

pull en laine rouge, modèle catalogue lang, kid mohair et soie, pull col roulé, modèle basique, tricot, aiguille 5, ambiance laine ColmarJe ne regrette pas car ce col tient bien chaud et retombe joliment sur les épaules.

Voilà l’histoire (bien peu originale, j’en conviens) de ce pull! C’est un modèle simple que je garde précieusement, si je retrouve une belle laine fine, je le referai avec plaisir dans une autre couleur. Par contre, il faut prévoir un sous-pull assorti à porter en dessous, transparence oblige…

pull en laine rouge, modèle catalogue lang, kid mohair et soie, pull col roulé, modèle basique, tricot, aiguille 5, ambiance laine ColmarSinon, je commence tout doucement à penser à mes cadeaux de noël, j’ai d’ailleurs un coupon de jean clair en train de tourner en machine avec de la teinture textile… Pas trop d’idées encore, pas trop de temps non plus, mais ça va venir….

 

Etole tricotée en soie!

Je ne tricote que ce qui est à base de carrés. Des rectangles, à la limite. J’ai rapidement vu que le tricot et moi, on avançait lentement, que je n’étais pas hyper douée et que d’ici à ce que je fasse un gilet portable, de l’eau allait couler sous les ponts.

Vous vous souvenez d’un gilet qui était en cours, il y a des mois… Un modèle de la Droguerie. Sa fin a été tragique. Un jour, peut-être, je vous raconterais cette histoire, elle est insoutenable.

Mais voilà, je ne me laisse pas abattre. Heureusement!

Ma soeur sera mon témoin pour mon mariage, et pour accompagner la robe qu’elle a achetée (bouh, achetée… la honte pour la soeur de qqun qui coud!! mais je n’ai pas une minute à moi, jamais je n’aurai été capable de lui coudre une robe dans les temps), je lui ai tricoté un cache-épaule dans de la super laine (genre! c’est même trop bien pour ce que j’en fais!).

Le modèle, c’est…. un grand rectangle. De 2m… C’était long, très long. C’est la manière de le coudre qui fait cet effet de noeud sur l’avant! Le tout en jersey, pas trop difficile, ça se tricote bien devant la télé.

Le modèle vient du catalogue Lang Yarns.

Admirez comment mon beau cache-épaule ressemble à celui de l’image de référence!!! On s’y croit, non?? Y’a pleins de beaux modèles dans ce catalogue, mais les formes de base ont l’air bien plus complexes que des carrés ou des rectangles, dommage…

Comme je n’y connais rien en tricot (si, si, faut l’avouer et l’assumer), c’est une vendeuse du magasin Ambiance Laine à Colmar qui m’a (bien) conseillée, à la fois pour le modèle, les aiguilles (aiguilles 4 en bambou, parfaites pour la laine que j’ai utilisée) et aussi, pour le plus important : la laine. Elle m’a aussi trouvé une superbe laine, tubulaire, 100% soie… Super belle, super…chère! mais en soldes, alors ça passait mieux, et c’était pour ma soeur et, indirectement, pour moi aussi car elle allait briller à mon mariage en portant cette étole. Cela me fait plaisir de lui faire ce petit cadeau!

Ahhh, photo avec grand soleil dans la tronche… désolée…. ;(

Il m’a fallu 11 pelotes pour réaliser ce cache-épaule, ce qui fait que j’ai une pelote au fond de mon sachet, toute seule… Mhh, va falloir trouver quoi faire avec seulement 25g (77m) de cette laine!! Commencer un stock de bout de laine et de pelotes entamées? Mmhh, je le sens bien, ça.

Alors, alors, où en est ma check-list géante de tout ce que je veux faire d’ici à la fin de l’été??? Comment se porte ma garde-robe pour ma grande vie mondaine??? Et celle de mon futur Jet-Setteur de mari?? Pfiouhhh… Dur, dur!

Anniversaire 30 ans d’une copine, prévu mi-août:

  • Chautarie géant cale-porte, 80% tricoté, 30% assemblé. Presque CHECK.

Mariage prévu fin août:

Mariage prévu début septembre:

  • Chemise de mon homme, tissu acheté, lavé et repassé, idée précise en tête. Je vais essayé de couper les pièces ce week end. Ai-je assez de tissu? J’espère. Pas trop CHECK donc…
  • Cravate qui va bien, tissu peut-être trouvé dans l’armoire, mais métrage qui convient non confirmé. Peut-mieux-faire CHECK.
  • Robe de femme fatale qui traine jusqu’à par terre et ramasse la poussière (mais de manière super classe), couleur chair, toute taillée dans le biais, qui a demandé 6m de tissu (Rrrrhhhh!!), 99% faite, il faut que je termine l’ourlet de la doublure (flemme, quand tu nous tiens). Quasi-CHECK

