Le grand jeu concours Kaneh-Bosem et Elise Dupont

D’habitude, je ne relaye pas ce genre d’information, parce que je trouve que ça pollue un peu les blogs… Mais là, c’est plus particulier car ces deux entreprises (on peut dire entreprises?? oui, je pense, les deux sont à leur compte…) proposent des articles qui me bottent et ont un mode de fonctionnement, des valeurs qui me plaisent.

Elise lance son nouveau patron, Sablier, en association avec les laines Kaneh-Bosem et pendant quelques jours, le kit est proposé à tarif attractif (en fait le patron d’Elise est offert).

On peut aussi, comme moi, tenter sa chance au jeu-concours. Il y a 3 lots à gagner : le kit complet (laine+patron), le patron, et enfin un écheveau de laine Ostane.

Même si le concours ne vous intéresse pas, je vous invite à faire un tour sur le site d’Elise et de Kaneh-Bosem, pour découvrir d’un coté des jolis patrons aux spécificités techniques assez poussées (j’ai le patron du pull Opéra, mais entre temps je suis tombée enceinte et maintenant, avec mon gros bide, je ne l’ai toujours pas commencé, faute de pouvoir juger de la taille qu’il me faudra… après….) de l’autre des laines éthiques et naturelles.

Bonne chance à tous ceux qui, comme moi, participe au concours!

L’enjeu des pattes de canard ou la Fierté de Mamie

tricot-orange-mamie-canard-1

Attention, Mamie s’exporte! Elle part à la conquête de la France entière…

En fait, il se trouve que dans la dernière newsletter d’In the Loop, il y avait un paragraphe qui traitait de l’écriture de fictions courtes sur le thème de la laine, et ça m’a fait penser à cette histoire avec Mamie. Alors, Mamie sur un autre site, pourquoi pas après tout?

En plus, la présentation est bien plus jolie qu’ici parce que les filles de ce magazine se cassent la tête pour que ça soit attractif, quand moi je me contente de balancer du texte en vrac.

Cette fois-ci, il s’agit d’une histoire présentée sous la forme de dialogues, pas très habituel pour moi. Du nouveau!

Retrouvez l’aventure de Mamie : l’enjeu des pattes de canard, sur le site In The Loop.

Cliquer pour aller sur le site In The Loop

Cliquer pour aller sur le site In The Loop

De mon coté, je me traîne un peu (beaucoupppppp) et je suis au repos à la maison :(

Pas super fun j’en conviens, mais il semblerait que ça soit nécessaire pour le bien-être de la progéniture. Loin de moi l’idée de balancer, mais la progéniture, elle, ne se soucie pas une seule seconde de mon bien-être et montre une prédilection inquiétante pour les danses irlandaises (celles où on tape des pieds sur le sol tout le temps) dans le bas du ventre.

Chuck_Norris-Dodgeball1

Dans la semaine, nous allons reprendre des nouvelles de Mini-Chuck Norris et j’espère que nous allons revenir avec quelques jolis clichés, car pour l’instant nous avons une belle collection d’images montrant ses parties (pas) privées (10000% certain que c’est un garçon…), mais sa petite tête m’intéresserait aussi.

J’ai un tout petit peu cousu et un peu tricoté (savez-vous qu’on peut tricoter en étant vautrée-à-moitié-allongée sur le coté? coincée dans un coussin d’allaitement??), il faut que je me motive à prendre les photos et tout cela sera bientôt sur le blog!

signer

Tricot, Chouette alors!

pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons
J’adore les chouettes et les hiboux, depuis toute petite ce sont des animaux qui me fascinent. D’ailleurs, j’ai très longtemps été convaincue que les hiboux vivaient dans les lampadaires et que c’étaient eux qui, le soir, les allumaient pour que nous puissions voir clair dans nos rues.
Quand je me promenais avec Super Mamie dans le Doubs et que la nuit commençait à tomber, je prévenais les gens que nous croisions pour qu’ils se dépêchent de rentrer avant que les hiboux ne soient de sortie. J’étais à la fois attirée et effrayée par leurs gros yeux ronds et leur caractère nocturne. Mon livre préféré mettait d’ailleurs en scène un hibou prénommé Hulul qui avait peur de deux bosses mystérieuses au fond de son lit.
hulul

Est-ce un hasard, si le village dans lequel je vis actuellement a pour emblème une chouette ? En alsacien dans le texte d’ Öila, d’r Uhu.
Je monte en gamme, le village d’où je suis originaire a pour emblème l’escargot (d’Schnack, d’Schneck). Sur cette photo prise lors de notre mariage, on devine la chouette-arbre qui est posée devant la mairie.
chouette-village-1

Cette petit introduction pour vous faire découvrir un tricot avec lequel je me suis bien amusée ! Il s’agit d’un modèle gratuit du site The Purl Bee, qui a tout pour plaire.

pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons

Il me semblait suffisamment simple pour être portable tous les jours et l’arrière rallongé forme liquette pouvant cacher les fesses lui donnait un coté pratique très pertinent. N’ayant pas la laine adéquate, j’ai tricoté ce pull avec de la Kaleido de la Droguerie, un beau mélange de bambou et de lin.
pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatronspull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons

Concernant les détails techniques de ce joli pull, je vous invite à lire mon article sur le site In The Loop, vous y ferez le plein d’informations.