Mon mariage, mi octobre:

  • Faire-part « originaux », dessin dessiné, coupons de tissu imprimés et réceptionnés, « assemblage fait… Reste plus qu’à prendre de photos pour vous montrer tout ça et … les envoyer aussi. CHECK
  • Robe de mariée, patron choisi, tissu « designé » à partir de photos que j’ai faites, tissu personnalisés commandés, réceptionnés, lavés, repassés et admirés. Sinon, ça n’avance pas d’un pouce! PAS CHECK DU TOUT.
  • Chemise de mon homme, tissu acheté, validé, lavé et repassé. Rien n’est fait. Pas trop CHECK non plus tout ça.
  • Cravate qui va bien, Aucune idée pour celle là! Zéro CHECK
  • Etole pour ma petite soeur. CHECK, vous venez de la voir. Sinon, relevez les yeux vers le haut de la page et consultez un médecin, Alzheimer vous attend au passage!
  • Etole pour moi, tricotée en dentelle, un très beau modèle de Elle tricote, 3cm de tricoté en aiguilles 3. Jamais elle ne sera terminée à temps, ça me demande une concentration folle et j’ai beaucoup de mal à m’y retrouver dans les mailles. Pas trop CHECK, mais si je n’y arrive pas pour cette date tant pis!

Y’a encore du boulot!!

Sinon, les photos ne sont pas aussi bien que je l’aurai voulu, la faute à « trop de soleil »… Je vais essayé de me rattraper la prochaine fois!

Enfin, la robe San Francisco

robe en soie, modèle du burda décembre 2011, robe doublée, photo en extérieurEnfin! Depuis le temps qu’elle était sur mon mannequin, en attente de son ourlet final, elle est terminée cette robe de soirée! Vous vous souvenez peut-être l’avoir aperçu plus tôt sur ce blog, je l’avais commencée en janvier, lors de mon voyage à San Francisco, lors duquel j’avais rencontré Alicia, une couturière avec qui j’avais passé deux journées de boulot intensif pour relever le défi de cette robe de soirée doublée.

Cet été, nous avons peut-être un mariage de prévu (on attend encore la confirmation, mais dans le doute, j’ai une robe de prête), elle sera parfaite pour une telle cérémonie.

robe en soie, modèle du burda décembre 2011, robe doublée, photo en extérieurIl s’agit du modèle 120 du burda de décembre 2011, une robe longue et étroite dont 2 longues écharpes s’enroulent sous la poitrine pour cintrer le buste.

Le modèle en lui même n’est pas excessivement complexe, le jeu de drapé sur l’avant fonctionne bien. Dans le cas de ma robe, elle est réalisée en mousseline de soie, et doublée en voile de coton jaune d’oeuf.

J’étais heureuse de ne pas être seule à manipuler d’aussi grands morceaux de tissus pour faire les raccords de motifs! En plus la mousseline ça ne tient pas en place.

La doublure n’est pas aussi longue que la robe, ce qui laisse un jeu de transparence au niveau des jambes.

robe en soie, modèle du burda décembre 2011, robe doublée, photo en extérieurPour respecter cette transparence, l’intégralité des coutures sont des coutures anglaises afin de ne pas laisser s’afficher par transparence des fils d’un surjet.

Les coutures du bas de la robe ainsi que celles des manches sont réalisées à l’aide d’une bande « ourlet rapide thermocollant« , ce qui donnait les meilleurs résultats après plusieurs essais.

robe en soie, modèle du burda décembre 2011, robe doublée, photo en extérieurJ’hésitais à enlever les manches et à ne garder que le corps de la robe, pour qu’elle soit moins « dramatique » et pour pouvoir la porter plus facilement. J’effectuerai peut être cette modification plus tard, quand la période des mariage sera passée.

robe en soie, modèle du burda décembre 2011, robe doublée, photo en extérieur

Une idée? Avec ou sans manches? des manches amovibles peut-être? ;)

Je remercie mon ami Fabien pour les magnifiques photos! Elles mettent superbement en valeur cette robe.