Cliquer pour aller sur le site In The Loop

Cliquer pour aller sur le site In The Loop

Une fois mon pull terminé, il me semblait trop sage, trop uni, bref, je voulais le customiser un peu. Comment je suis arrivée à l’idée de coudre à la machine un hibou sur le coté, je ne peux pas l’expliquer, mais c’est le résultat qui compte. D’ailleurs, il faut rendre à César ce qui est à la Belette, le design de ce joli volatile est 100% Made in Belette Print. En effet, j’avais acheté un tampon en forme de hibou il y a quelques mois et j’ai scanné le contour, avant de l’imprimer sur du bristol au format a4. S’ensuit une longue période de découpage au cutter pour marquer les différentes zones pleines et vides.

pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons

Le tissu blanc qui me sert de support est un vieux tshirt du commerce dont le destin était de terminer en chiffon avant d’être sauvé de justesse et découpé selon le contour de la bête. Avec un feutre, j’ai reporté tous les contours du volatile et j’ai épinglé mon oiseau sur le pull. J’ai également prévu un stabilisateur hydrosoluble coupé grossièrement selon la forme de mon hibou, et je l’ai épinglé sur l’envers du pull, afin que les griffes de la machine à coudre n’endommagent pas le tricot.

pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons

Au niveau des pattes, la tension du fil était un peu trop faible, ça fait des bouclettes!

Ensuite, j’ai piqué à la machine toutes mes lignes, c’était assez long parce qu’il s’agit de petites zones séparées. Une fois ce travail terminé, j’ai évidé avec des ciseaux de brodeuse certains endroits pour mettre en valeur le motif, un passage en machine à laver pour que les bords du jersey roulottent et que le stabilisateur se dissolve et le tour est joué !
Mon homme trouve que ça fait pull de gamine et que les découpes ne sont pas assez précises, mais moi j’adore justement ce coté artisanal ! En plus cette laine est à la fois fraîche et douce, je suis certaine d’en racheter.

Le modèle est un plaisir a tricoter, et les finitions proposées par le patron sont très belles.

pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons

pull avec motif appliqué en forme de chouette, laine kaleido de la droguerie, bambou et lin, modèle gratuit de tricot du site The Purl Bee, pull manches raglan, forme liquette plus longue dans le dos, bleu turquoise, style casual, tricot, laine, http://ouipatrons.com, ouipatrons

Pour rester dans la thématique animale, mais aussi pour booster la popularité de ce blog, je vous présente Phoenix, dit « Féfé », le nouveau petit chat que ma sœur a adopté, son prédécesseur ayant mystérieusement disparu voilà quelques mois… Les bébés chats, ça fait toujours « vendre » sur un blog, et celui-ci est particulièrement mignon.

phoenix-lit-1 phoenix-lit-2  phoenix-panier-1 phoenix-panier-4

 

signer

L’épopée de l’étole maudite

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

Quelle beau temps pour vous présenter une étole en laine, n’est-ce pas ?

Vous avez peut-être reconnu les triangles caractéristiques de l’étole du berger, le modèle créé par Saki. Dès que j’avais posé les yeux sur les premières photos de cette écharpe (qui se nommait Claudia à l’époque), je la convoitais. Ohhh oui… Mon précieux ! Elle me paraissait à la fois simple et élégante, pas trop « dentellesque », pas trop « jerseysque » ou « moussesque » non plus. J’en ai du vocabulaire en tricot, moi!

N’empêche que j’en ai eu des aventures avec cette étole… Oh oui, et pas qu’un peu ! Pourtant, tout démarrait bien : je me réjouissais à l’idée de tricoter deux beaux écheveaux d’alpaga teints à la main (2x150g) et la bordure de dentelle ne m’a pas donnée de maux de crâne même si elle nécessite de la concentration (pas à tricoter devant la télé!).

Une fois la bordure en dentelle derrière moi et les quelques rangs de jersey et de mousse passés, j’ai aligné les petits triangles, mémorisant au fur et à mesure le motif. Triangle après triangle, rang après rang, je termine ma première pelote (donc la moitié de la laine disponible pour ce projet, hein, faut suivre !!), je sors mon mètre ruban et là… C’est le drame.

60 centimètres.

60 CENTIMETRES????!!!!

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

Ce qui amènerait mon étole, une fois terminée, à la longueur démesurée de 120 centimètres. C’est un peu la loose pour une étole, on est d’accord. Dans mes rêves les plus fous, mon écharpe mesure 2 mètres et je peux m’enrouler dedans et me pelotonner dans ma grotte (oui, je suis une sauvage) sans risquer les courants d’air. Dans à peine plus d’un mètre, ça va être difficile, ça suffirait à peine à me servir de paréo.

Réaction normale d’une non-tricoteuse, ne comprenant pas vraiment mon problème : T’as qu’à racheter de la laine, au lieu de pleurnicher.
Logique, quand tu nous tiens.
Seulement voilà, mes beaux écheveaux d’alpaga teints à la main, ils venaient… D’Australie. De Tasmanie plus précisément. On ne parle même pas de problème de bain différent, ou un souci « classique » de ce style, là on est dans de la problématique « à l’internationale », genre mes écheveaux de frimeuse ils viennent de l’autre bout de la terre, d’une communauté de hippies chevelus qui n’ont pas de site de vente en ligne. Ça serait trop facile…

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

Comme j’ai conservé le sachet (miracle !!) dans lequel était stockée ma laine, j’ai trouvé un point de contact à qui j’ai envoyé un mail poignant et larmoyant, en lui expliquant que je suis une pauvresse de France et que je veux par tous les moyens (tous !) acheter 2 écheveaux de telle couleur, de tel bain, teint à telle date (oui, mon innocence me faisait croire que j’allais trouver tous ces critères) et qu’il faut me les envoyer dans notre pays du fromage et que je lui en serais éternellement reconnaissante, et qu’en plus, je lui enverrai une photo de mon écharpe une fois terminée. Je joins même une photo de mes écheveaux, comme ça, si le Bushman de l’autre coté de la Terre ne comprend pas mon anglais approximatif (et encore, il échappe à mon accent allemand quand je parle anglais), la photo devrait le renseigner.

Une réponse vient : ils veulent bien m’envoyer 2 écheveaux, bien entendu ça va coûter un bras en frais de port (genre 30% du prix de la commande, argh, je me meure…) et qu’en passant, ils n’ont pas paypal et qu’il va falloir faire un virement bancaire. OK, je suis prête à tout, je vais voir avec ma banque pour le virement, je n’ai peur de rien (surtout pas du prix total, visiblement). Bien entendu, inutile de vous préciser que ces échanges se déroulent sur moult mails et que ça prend un temps fou. Là, l’Australien et moi on décide d’un commun accord de faire un break, le temps que je lui fasse parvenir un virement avec les sous pour qu’il puisse m’envoyer mon colis laineux.
Je prends contact avec ma banque, en lui expliquant que je dois faire un virement en Australie, je lui donne les coordonnées bancaires qui vont bien et là… C’est le drame (et oui, encore).

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

« Il me faut un IBAN, je ne peux rien faire pour vous sinon. »

Déjà à la base, elle ne pouvait rien faire pour moi, mais ce n’était pas à cause de l’IBAN, hein, je dirais que c’était plutôt un savant mélange de mauvaise volonté et d’ignorance bornée. Info du jour : en Australie, il n’y a pas d’IBAN, ils fonctionnent avec d’autres normes, un truc d’anglais (oui, ils ont la reine sur leurs billets, ce sont des anglais, c’est pas moi qui le dit c’est Dr House).
La banquière ne veut rien entendre (surtout pas de moi d’ailleurs), et elle me dit qu’elle « ne peut vraiment rien pour moi, si je n’ai pas d’IBAN, la transaction n’est pas possible. »
Je me permets de lui demander si l’Australie vit en autarcie totale et ne commerce aucunement avec le monde extérieur, cela doit être le cas, puisqu’ils n’utilisent pas d’IBAN. Dans le doute, je vais demander à son chef, il doit savoir, lui. Comme pour le marchandage de la laine, cette procédure pénible traîne pendant des jours.
Au final, MIRACLE, après avoir largement ennuyé tous les employés de ma minuscule banque de campagne, mon virement passe ! Je me crois sauvée sauf que…

(et oui, je vous ai promis une vraie aventure digne de Crocodile Dundee, c’est le cas)

L’Ami Australien me dit qu’il a reçu des sous (youpi), mais que le montant est incorrect (arffff…). Il me remercie de faire le nécessaire blablabla, et qu’en attendant il garde ma laine en otage. Je me retourne vers mon amie la banquière, elle ne sait pas où est l’argent, peut être des commissions, peut-être pas. Elle n’a pas vraiment l’intention de se renseigner, m’est avis…
Le temps passe, des mails, des jours, des mails… Des menaces, des mails, de l’indifférence, des mails. Mais toujours pas de laine.

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

Mon étole est toujours au point mort, si vous suivez bien cette fabuleuse histoire, vous savez qu’elle est stoppée au stade de demi-étole. Dans le doute, j’ai préféré la laisser de coté et garder ma 2eme pelote disponible pour faire l’autre extrémité car j’avais depuis longtemps abandonné l’idée de recevoir des écheveaux du même bain. Si écheveaux il y aura un jour… De cette façon, les deux extrémités seraient identiques.

Je décide de baisser les bras avec la banquière, et lui demande une dernière chose : d’envoyer un second virement afin de payer la rançon de Bushman et de libérer ma laine. C’est ce qui se passe. Ma laine arrive (rapidement, la poste australienne fonctionne bien), et bien entendu le bain est différent, il y a beaucoup plus de bleu que dans mes pelotes mais je vais m’en remettre. L’activité tricot reprend,  j’enchaîne avec un nouvel écheveau bleuté.

Lors de notre voyage en Russie, j’avais apporté mon étole pour avancer, en espérant secrètement la terminer. En effet, à St Petersbourg, je l’aurai certainement supportée. Je tricote un peu le soir dans notre chambre les deux premiers jours, car curieusement, la télé russe ne me branche pas. En revenant des toilettes (détails dépourvu d’une quelconque importance dans cette histoire), je m’assieds pour reprendre mon ouvrage… et là… vous le savez… c’est le drame. L’énooorrrme pression exercée par mon postérieur a cassé mes aiguilles circulaires en bois.

Maudite, vous avez dit maudite ?

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

J’ai donc trimballé mon étole en Russie juste pour lui faire voir du paysage. Mince ! Au détour d’une église parmi les milliers qu’on a visitées, je trouve un magasin de couture, j’y rentre et y achète une paire d’aiguilles circulaires fixes, de quoi me dépanner. En rentrant à l’hôtel, je me rends compte que je n’ai pas amené mon ouvrage avec moi à St Petersbourg, qu’il est resté à Moscou chez le beau-frère, ne voyant pas l’intérêt de l’avoir près de moi si je ne peux pas tricoter. J’ai donc des aiguilles mais pas de tricot…

Cette histoire peut-elle bien se finir ?