Hé Chérard, regarde y’a une fille pizarre là bas… Verdami !*

robe cache-coeur en soie, motif en couleurs, explosion, doublure en taffetas de soie, manches longue et bouffantes, robe habillée, patron burda octobre 2011, photos dans la petit camargue alsacienne, photos en extérieurÀ prononcer avez l’accent alsacien, s’il vous plaît…
C’est ce que se disaient les deux petits vieux que j’ai croisé lors de cette séance photo. Ils promenaient leurs toutous et se sont trouvés nez à nez avec une nana étrange, en robe de soie, super couche de maquillage et talons hauts qui courait (comme elle pouvait) entre son appareil photo et le petit pont qui servait de décor.
J’ai souri bêtement, eux aussi, et ils ont continué leur chemin…

« Ponne chournée Madame, travaillez bien. »

Y’a rien de mieux pour se sentir à l’aise pour tes photos que ce style de situation. Heureusement que le ridicule n’a jamais tué personne et que j’y sois presque insensible !
Je vous présente donc, en pas-avant première (vu que Chérard et son acolyte l’ont vue avant vous), la nouvelle robe que-j’en-suis-fière-comme-un-pou, toute de soie composée et toute de soie doublée. La grande classe mesdames et messieurs, on ne se refuse rien ici, surtout quand ça sort des magasins d’usine et des marchés aux puces ;)

robe cache-coeur en soie, motif en couleurs, explosion, doublure en taffetas de soie, manches longue et bouffantes, robe habillée, patron burda octobre 2011, photos dans la petit camargue alsacienne, photos en extérieurLe modèle est issu de THE BURDA of the YEAR 2011, à savoir celui d’octobre. Pour moi, s’il n’y en avait qu’un seul à sauver si l’appartement se mettait à flamber, ça serait celui-ci. Tout me plaît dans ce numéro, je porterai avec ravissement chaque robe, chaque blouse, chaque pantalon. C’est déjà fait pour un article d’ailleurs, la blouse encre à froufrous est un modèle de cette édition.

La robe que je présente dans cet article est une déclinaison du chemisier. Ayant appris de mes erreurs, je suis repartie du patron de base et c’est lors d’un cours que j’ai replacé les pinces de poitrine et je n’ai pas touché aux épaules. Je n’ai pas non plus modifié les pinces de taille comme je l’avais fait pour le chemisier, et au final, ces pinces « pincées » qui ne vont pas jusqu’en bas rendent bien sur un tissu fluide. Résultat : elle va parfaitement et j’en suis folle. Si elle n’était pas aussi classe, je la porterai tous les jours !

robe cache-coeur en soie, motif en couleurs, explosion, doublure en taffetas de soie, manches longue et bouffantes, robe habillée, patron burda octobre 2011, photos dans la petit camargue alsacienne, photos en extérieurLe patron préconisait d’utiliser un tissu « dont les deux faces sont jolies ». Manque de bol, le tissu que je voulais utiliser est une soie imprimée donc un coté joli et l’envers… tout vilain ! J’ai donc doublée la robe avec un taffetas de soie noire. Il n’y a que les manches qui ne soient pas doublées, pour qu’elle garde leur légèreté. Comme ça, quand je me promène le long des rues sud-alsacienne pavées de monde (vous imaginez…) et qu’une brise soulève délicatement le pan de la robe portefeuille, et bien c’est la doublure noire qui apparaît et non la vilaine face envers de mon tissu.
J’aurai été tenté par une doublure orange ou turquoise, mais je n’ai pas trouvé mon bonheur. Enfin si, mais pas à un prix décent.

robe cache-coeur en soie, motif en couleurs, explosion, doublure en taffetas de soie, manches longue et bouffantes, robe habillée, patron burda octobre 2011, photos dans la petit camargue alsacienne, photos en extérieurPrécision technique : pour retourner la robe doublée sur l’endroit, j’ai fait passer tout le tissu par les emmanchures, de cette manière j’ai cousu l’ourlet « par l’intérieur », et ce ne sont que les raccords entre doublure et robe qui sont situées aux emmanchures qui sont cousus à la main en prenant dans les surplus.

Pour que ma soie ne bouge pas trop pendant la coupe, j’ai ressorti un coupon de coton grossier qui me sert de support et j’ai coupé les pièces une à une en simple épaisseur.

Comme le chemisier, ce modèle ne pose pas de difficulté particulière, il est flatteur et agréable à porter.

Petit parenthèse pas couture du tout : pour les photos de cet article, j’ai essayer d’appliquer ce que j’ai appris lors d’une première initiation à la retouche photo. Je pense même en avoir fait un peu trop pour celles-ci d’ailleurs mais c’est intéressant de voir ce qu’il est possible de faire avec un logiciel. Pour exemple, si dessous la photo d’origine et à coté la même avec être passée dans la moulinette de l’ordinateur.

robe cache-coeur en soie, motif en couleurs, explosion, doublure en taffetas de soie, manches longue et bouffantes, robe habillée, patron burda octobre 2011, photos dans la petit camargue alsacienne, photos en extérieurBien entendu, ça demande un temps fou de retoucher des photos, je m’en rends compte, et qu’une photo naze restera naze, malgré tous les effets qu’on peut rajouter dessus.
Mais j’aime bien l’idée de lisser mes rides et d’enlever les ombres toutes moches. ;)

Et les plis !!!!!! Il est évident que ça n’est que quand j’étais vautrée dans le canapé à décharger les photos de l’appareil que je me suis rendue compte des tonnes de plis de la robe ! J’ai pu en gommer une partie mais c’est chaud-patate, permettez moi cette expression ;)
Ahh, c’est comme ça quand on est son propre chauffeur, photographe, couturière, styliste, cuisinière, femme de ménage, etc…

* Verdami est un juron alsacien très employé.