étole du berger en laine alpaga teint à la main, modèle gratuit de saki, disponible sur son site sakikojones.fr, modèle d'écharpe en dentelle

Oui ! Une fois rentrée à la maison, j’ai pu continuer mon étole, et après un grafting tout moche pour la terminer (pour attacher la bordure de dentelle), je l’ai bloquée et je peux la porter. J’avoue que j’avais du mal à le croire, je m’attendais à tout avec cette écharpe ! Pour l’instant, il ne m’est rien arrivé de funeste en portant cette étole.

Quelques informations techniques, tout de même… Il m’a fallut 3,5 écheveaux de 150grs d’alpaga, et j’ai tricoté cette étole avec des aiguilles 4, elle mesure 2,30m après le blocage. Il me reste de quoi faire des mitaines ou un bonnet simple.

En tout cas je ne suis pas déçue du modèle, qui se retient bien et qui se révèle lors du blocage et je ne peux que vous encourager à le tricoter. En vous souhaitant moins de péripéties que moi !

signer

Le pull frisette

C’est triste à dire, mais je vais avoir l’occasion de le porte, ce petit pull en alpaga, si le temps s’obstine à rester grisonnant. Il faisait meilleur en Russie, surtout les derniers jours, j’ai même pris des couleurs, ce qui est vraiment extraordinaire. Je ne vais pas m’appesantir sur ce voyage car je confesse ne pas y avoir prit beaucoup de plaisir.

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

Les photos ont été faites avant mon départ en vacances, pour conserver « la blancheur éclatante » de mon teint.
Oui, c’est le même fond que pour le précédent article avec la veste Pavot, j’ai honte.
Oui, ce sont les même chaussures, le même sarouel, le même top en dentelle. Damned, je suis démasquée, j’ai expédié les deux séances le même jour.

Quitte à passer pour une qui crache dans la soupe alors qu’elle avait l’occasion de faire un beau voyage inhabituel, je n’étais pas grandement motivée à l’idée de visiter un pays qui est si… éthiquement éloigné de mes idéaux. On va dire ça. c’était la volonté de M. mon Mari, son frère étant temporairement installé à Moscou.

Mes revendications pour ne pas faire partie du voyage (incluant une partie de sa famille) n’ont pas reçu d’écho favorable. Je dois venir et c’est tout. Super Mamie a ajouté son grain de sel, concluant toutes tergiversations possibles : « Tu fais ce que ton mari te commande et tu te tais, c’est comme ça maintenant. »

Après j’ai eu droit au couplet des « jeunes femmes qui veulent toujours s’opposer à leurs maris, et qu’avant c’était pas comme ça, avant c’était mieux. » C’était toujours mieux avant, c’est bien connu.

Si j’avais su, j’aurai pas venu, comme disait l’autre…

L’accueil que nous y avons reçu en Russie, en dehors de la belle famille, était assez désagréable. A l’aéroport, lieu international où presque personne ne parle anglais, j’ai tenté en allemand, pas plus de réponse. Etre perdue dans 2 grandes villes (Moscou et ensuite St Petersbourg) dont je ne parle pas la langue, dont j’ai un mal fou à déchiffrer et prononcer les noms des rues, et entourée de gens qui ne parlent pas ou peu anglais et qui ne sont vraiment débordant de bonne volonté pour aider les touristes, tout ça m’a coupé l’envie de faire sécession du groupe familial pour aller explorer de mon coté. J’ai été dans l’obligation de visiter moult lieux de cultes, églises, temps, monastères, mon homme vouant au tourisme ecclésiastique un culte (sic!) sans limite. Il était dans son élément, en Russie, y’a une église à tous les coins de rues. Cela devait compenser (largement!) l’église dans laquelle on ne s’est pas marié.

Elles sont splendides, y’a pas à dire, très richement décorées, peintes, dorées et redorées, marbrées, encensées… Bon, c’est sur qu’à coté, la route vaguement bétonnée qui y mène et dont on se demande si elle n’a pas été attaquée par des pluies acides fait un peu tâche. Après tout, chacun à ses priorités…

Donc au programme : des lieux de cultes tous les jours (pas la dose homéopathique), des musées, des marches forcées pour voir TOUS les bâtiments « à voir » du Routard ou du Guide Vert, des églises, n’oublions pas les églises.On a aussi vu des militaires, encore et encore, des défilés, des chars. Avec les églises, ça fait un super combo des trucs que j’ai pas envie de voir en vacances.

Par contre, j’ai bien mangé, j’aime bien leur cuisine! J’adore le sarrasin et la cuisine « familiale » donc j’étais aux anges.

Bref…

Parlons tricot!

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

Ce patron très original de pull à capuche intégré vient, une fois de plus, d’un catalogue Lang Yarns, le numéro 192. Le modèle est en fait une robe, que j’ai juste raccourcie pour en faire un pull court à porter en superposition.

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

Une fois n’est pas coutume, je n’avais pas la laine qui va bien pour faire ce joli pull. De plus, elle ne me plaisait pas trop, trop mouchetée, trop chinée, un peu irrégulière même si magnifique et douce au toucher, comme toutes les laines Lang.

J’avais racheté à une amie, ses 6 pelotes d’alpaga bouclé de Drops, couleur gris foncé au prix promo (et oui, j’fais des affaires). Jamais je n’aurai acheté cette laine de ma propre initiative, je ne suis pas fan des laines « fantaisies », mais après que mon amie ait terminé son gilet, le rendu souple et douillet m’a séduit. Comme quoi!

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

Par contre, c’était un peu la débandade concernant le tricot… La laine, même si elle a un échantillon semblable à celle proposée par le modèle, n’a pas du tout la même tenue, voir même… si j’osais le dire… n’a pas de tenue du tout. Après avoir tricoté mon dos et mon devant, je me suis retrouvée avec deux serpillères informes et la possibilité de faire un pull douillet pour m’y blottir et même inviter M. mon Mari à s’y nicher contre moi. Et il est grand, M. mon Mari.

Je lave mes morceaux en machine, à 50° –> Warrior style.

L’espoir secret de les voir rétrécir est vite évaporé, ils ressortent avec un peu plus de consistance, mais rien de bien significatif. Pour arranger l’encolure, qui dégueule jusqu’au nombril, je forme un pli creux que je maintiens avec des mailles serrées crochetées sur deux rangs. Voilà qui améliore pas mal les choses, l’encolure ne se détend plus, je n’avait pas trop confiance dans les rangs de côtes du modèle pour remettre mon pull sur les rails. En plus, ça donne un détail charmant.

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

Je fais la même chose pour les emmanchures, et les coutures du pull sont également assemblées au crochet, une méthode que j’aime bien finalement, elle est propre.

N’empêche que mon pull est vraiment trop large. C’est une tente, que dis-je, une maison, c’est un château! Hors de question de tout détricoter, ce fil est un vrai bordel à défaire. Et puis, j’ai pas envie.

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

Foutu pour foutu, je décide de tenter un truc fou. Ce pull est à la limite du portable, donc autant employer toutes les ruses et tout ce qui est à ma disposition pour l’améliorer?

Je la vois, à coté de moi… Belle et blanche, son plastique luisant sous les rayons du matin. Ses couteaux aiguisés demandant un sacrifice de laine et de fil pour apaiser sa colère d’être mise de coté depuis si longtemps.

Vous avec bien pigé, c’est à coup de surjeteuse que j’ai taillé les cotés de mon pull et grand bien m’en a prit car mon pull à enfin une forme acceptable. De plus, ce fil touffu et bouclé ne se détricoté pas aisément et le surjet ne tire pas. Coup de bol de dernière minute!

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

J’aime particulièrement le dos, ce coté cascade, une encolure bénitier dorsale mêlée avec une capuche. Tout le charme de ce modèle!

pull en laine, alpaga bouclé gris anthracite, laine drops, modèle de pulle à capuche de la marque lang yarns

C’est un véritable pull doudou, chaud, confortable, et … assez stylé. Bref, malgré son coté un peu bancal, je l’aime bien!

 

Sinon, la minute Game of Thrones… (Oui, vous allez en manger souvent des minutes Games of Thrones… Quand j’aime quelque chose, c’est passionnel. Et j’aimmmmmme Game of Thrones.)
Prochaine destination de vacances? Pas les Îles de Fer en tout cas, c’est assez déprimant et ils ne sont pas très orientés « craft ».

Mince, déjà dans mon dernier article j’avais blâmé les Greyjoy, je le fais même pas exprès!

image Game of Thrones

Balon Greyjoy et Samwell Tarly (même si à mon avis ils ne vont jamais se rencontrer)
Malheureusement, je ne connais pas l’auteur de ce dessin…

signer

Cocooning en Mohair et soie

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

Transparence et finesse pour ce gilet aérien! On va ajouter patience aussi…

Cette laine m’a été offerte par ma soeur pour Noël, il s’agit de la Kid Seta de Cascade Yarns. J’avais flashé sur le gilet proposé par la marque pour cette laine.

Ce n’était pas forcément compliqué à tricoter, mais c’était assez long car aux aiguilles 4 avec un fil aussi fin, on a l’impression de tricoter de la toile d’araignée! N’empêche que le résultat, une fois mis en forme, est une pure merveille de par son tombé et sa douceur, un véritable doudou! Il est à la fois chaud et léger.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

Photo Ouipatrons! + AmeteorShower

Dès que j’ai eu vent du concours de tricot « Cocooning » organisé par Thread and needles, j’ai pensé à ce modèle, j’ai un peu accéléré la cadence pour le terminer dans les temps, et c’est le cas, je suis même en avance!

Pour les informations techniques : j’avais en ma possession 7 pelotes pour tricoter la taille L (oui, j’en avais une de trop, mais je préfère être prudente!), à la fin il me restait une pelote entière et une à moitié entamée. J’ai rangé celle intacte et avec l’autre j’ai crocheté une bordure décorative pour rallonger de quelques centimètres le gilet.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

J’avais monté mes mailles « Knitted-On Cast-On«  car ma manière habituelle serrait trop les premiers rangs et le début du tricot « bullait ». Avec le montage à deux aiguilles, c’était très souple même si ça roulottait avec le jersey (malgré deux rangs de point mousse), ça m’a été très utile pour enchaîner le crochet sur le rang de montage qui était très distinct du reste. On peut d’ailleurs clairement le voir sur le photo, il s’agit de l’alignement de cercles avant la bordure en crochet.

La bordure est très simple, composée de 3 brides, 3 mailles en l’air qui s’enchainent, et se décalent le rang d’après. J’ai trouvé ce motif dans le livre 180 points de crochet.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

Photo Ouipatrons! + AmeteorShower

En restant dans la thématique du crochet : les parties du gilet sont assemblées en mailles serrées très souples pour des coutures presque invisibles. J’avais essayé une autre technique, une vague idée foireuse de relever des mailles à l’arrache des deux cotés et de rabattre à 3 aiguilles mais… C’était hyper pourri comme idée, le résultat était trop serré, donc les cotés remontaient et froissaient, une horreur.