Los Angeles : Biltmore Girl et bibliothèque

Los AngelesJe suis maintenant sur Los Angeles, une ville gigantesque et tentaculaire, je m’en doutais mais pourtant j’en suis tout de même surprise à chaque carrefour, devant chaque avenue.

Los AngelesLe centre, « Downtown« , de jour, grouille de monde! C’est très branché mais aussi très « costard », un drôle de mélange.

Los AngelesPour ne pas tomber dans les clichés, je vous épargne les photos de buildings, car je n’ai pas d’objectif adapté pour cela, mais je vous rapporte plutôt une anecdote qui m’a intriguée, je pense qu’elle peut piquer votre intérêt également.

Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923Le Biltmore Hotel est une référence en ville, ne serait-ce que pour son architecture, sa réception somptueuse, son emplacement central. Nous sommes allés y faire un tour afin de nous rendre compte du luxe d’un établissement de cette catégorie, grandeur héritée du début du siècle précédent.

Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923Dans le hall, se trouvait en vitrine cette jolie robe de bal, avec quelques lignes d’explications sur son histoire.

Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923

En 1923, une jeune femme participant au bal d’ouverture de l’hôtel, voulait une robe sortant de l’ordinaire, et pourtant se fondant dans le paysage. Elle trouva une solution tout à fait hors du commun, faire peindre sur sa robe de soie blanche des motifs et des détails assortis au plafond de la salle de bal dans laquelle elle se rendait!

Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923Il fallait y penser! La robe est tout petite, sa propriétaire devait être un petit format! Je n’ai pas trouvé de trace de l’identité de cette personne, qui est à présent connue sous le titre de « Biltmore Girl« .

J’ai également quelques clichés du plafond, j’espère avoir photographié le bon!

Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923Ainsi que la grande salle de bal, les personnes chargées de l’entretien ont été très gentilles et nous avons eu le droit de rentrer dans la pièce pendant qu’elles nettoyaient. Doublement sympa, vu qu’on est même pas clients de l’hôtel!!! ;)

Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923Los Angeles, robe, soie, Biltmore hotel, 1923Autre endroit que j’ai trouvé particulièrement intéressant, c’est la bibliothèque municipale de la ville, qui est à sa mesure : gigantesque!! Pour exemple, le lustre de l’atrium central pèse… Une tonne!

Los Angeles, livre, bibliothèqueEn 1986 un incendie a ravagé cet édifice et de nombreux ouvrages ont disparus…

Los Angeles, livre, bibliothèqueLos Angeles, livre, bibliothèqueLos Angeles, livre, bibliothèqueLos Angeles, livre, bibliothèqueSinon, je vous rassure, une partie essentielle est encore très bien garnie, plus de 2 couloirs!!

Los Angeles, livre, bibliothèque

San Francisco Part 2 : Sewing in the City

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Nous voici enfin dans le vif du sujet, la couture! J’en parlais très brièvement dans le précédent article, voilà quelques précisions.

J’ai eu la chance de passer un peu plus de 2 après midi avec Alicia Pucci, qui donne des cours dans son atelier, Sew-it-all, situé dans le beau quartier Marina de San Francisco.

Quelques mots à propos de l’atelier : ambiance rétro et mignonne, pleins de petits détails girly qui rendent l’atmosphère très douce, et cela est tout à fait en accord avec la personnalité de la propriétaire. Tout est à la disposition des élèves, les machines et tout le matériel de couture mais aussi des petites douceurs, des boissons, un coin café et détente pour décompresser. Tout est organisé pour travailler dans de bonnes conditions! J’ai beaucoup apprécié cette atmosphère détendue et cool, et pourtant nous avons bossé sans relâche!

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Avant ma venue, nous avions échangé quelques mails à propos du projet à mener, c’était décidé, j’allais me lancer dans une robe longue du Burda de décembre (modèle 120), et nous allions utilisé un voile de soie avec des impressions assez 70′s et du voile de coton jaune d’oeuf comme doublure. Je voulais éviter d’avoir une doublure en soie, pour que les deux tissus ne se collent pas l’un à l’autre.

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011, livresan francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011, livreLe modèle en lui même semble simple, il n’est composé que des pièces indispensables ; 2 devants qui se croisent, 2 dos (fermeture au milieu du dos), deux manches ainsi que des extensions pour les liens à nouer.