L’autre horreur a été de démonter mes coutures ainsi réalisées, avec ce style de fil c’était presque dangereux pour l’intégrité du tricot. Le fil ne glisse pas bien entre les mailles, s’accroche, fait des noeuds!! Cela a duré des heures…

Sinon rien à redire sur le patron, il est très clair à part quelques lignes au niveau de la tête d’emmanchures que j’ai mal interprétées, je plaide cependant coupable, c’est moi qui n’ai pas bien pigé.

gilet en mohair et soie, bordure au crochet, aiguilles 4,laine kid seta de cascade yarns, coloris oxblood, concours de thread and needles, concours de tricot, cocooning, blog de couture ouipatrons.com, http://ouipatrons.com

L’avis de mon homme sur ce gilet… Mhhh…

« Ben c’est comme le truc rouge que t’as déjà fait, tu sais que je trouve ce style de fil très moche. C’est poilu et tout fin, ça sert à rien. »

Le lendemain, je portais portant fièrement mon gilet. Au Grand Journal ce soir là, Michel Denisot recevait Nicola Sirkis et le groupe Indochine et le leader portait un pull qui, selon mon homme, était « presque le même » que le mien.

Traduction : un pull foncé en maille légère un peu transparente. Passons sur le détail que le pull de Nicola était à rayures et que ma « création » est un gilet… Je n’ai pas non plus vu de bordure au crochet au pull de Nicola…

Il me fait la remarque d’un air dédaigneux genre « Regarde le, l’autre là avec sa serpillère… »; je lui réponds qu’il y a pire que de ressembler à Nicola Sirkis et que d’ailleurs j’ai toujours bien aimé le style un peu rock-gothique-à-moitié-gentil.

« Ouais, genre… C’est moche quand même. »

L’art de la conversation…

L’étole pas transformable…

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

Ah non, pas transformable du tout…

Le modèle original, qui vient d’un livre de la Droguerie « Drôles et Colorés, mes accessoires signés la Droguerie », porte le nom d‘étole transformable, qu’on peut porter de différentes façons.

droles-et-colores1

La mienne ne peut se porter que d’une façon, avec une épingle, pour la simple raison que j’ai oublié de tricoter des boutonnières. Ben oui, c’est ballot, très ballot… Mon excuse, c’est qu’il s’agit là d’un de mes premier projet en tricot et que j’étais tellement concentrée pour tricoter du jersey, que j’ai zappé les boutonnières. Purement et simplement. Je suis donc condamnée à posséder une étole transformable-non-transformable, j’avoue que je m’en accommode très bien.

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

La question pertinente de M. mon mari, pendant que j’alignais vaillamment les rangs de jersey, fut la suivante :

« Tu tricotes quoi? Un tapis de bain? »

Mmmmhh, ça fait hyper plaisir… Mais, comme il n’y connaît rien en mode, et encore moins en tricot, on va le pardonner car la forme de ce modèle prête à confusion, en effet c’est un rectangle, tout ce qu’il y a de plus rectangle, avec une bordure de point mousse. Donc oui, poser négligemment sur le sol, ça peut faire office de tapis de bain.

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

Soit dit en passant, un tapis en Madeline Tosh Merino Light (coloris tern), on a déjà croisé plus pouilleux!

Si ce projet m’a bien apprit une chose, c’est la régularité du point. Après tous ces rangs de jersey, je dois dire que j’avais le mouvement dans les doigts et ça m’a donné l’occasion de bien maîtriser mes aiguilles circulaires.

Normalement, La Droguerie conseille un mélange Alpaga et Plumette (comme pour beaucoup de leurs modèles). N’ayant pas de magasin La Droguerie sous la main, le plus proche étant à près de 200km, j’ai opté pour la Madeline Tosh Merino Light qui elle, avait la mérite d’être dans mon armoire… Tricotée en double aux aiguilles 5, c’est passé comme une lettre à la Poste. Il m’a fallut 3 écheveaux, me semble-t-il… Alors oui, c’est pas impossible que le prix final soit supérieur à celui du mélange Alpaga et Plumettes, mais si on rajoute les frais de transport jusqu’à Strasbourg… Bref, c’est très joli comme ça !

étole, chauffe épaule, chale, la droguerie, madeline-tosh sock tern, drôles et colorés, mes accessoires signés la Droguerie

Le rendu est épais et presque… spongieux! Et oui, on retrouve l’analogie avec le tapis de bain!

Cette étole est très chaude, mais assez lourde aussi, je fais attention avec l’épingle pour la fermer de ne pas la déformer.

Vous avez vu brièvement, sur la première photo, ma jupe-qui-brille? Bientôt, elle sera sur le blog elle aussi. Elle est longue jusqu’au sol, et ce tissu est vraiment original : un tissu dans lequel le métal se mêle au polyester pour lui donner un lustre particulier.

Pour l’instant je suis en train de tricoter une belle étole qui me faisait envie depuis le premier coup d’oeil sur les épaules de Saki, à savoir sa création : l’étole du berger. Mon premier modèle en dentelle! Je pense qu’on va en voir fleurir un peu partout, des petits triangles qui la composent, je vais essayer de terminer la mienne avant l’invasion! J’ai la laine parfaite pour la mettre en valeur, 2 écheveaux d’Alpaga teint à la main ramenés de Tasmanie!

signer

 

Robe pour petite fille sage

Ma machine à coudre n’est toujours pas de retour… Mes projets couture sont tous au point mort.

Mon gilet en Kid Seta hyper fin avance lentement, très très lentement

Entre le dos et une manche de gilet en filet, j’ai glissé un petit projet tout mignon, une robe pour la petite fille « Mitsy » que vous avez brièvement vue dans le précédent article.

robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160Ce joli modèle est issu, comme le nid d’ange visible sur l’article précédent, du Mag’Layette 160 de Bergère de France. J’avais craqué en voyant cette robe sur la couverture du magazine.

Ma version ressemble à l’originale, à quelques détails près :

  • bordure de point de riz dans le bas de la robe, pour éviter que le bord ne roulotte;

robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160

  • les mailles de l’encolure ne sont pas relevées, j’ai préféré faire une bordure au crochet;
  • le petit noeud est resserré en son centre, je n’ai pas tricoté la lanière centrale, car je trouvais la forme plus jolie comme ça;

robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160

  • dans le dos, je n’ai pas opté pour des boutons pressions, car les jeunes parents m’avaient annoncé que ça n’était pas hyper pratique. En effet, les pressions « bébé », en plastique clair (utilisées sur le nid d’ange) ne sont pas faciles à ouvrir pour des gros doigts d’adultes et eux ne voulaient pas tirer sur le tricot pour ne pas l’abîmer… J’ai tirer un leçon de cela… Le scratch, c’est tip-top! Pas hyper beau, et surtout, difficile à traverser avec une aiguille conventionnelle! Mes points ne sont pas très précis, j’en conviens.robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160
  • la bordure entre la partie « plissée » et le buste de la robe, sur l’avant et sur l’arrière, ça n’est pas identique. Pourquoi? Aucune idée. En tricotant l’avant, il m’a été impossible d’avoir le même effet que pour le dos, cette jolie démarcationdodue et ronde qui fait comme un ruban. J’ai défait, tricoté, détricoté, retricoté… Je ne sais pas ce que j’ai pu interpréter comme consigne pour en arriver là, car à ce niveau le patron est identique pour l’avant et le dos.
    robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160

    Dans le dos, une jolie tresse!

    robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160

    Démarcation à l’avant, une fine vaguelette…

Pour la laine, je suis tombée par le plus grand des hasard sur un paquet de « Sockenwolle » (laine à chaussettes) dans une grande surface en Allemagne. Elle est composés à 70% de laine et les 30% qui restent sont de l’acrylique. De cette manière, la robe est chaude et elle passe en machine à laver. Je pense qu’avec un petit bébé, c’est un critère important!

robe en laine rose, réalisée au tricot, modèle bergere de france, mag'layette 160

Vu de l’intérieur de la robe

Comme il me reste l’équivalent de la moitié d’une pelote, je vais certainement tricoter un bonnet assorti (peut être celui qu’on voit sur la photo de référence) quand j’aurai un peu avancé dans mon gilet en mohair.

Heureusement que ma conviction sur l’effet « wow » de mon futur gilet me permet de ne pas sombrer dans l’ennui le plus total car ces rangs de jersey sont assommants!!

Prochain projet : moins de jersey, plus… d’autre chose!!!!

Sur les chardons ardents…

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastant

Un beau bouquet de chardons et de genêts blancs pour donner un air de gaieté à ce temps tristounet. Bouquet ramené d’une virée entre copines sur Strasbourg, avec une jolie sélection de tissus que je ne vais pas pouvoir coudre. Pourquoi?

Ma machine à coudre est en réparation… Ce qui explique en partie le manque d’articles sur ce blog depuis Noël. Machine cassée, fille désœuvrée…

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastant

Ma machine est une Bernina 830, la version des années 70, pas la super brodeuse-couseuseeeee-coupeuse-machine-à-café qui coûte l’équivalent de 6 mois de salaire qui porte le même nom et se vend aujourd’hui. Certaines pièces sont cassées, dont le sélecteur des fonctions de la boutonnières, ainsi que le sélecteur du zig-zag.

Ma machine est en réparation au fin fond du Sundgau, et elle sera de retour quand les pièces seront trouvées, ce qui peut prendre beaucoup de temps, mais le réparateur a bon espoir.

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantParlons tricot! J’ai appris une technique de ma belle-mère pour compter les mailles rapidement, et je la trouve tellement géniale que je voulais la partager. Peut-être que certaines d’entre vous la connaisse déjà. Il s’agit de glisser un fil de couleur contrastante  entre les mailles,  à chaque aller-retour. Ensuite, on peut compter les mailles de 2 en 2, et quand on a terminé, on tire simplement le fil et il s’échappe d’entre les mailles très facilement. Plus la peine de se casser les yeux à compter les petits « V » dans du jersey!

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantJolie laine? Jolie couleur? Il s’agit de mon cadeau de Noël, de la part de ma soeur, 6 pelotes de New Kid Seta de Cascade Yarns. Je suis en train de tricoter le gilet « officiel » de cette laine, on le trouve sur la page pour acheter ladite laine.

C’est très beau, ça s’annonce bien, mais ça prend des heures et des heures à tricoter. Une éternité pour tricoter le dos, je commence tout juste un pan de l’avant. Le fil est d’une finesse incroyable et les aiguilles 4 tricotent un voile très fin.