Mon idée lumineuse était de doubler la robe, car mon voile de soie est super transparent et il me semblait tout à fait indécent de l’utiliser « tel quel ».

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Le problème est que ce modèle n’est pas du tout fait pour être doublé, ce n’est pas prévu par le patron. Pour la partie visible de la robe, en soie, nous l’avons coupée comme indiquée. En fait, il s’agit de la partie centrale là où les liens se croisent qui est difficile à appréhender, car certaines parties du tissu se superposent, se croisent, et rajouter à cela une épaisseur de doublure inopinée, c’était un peu étrange. Surtout que la doublure ne prend pas en compte les liens. Bref, un peu casse tête! Beaucoup de travail à la main à faire!

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soieAutant vous le dire tout de suite, la robe n’est pas terminée… Alicia a trouvé des astuces pour couper la doublure et éliminer les épaisseurs superflues, nous n’avons pas trainassé mais comme toute la robe est cousue avec des coutures anglaises, ce qui revient presque à coudre tout deux fois, il va me rester quelques petites choses à finir à la maison.

La finesse du tissu et sa transparence demandaient des belles finitions, et je ne regrette pas les coutures anglais (french seams dans le texte, ça a bien fait rire Alicia quand je lui ai rapporté la traduction française de ce terme!).

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Voici le résultat d’un essayage : les écharpes sont autour de mon cou afin que nous puissions voir les épaules, les extensions ne sont pas encore cousues pour ne pas nous encombrer. Les manches ne sont pas encore montées, entre temps cela a été fait mais je me tâte à les retirer. Plus de photos quand la robe sera terminée, en ce moment elle est roulée et emballée, au fond de la valise. Je n’ai pas vraiment eu le temps d’en prendre beaucoup pendant le cours, je voulais avancer à tout prix et profiter au maximum des connaissances d’Alicia!

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011A la fin de ma seconde après-midi, Alicia m’a proposée de rester pour la soirée, afin de rencontrer des élèves qui prennent des leçons avec elle. Ce serait l’occasion d’avancer encore, même si nous savions que nous n’arriverons pas à terminer la robe, mais aussi de montrer aux autres les techniques utilisées pour cette réalisation, dont les coutures anglaises.

J’étais « la couturière française », ça fait un peu ambassadrice, non? ;) J’ai pu voir les projets des autres dames du cours, un beau sac réversible, des vêtements pour petite fille avec des volants, deux jupes, une cape… Un peu comme chez nous en fait !

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011Ce qu’Alicia m’a rapporté, c’est qu’ici, tout ce fait à la machine, les couturières américaines ne sont visiblement pas tellement habituées à la couture à la main, même si Alicia leur fait faire régulièrement des finitions de cette manière. Tous les cols, les ceintures, ces finitions que je trouve bien plus aisées à terminer manuellement sont systématiquement piquées à la machine! Why not! Cela doit être une question d’habitude.

La couture est un hobby relativement bien vu là bas, mais il m’a semblé qu’il touchait des personnes d’un milieu moyen à élevé. Faire de ces mains est valorisant et valorisé, ce genre de chose est vraiment reconnu là bas, moins chez nous, même si j’ai l’impression que petit à petit, ça vient. A propos des projets couture: de ceux que j’ai eu l’occasion d’observer et via les propos que j’ai échangés avec les autres personnes du cours, pas de récup ou de customisation, que des tissus neufs et de qualité, des patrons en pochette (pas de magazine burda aux USA!! il faut le commander et limite le faire importer du canada, ce qu’aucune ne fait vu le prix), la couturière américaine met le prix pour ses projets. Je ne veux pas faire de généralités, c’est ce que je retiens de l’expérience que j’ai faite.

Beaucoup de références à Projet Haute Couture (Project Runway) et surtout au fameux « Make it works!! » de Tim Gunn, je ne suis pas perdue car c’est également une émission que je suis,même si nous héritons des anciennes saisons.

san francisco, sew it all, couture, alicia pucci, robe en soie, robe, burda, burda décembre 2011, livreJe ne reviens pas en france les mains vides! Alicia m’a fait cadeau de cet ouvrage « Complete Guide to sewing » de 1976, une référence aux Etats-Unis qui explique une foule de techniques, il est blindé d’images et à la fin, il y a même des projets à réaliser. Attention, je précise que ce sont des projets qui sont en accord avec l’année de réalisation du livre, c’est à dire les années 70, par exemple de superbes jeté de lit avec des initiales ;)

Je repas aussi avec un bouquet multicolore de fermetures éclairs, Alicia en a un panier plein, et il semblait que je ne me servais pas assez copieusement!! « More, more!!! Take more!! »

J’ai beaucoup apprécié cette expérience de couture aux USA, les différences entre notre façon de faire et celle de l’autre coté de l’atlantique ne sont, de ce que j’ai vu, pas aussi importantes que ce que je pensais. Elle était trop courte, deux jours, c’est si peu!

Il me faudrait tester d’autres cours pour me faire une idée précise, voilà un projet de vacances intéressant : le Sewing Class Tour! Je ne pense pas que l’Homme sera très enthousiaste!!

Je remercie une dernière fois Alicia qui a été à la fois adorable et très pro, j’ai hâte de terminer ma robe et de lui envoyer les photos de « notre oeuvre » car sans son aide, je pense que je me serai vraiment plantée avec la doublure… Ou alors j’aurai séparé les deux : une robe transparente et un fond de robe!

J’espère n’avoir rien oublié dans mon récit, du moins le plus important s’y trouve…

Douceur gris perle

robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.Faire une toile… Une robe test!

Après tout pourquoi pas! Dans l‘article précédent traitant de la chemise de mon Homme, j’avais évoqué des chutes de tissu argenté dans lesquelles j’avais taillé certaines pièces du col… Voici le destin du coupon principal.

Depuis un petit bout de temps je lorgnais sur une jolie robe du Burda du mois de juillet 2011. Si je n’ai pas franchi le pas plus tôt, c’est qu’elle se trouvait dans la catégorie des grandes tailles (44-52) et que j’avais peur de me retrouver avec une sorte de grand sac autour de moi, en lieu et place de la douce et délicieuse robe en soie qui illustrait ce modèle.

robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.Pas forcément une robe de tous les jours, je vous l’accorde. Mais si charmante avec son joli noeud sur l’avant. Et sa découpe en triangle à l’arrière. Bref, pleins de détails soignés et pas trop clinquants pour cette robe qui se prête à un tissu soyeux et satiné.

robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.Je ne suis pas si éloignée que ça des mensurations proposées dans les modèles grandes tailles, mais j’avais peur que la coupe ne soit pas vraiment adaptée à ma morphologie. Au final, je me suis lancée à sortir la plus petite taille du patron, c’est à dire du 44 et je me suis dis que je couperai mon tissu sans marges de couture, afin d’arriver à une sorte de 42 bâtard, ce qui s’approche assez bien de ma taille.

J’ai une soie semblable à celle de la photo de référence mais… au moment de me lancer à tailler mes pièces… J’ai eu comme un doute, ce genre de pressentiment qui te conseille de laisser vite fait tomber ton ciseau et de réfléchir encore quelque minutes avant de charcuter ton coupon.

robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.Une robe crash-test? Pour tester mon idée (pas forcément lumineuse) de tailler sans surplus le 44 pour obtenir un 42? Tiens, il me reste encore du tissu à 1euro le mètre dans l’armoire, ça tombe bien! C’est lui qui va subir mes délires et idées potentiellement dangereuses.

C’est comme cela qu’une robe destinée à être en soie se retrouve dans un mélange de coton polyester gris perle, presque argenté.robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.Je ne regrette pas d’avoir fait cet essai, car au final je me rends compte que… Cela se confirme… Cette forme n’est pas du tout faite pour moi et qu’en dessous de la poitrine, c’est un peu un sac, malgré les tentatives infructueuses de cintrer un peu le modèle. La taille empire ne me va pas.

La partie supérieure avec le noeud est magnifique, je l’adore, c’est ça qui donne tout son charme à cette robe, mais en dessous, bloup sac power! Dommage.

C’est d’ailleurs pour cela que les photos ne montrent que cette belle partie supérieure. ;)

Les manches sont comme celles de la précédente blouse en soie encre, mes préférées, bouffantes, larges, froncées. Il était indiqué de faire une fente de manche, j’ai suivi l’explication de Burda qui était tout à fait compréhensible (faut en profiter quand c’est le cas!!!). Au final, dans le cas de cette robe, cette fente n’apportait pas grand chose, je passais ma main sans souci à travers l’ouverture une fois celle-ci fermée. Je n’ai pas piqué de boutonnière, par contre j’ai cousu une perle d’un ancien collier, une sorte de faux bouton pour décorer.

robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.La partie triangulaire à l’arrière n’est pas facile à faire! Malheureusement pour moi, je ne suis pas la reine de la précision, c’est certainement ce défaut qui m’a pénalisé et qui fait qu’il semble y avoir un peu trop de tissu dans le dos par rapport au col. Après trois tentatives infructueuses de rétablir un semblant d’équilibre dans ce secteur, j’ai laissé « tel quel », inutile de déchiqueter le tissu.

Je ne sais pas si porterai très souvent cette robe. On m’a également proposé de la couper pour en faire un top, ce qui reviendrait à ne conserver que la partie qui m’intéresse! J’y songe, mais je ne suis pas encore décidée.