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantOn peut aussi compter les mailles en rond! Je suis en train de le faire avec ce bonnet et ça fonctionne parfaitement, ça sert aussi de repère de début de tour.

tricot, compter les mailles facilement avec un bout de laine contrastantLe bonnet que je suis en train de tricoter vient du livre « Tricot pour hommes« , j’ai juste remplacer 6 rangs de cotes 2X2 dans le bas au lieu de débuter en jersey directement.

La laine est la Rico Poems Aran, je n’ai eu besoin que d’une pelote pour faire le bonnet complet (bientôt en photo, quand mon homme acceptera de poser).

Le tissu que j’ai acheté à Strasbourg m’a été d’une grand utilité, il m’a servi de fond pour faire les photos de naissance d’une jolie petite fille de 3 jours. J’ai été touchée qu’une amie me demande d’immortaliser ces précieux moments. Le nid d’ange de la petite est aussi une réalisation, mon cadeau de naissance pour cette petite fille hivernale.

Le modèle a été trouvé chez Bergère de France, dans le Mag’Layette 160.

Je n’ai pas utilisé la laine recommandée, la Caline Nono, car je n’aime pas les laines avec du synthétique, surtout pas pour un nouveau né, j’ai préféré la Bergereine, mi laine-peignée, mi-coton, le coloris Pyramide se rapproche le plus de la couleur de base. C’est la première fois que je tricotais de la laine de chez Bergère, et cette qualité est très souple, un beau drapé, j’ai beaucoup appréciée. Par contre, son prix… gloups! La laine « moumoute » du rabat en nuage ne peut pas se substituer et comme elle n’est pas en contact direct avec la peau du bébé, j’ai utilisé la laine Teddy recommandée.

Désolée pour le texte blanc sur la photo de la petite, mais je ne tiens pas à ce qu’elle soit reproduite.

Le premier bébé Mitsi, tendance petit bébé d’hiver féérique!

Bonnet et mitaines et… gros chat roux!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarCe gros Garfield est vraiment un chat facile. Plus facile que lui, tu ne trouves pas! Dès que ma soeur était installée pour prendre la pose pour cette petite séance photo, le gros Garfield s’est immédiatement jeté sur elle pour se coucher sur ses genoux et demander des câlins. Peut-être voulait-il faire sa star?

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarMême si son potentiel mignon est grand, je voulais plutôt vous parler des mitaines et du bonnet que j’ai tricotés pour ma petite soeur. Cet ensemble a été tricoté avec la laine tasmanienne merino ultrafine ramenée de mon voyage de noces.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLe modèle du bonnet ainsi que celui des mitaines sont issus du livre « Je débute le tricot » de Phildar. Je n’ai pas utilisé la laine conseillée mais mon échantillon collait pile-poil alors j’étais rassurée sur le résultat qui ne devait pas trop être éloigné des recommandations.

Il me restait une pelote de laine Mohair Luxe (Lang Yarns), laine que j’avais utilisée pour mon pull rouge tout chaud, et j’ai décidé de la tricoter en double avec la mérino tasmanienne. Je n’en avais pas assez pour tricoter en double les mitaines et le bonnet, j’ai donc privilégié le bonnet, qui est tout doux et auréolé d’un duvet rouge. Visiblement ça tient chaud!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarPour les mitaines, l’effet est donc différent, beaucoup plus structuré et plus en relief. Je crois que je préfère l’effet du bonnet, mais j’avais un peu peur qu’avec le frottement qu’il peut y avoir au niveau des poignets et des bras (ben oui, on des boulots de bureau…), ça donne des bouloches peu esthétiques.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLes deux modèles présentent les même points : du jersey, des côtes, et un point fantaisie qui fait des jours. Pour le bonnet, j’ai tricoté des côtes 2X2,  alors que le modèle recommandait des côtes 1X1, qu’on peut d’ailleurs voir sur les mitaines. Je ne regrette pas de m’être trompée en premier lieu (faut avouer, c’était une boulette) mais finalement ça rend beaucoup mieux (je trouve). Par contre, pour les mitaines, les côtes 1X1 sont bien adaptées car plus élastiques. Les côtes 2X2 du bords du bonnet sont plus lâches.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

Oh oui, fais moi des bisous…

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarLes mitaines, il doit être possible de les tricoter en rond, mais comme je ne sais pas faire cela (pas encore!!), j’ai tricoté un grand rectangle que j’ai cousu aussi proprement que possible. Idem pour le bonnet, il y a une couture mais on voit à peine la couture grâce aux « poils » de la laine en mohair qui masquent bien tout ça.

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildarmitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarPetit à petit, j’avance avec mes projets de tricot, même si ma belle étole IZIA Elle tricote est en stand-by. Il faut être réaliste : le modèle, la laine, les points… J’ai voulu m’attaquer à un projet trop difficile pour mon niveau et c’est dommage de gâcher de la jolie laine. J’ai détricoté ce qui avait été fait et je recommencerai plus tard. En attendant, je me lance dans des projets débutants. Comme ce bonnet et ces mitaines, qui sont du meilleurs effet!

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles PhildarCela vient certainement du temps et du froid ambiant, mais en ce moment, je ne suis presque pas devant ma machine à coudre, mais plutôt dans mon canapé avec un plaid, à tricoter. J’espère pouvoir bientôt vous montrer un joli gilet bien douillet (issu du catalogue Fatto et Mano 177) que je suis en train de réaliser.

Sinon, petit conseil qui pourra être utile en cas de photos avec un chat « über social »… Attention à l’attaque de câlins! Vous ne pouvez pas résister…

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

mitaines et bonnet en laine mérino ultrafine que j'ai ramenée de tasmanie, modèles Phildar

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...