On m’a également proposé d’en faire une chemise de nuit car « ça y ressemble déjà beaucoup ».

La nuit porte conseil, je verrai ce qu’il adviendra de cette réalisation.

robe gris perle avec un noeud et des perles comme bouton, plis dans le bas, manches froncées. Style romantique et bohème, tissu léger argenté.

Madame la Duchesse

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volants

Ohlala!! Madame sort ses perles, des vraies perles de culture plastique.

Je suis démasquée, ce n’est pas un cadeau de Noël. Enfin si, un peu… Pour moi!!

J’ai eu la chance de recevoir de mon homme une jolie jupe en velours de soie ainsi que des chaussures assorties, que mettre pour compléter cet ensemble?

Dans mon armoire, j’aurai trouver un pull ou un top quelconque, ce n’est pas ça qui manque, mais je suis tombée « par hasard », sur un coupon de soie qui a exactement la couleur qui va bien.

C’est fou la vie, non? On ne cherche rien de précis pendant les quelques jours de congés qu’on a et qu’on passe dans la belle-famille en région parisienne, et voilà qu’on trouve l‘étoffe parfaite.En même temps, en traînant à coté du marché Saint-Pierre, je m’attendais à ramener quoi d’autre? La mauvaise fois est encore bien ancrée pour 2012.

D’après la vendeuse, la couleur se nomme « encre« , c’est ce qui défini le mieux cette teinte entre le violet et le noir, je n’aurai pas trouvé meilleur terme. La soie est toute douce, légère volante…

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volantsJ’ai craqué, c’était évident, c’était prévisible, je suis faible. Pour le modèle, il s’agit du chemisier 121 du Burda d’octobre 2011, c’est en trainassant dans le canapé que j’ai eu cette idée lumineuse. Bon sang, mais c’est évident : un joli cache-coeur à volants, quoi de mieux pour assortir avec cette jupe toute simple.

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volants

Je trace le modèle, jusque là, rien de nouveau sous le soleil. Quand, tout à coup, je me souviens… La soie, c’est assez merdique et difficile à travailler, ce qui explique que je ne le fasse pas souvent. Précaution, précaution…

Pour éviter d’avoir à faire trop de modifications sur mon vêtement pendant sa construction, j’épingle les pièces sur mon mannequin et ajuste au mieux les pinces sur l’avant et dans le dos, ainsi que celles de la poitrine. Pour les pinces devants/dos ça va impec, par contre celles de la poitrine me semblent plus hautes que prévues. Mes seins ne sont pas tombés si bas en quelques jours! Y’a quelque chose que j’ai foiré, c’est certain. A moins que le patron…. Oui, ça doit être le patron! ;)

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volantsUne petite astuce lue sur internet concernant le travail de la soie (où? sur le site de Threads je crois… z’avez qu’à lire tous les articles, ils sont tous géniaux!!!), testée, et approuvée en plus : la soie ça glisse à fond les ballons et pour couper ses pièces, où ne serait-ce que pour bien plier son tissu, c’est la galère. J’ai posé sur ma table (pour une fois, je ne travaillais pas par terre!) un tissu de coton (traduire : un drap qui passait par là) et j’ai posé la soie par dessus. C’est super, ça glisse vachement moins, la coton retient un peu le tissu satiné et prévient les mouvements inopportuns.

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volantsCe modèle est simple à réaliser, en fait, les difficultés que j’ai rencontrées venait du tissu et de son maniement, pas du modèle qui est, pour une fois, clairement expliqué (j’ai quand même jeté un oeil aux explications). J’ai pris mon temps, bien bâti, bien épinglé, et le top c’est monté bien gentiment.

Comme vous pouvez le voir sur le dessin technique, ce ne sont pas vraiment des pinces mais des plis qui sont à l’avant et au dos du modèle. J’ai préféré changer ce détail, qui n’est certainement pas fondamental pour ce modèle. Chacun selon sa préférence!

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volantsVous voyez ces beaux volants dans le biais, juste au dessus de mes pinces poitrine un peu hautes? Un petit conseil : n’essayez pas de faire comme dans les instructions et de plier et replier un mini ourlet ; c’est galère, le rendu est extra moche, ça tourne dans tous les sens, et le dessous est vilain. Ce qui est dommage, vu que le dessous, on le voit!!! J’ai tout défait, repassé. Ensuite j’ai testé un roulotté à la main, qui n’était pas super convaincant non plus. J’ai tout défait, repassé (je me répète, non?) pour au final, un simple zigzag sur la tranche à fait l’affaire.

Miracle! C’est super joli des deux cotés, c’est léger, souple et ça va vite en plus, du bonheur. Voilà quelque chose que je vais retenir pour mes prochains projets.

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volantsCe que j’aime également dans ce modèle, ce sont les manches, j’adore les manches froncées et resserrées. Elles le sont par un élastique, super simple à poser. J’ai hésité à changer ce détail pour une technique « plus noble » comme une patte avec un bouton mais je ne regrette pas d’avoir préféré faire ma feignasse car le rendu est sobre et élégant.

Ah oui, j’allais oublier : petite surprise dans les instructions, l’entoilage des parmentures ne figurait pas dans la liste des actions à faire. J’ai préféré tout de même coller un peu d’entoilage léger, pour qu’elles se tiennent mieux. Je ne sais pas si ça apporte quelque chose, mais pour moi, des parmentures, ça s’entoile!!

Si vous cherchez un beau modèle habillé, je ne peux que conseiller celui-ci dont je suis satisfaite à 100%. J’ai d’ailleurs conservé les morceaux corrigés pour le refaire.

Et juste pour le plaisir, une petite vue sur les escarpins qui vont avec la jupe… Miam!

chemisier, encre, soie, satin, brda, blog de couture oui patrons, couture, luxe, matière précieuse, crèpe de soie, satin duchesse, cache coeur, volantsSinon, concernant 2012, on voit fleurir un peu partout des résolutions et des bonnes intentions concernant la couture. Il n’y en a qu’une à laquelle je pense, mais qui est importante à mon sens:

- N’utiliser que de l’entoilage de qualité, que de la fameuse marque que nous connaissons toutes, et l’utiliser dans le droit-fil. Hééé!!! que celui ou celle qui n’a jamais coupé des petites parmentures sans suivre le grain me jette la première pierre!

J’ai eu de mauvaises surprises à cause d’entoilage bas de gamme et de mauvaises coupes, maintenant j’ai retenu la leçon!

Et sinon, pour 2012, vous avez peut-être vu que j’ai installé une newsletter sur le blog, j’espère qu’elle fonctionne bien. Pour vous inscrire, rendez-vous sur la colonne de droite, tout en bas.

Capitaine Crochet

Il y a quelques jours, j’ai reçu avec délice un colis de laine que j’avais commandé à Sarah, auteur du blog Ernest est Céleste.

Parmi ce lot de pelotes j’ai découvert ce qu’était la laine Holst Garn Samarkand dont j’avais lu un peu partout sur la blogosphère qu’il s’agissait d’une pure merveille.

Je confirme, il s’agit de ma favorite pour l’instant, celle pour laquelle j’ai immédiatement su comment j’allais l’utiliser. En fil double, pour me faire le béret de la leçon 17 de mon livre de chevet, à savoir Mon cours de crochet en 25 leçons.

 

Mouais leçon 17, c’est pas un peu présomptueux ça ??

Vérifions ! Techniques utilisées :

- mailles serrées : ça c’est fastoche, c’est la leçon 3, je connais

- brides : ça fastoche aussi, j’ai fait le bonnet de ma sœur rien qu’avec des brides

- point de petites noisettes : cette leçon sert à l’apprendre, donc c’est ok aussi.

 

Je suis fin prête à faire mon béret ! Dans un vague élan de bonne conscience, je me dis qu’il serait peut-être judicieux de faire un échantillon et là, une question s’impose : quand y’a plusieurs type de points, on le fait avec lequel notre échantillon ? Un peu de tous ? Juste des mailles serrées dans le cas de ce béret ?

 

J’ai opté pour un peu de tout en commençant par les 5 rangées de mailles serrées et ensuite quelques rangées de brides et de noisettes. Pas très concluant tout ça, et il est plutôt merdique mon échantillon ! et peu réprésentatif…

En réfléchissant un peu, ce qui est important dans un béret ou un bonnet, c’est le tour de tête, donc dans mon cas, la première rangée.

Je crochète les 96 mailles chaînettes en 3.5 et fait le tour de ma tête et comme la fois d’avant c’est trop petit.

 

Alors il faut en conclure que soit j’ai un crâne surdimensionné, soit je crochète serré, soit le modèle est vraiment fait pour des gosses. Je recommence ma chaînette, cette fois avec un crochet de 5 (j’ai pas de crochet de 4…), je me coiffe de ce charmant bandeau et ça fait le tour, youpi !

 

Je suis donc en train d’aligner les rangées avec du 5 au lieu du 3.5 préconisé.

Au rang 14, ça commence à prendre forme !! S’il me reste de la laine, je pourrais me faire un petit quelque chose pour le cou, pas un châle, quelque chose de plus léger et de plus dentellé. Je ne sais pas encore.

Avez-vous déjà eu ce genre d’expérience avec vos échantillons, vous les réalisez comment ? Un seul point ou les différents présents dans le modèle ? Je n’ai pas trouvé la réponse dans mon livre…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...